Eybens inaugure sa “nouvelle” école Bel Air, après sa mise aux normes et sa rénovation thermique

sep article



 

FIL INFO – La Ville d’Eybens a très officiellement inauguré sa “nouvelle” école Bel Air, le 6 novembre dernier. Après deux ans de travaux, le bâtiment a en effet été mis aux normes en matière d’accessibilité et de sécurité. Mais aussi remis à niveau du point de vue thermique, avec un important investissement dans l’isolation du bâtiment et la mise en place d’une chaudière bois.

 

 

Après plus de deux ans de tra­vaux, l’é­cole Bel Air d’Eybens a été offi­ciel­le­ment inau­gu­rée le mer­credi 6 novembre. Une nou­velle école ? Non, mais presque : entiè­re­ment rénové, le bâti­ment répond désor­mais aux normes de sécu­rité et d’accessibilité en vigueur. La réno­va­tion est, par ailleurs, éga­le­ment éner­gé­tique, insiste la muni­ci­pa­lité eybi­noise. Les tra­vaux sur la qua­lité ther­mique de l’é­cole repré­sentent ainsi in fine 63 % des 2,2 mil­lions d’eu­ros consa­crés à l’o­pé­ra­tion.

 

La Ville d'Eybens a officiellement inauguré l'école Bel Air, après plus de deux ans de travaux de mises aux normes et de rénovation énergétique.Rentrée scolaire à l'école Bel Air en septembre 2019 © Ville d'Eybens

Rentrée sco­laire à l’é­cole Bel Air en sep­tembre 2019 © Ville d’Eybens

 

Deux axes ont été pri­vi­lé­giés, explique encore la Ville. D’une part, une remise à niveau de fond en comble (murs, plan­cher et toi­ture) de son iso­la­tion, avec rem­pla­ce­ment des fenêtres et ins­tal­la­tion de brise-soleil orien­tables. D’autre part, l’ins­tal­la­tion d’une chau­dière bois. Un mode de chauf­fage de plus en plus prisé, « qui per­met d’u­ti­li­ser une éner­gie issue d’une filière locale et renou­ve­lable contri­buant à réduire les émis­sions de gaz à effet de serre ».

 

Autant de réa­li­sa­tions confiées à une entre­prise spé­cia­li­sée. En l’oc­cur­rence, la SPL-Oser, dont la Région Auvergne-Rhône-Alpes est action­naire majo­ri­taire. 

 

 

Des travaux de sécurité et d’accessibilité

 

La société publique locale estime ainsi à 50 % l’é­co­no­mie d’éner­gie pri­maire réa­li­sée par l’é­cole suite aux tra­vaux d’i­so­la­tion. De son côté, la Ville d’Eybens explique comp­ter sur cette réno­va­tion pour favo­ri­ser « des pro­jets péda­go­giques autour de l’éner­gie et de l’en­vi­ron­ne­ment ».

 

Ecole Bel Air, après plus de deux ans de travaux de mises aux normes et de rénovation énergétique. Une inauguration sous la pluie © Ville d'Eybens

Une inau­gu­ra­tion sous la pluie. © Ville d’Eybens

 

Si les tra­vaux de réno­va­tion éner­gé­tique sont les plus impor­tants, ceux de mise aux normes ne sont pour autant pas négli­geables. Outre une amé­lio­ra­tion de l’ac­ces­si­bi­lité pour les per­sonnes à mobi­lité réduite, notam­ment au niveau de l’as­cen­seur et des sani­taires, la réfec­tion de cer­taines cloi­sons per­met à l’é­cole d’être plus sûre en cas d’in­cen­die. Le chan­tier a aussi per­mis l’é­va­cua­tion de maté­riaux amian­tés encore pré­sents dans le bâti­ment.

 

Florent Mathieu

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2265 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.