Nouvelle opération de collecte de textiles de la Métropole de Grenoble jusqu’au 1er décembre

sep article



 

FIL INFO — Troisième opération de collecte de textiles pour la Métropole de Grenoble. Après une première collecte test à l’automne 2018 et une seconde au printemps 2019, les services métropolitains mettent en place des points de collecte temporaires jusqu’au 1er décembre 2019. Près de trente communes du territoire participent, cette fois, à la campagne.

 

 

Et si c’é­tait le bon moment de se débar­ras­ser de vos tex­tiles encom­brants ? Pour la troi­sième fois, la Métropole de Grenoble orga­nise une grande opé­ra­tion de col­lecte de tex­tiles.

 

Visuel de collecte de textiles de la Métropole. © Métropole de Grenoble

Visuel de col­lecte de tex­tiles de la Métropole. © Métropole de Grenoble

Des points et des stands de col­lecte sont ainsi déployés sur 28 com­munes de son ter­ri­toire jus­qu’au dimanche 1er décembre. L’occasion de vider ses armoires des vête­ments, du linge de mai­son, mais aussi des sacs et peluches qui ne servent plus.

 

Des opé­ra­tions simi­laires, réa­li­sées à l’au­tomne 2018 et au prin­temps 2019, auraient per­mis de récol­ter plus de 50 tonnes de tex­tiles, indique la Métro. Qui juge les résul­tats « plu­tôt satis­fai­sants », notam­ment au regard des com­munes concer­nées : huit dans le cadre de la pre­mière col­lecte, et treize pour la deuxième.

 

Avec 28 com­munes enga­gées dans cette troi­sième édi­tion, les ser­vices métro­po­li­tains espèrent voir les chiffres aug­men­ter en consé­quence.

 

 

Une carte interactive mise en ligne

 

Comment trou­ver un point de col­lecte près de chez soi ? En se réfé­rant à la carte inter­ac­tive mise en ligne par la Métro. Ou en se ren­dant dans des stands d’in­for­ma­tion et de col­lecte orga­ni­sés le temps d’une jour­née le long du mois de novembre (voir enca­dré). Les linges dépo­sés doivent être conte­nus dans un sac bien fer­més. Sont inter­dits les tex­tiles mouillés ainsi que ceux tachés par des pro­duits chi­miques.

 

Près de 60 % des textiles collectés sont donnés ou revendus à bas prix © Métropole de Grenoble

Près de 60 % des tex­tiles col­lec­tés sont don­nés ou reven­dus à bas prix © Métropole de Grenoble

 

Que deviennent les tex­tiles dépo­sés ? Près de 60 % des vête­ments ou linges col­lec­tés sont don­nés ou reven­dus à bas prix dans des bou­tiques soli­daires. Ceux qui ne sont pas en état sont recy­clés « et ser­vi­ront notam­ment à fabri­quer de nou­veaux vête­ments, des chif­fons, des rem­bour­rages de cous­sins ou de cana­pés, des iso­lants pho­niques ou ther­miques », écrit la Métro. Enfin, le reste est détruit et « valo­risé en éner­gie » dans les cen­trales idoines.

 

Florent Mathieu

 

LES STANDS D’INFORMATION ET DE COLLECTE DE TEXTILES

 

Mercredi 13 novembre, de 8 h 30 à midi, devant l’é­cole à Miribel-Lanchâtre
Mercredi 20 novembre, de 10 heures à midi, 79 ave­nue de la République à Seyssinet-Pariset
Samedi 23 novembre,  de 8 heures à 13 heures, place de la République à Varces-Allières-et-Risset

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
1906 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.