Alain Carignon porte plainte suite à l’appel au boycott des commerces de ses soutiens sur Twitter

sep article

 

FOCUS – Alain Carignon annonce porter plainte contre un compte Twitter farouchement hostile à sa personne et ironiquement baptisé « Alain C., ex-maire de Gre ». Motif ? Le compte a diffusé deux messages dans la journée du 31 octobre 2019 désignant les commerçants soutiens du candidat, et appelant implicitement au boycott de leurs échoppes.

 

 

« Un système est en place pour salir à tout prix et faire régner un climat de menaces et de peurs. » Ainsi s’exprime Alain Carignon dans un communiqué faisant suite à des messages postés par un compte Twitter farouchement opposé à l’ancien maire de Grenoble. Objet des messages ? Appeler au boycott des commerçants dont les noms figurent sur la liste des soutiens du candidat. Alain Carignon annonce porter plainte pour « discrimination ».

 

Le message du compte Twitter siglé #balancetonshop s'accompagnait de la liste, publique, des soutiens d'Alain Carignon avec les noms des commerçants cerclés de rouge.

Le message du compte Twitter siglé #balancetonshop s’accompagnait de la liste, publique, des soutiens d’Alain Carignon avec les noms des commerçants cerclés de rouge.

 

C’est dans la journée du 31 octobre que le compte Twitter en question, ironiquement baptisé « Alain C., ex-maire de Gre », publiait deux tweets. « Qui sont les commerçants d’Alain Carignon ? (…) Les voici, fourni par ce triste sire sur son triste site. 31 commerces. De quoi occuper notre automne », indiquait le premier. Nanti d’un hashtag #Balancetonshop, en référence au #balancetonporc utilisé par les personnes victimes d’agression ou de harcèlement sexuel.

 

 

Après #Balancetonshop, le hashtag #sachezle a ciblé un soutien d’Alain Carignon

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3946 visites | 15 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 15
  1. @nic
    Merci de vos explications sur ce qui est abusif. L adresse perso me met mal à l aise également.
    Wait and see. Espérons que ce dérapage fasse à tous comprendre qu il faut rester correct.
    N empêche que l ambiance est bien « pourrie » et que les clivages vont laisser des traces …
    Bonne journée

    sep article
  2. sep article
  3. Moi, ça me fait penser au grenoblois qui avait appelé à la « purge » pour Halloween, et qui s’est fait condamner pour cela. En ce sens, ces méthodes me gênent, car appeler implicitement à une cabale contre des personnes désignées relève de la menace, or la menace est un délit.

    sep article
  4. ?! ca sent la plainte un peu abusive…
    Si un juriste voulait m’expliquer je suis preneur. Cela me fait penser à de l’intimidation.

    Lister les commerces, OK, donner le nom des gérants, pourquoi pas, les données sont en libre accès sur societe.com par exemple.
    Les adresses perso, non.
    Je retiens surtout trois choses:
    – Monsieur CARIGNON est un « malin »: pour ses affiches « wanted » pas de soucis, mais dés que l’on touche à son clan, attention!
    – Il y a des personnes qui je vais désormais éviter. Soutenir ce jour Monsieur CARIGNON me fait penser à ses cagnottes (surréalistes) pour Monsieur BALKANY. En gros j’ai l’image d’une dinde votant pour Noël/ thanksgiving.
    – Je n’apprécie par Monsieur PIOLLE, et je me désole de la situation de Grenoble. Je crains le pire pour la suite: situation puante politiquement, futurs édiles « limites » de partout. les seuls ayant l’air propre n’ayant pas la notoriété pour avancer,

    sep article
    • Je suis d’accord pour dire que cette affiche « wanted », tout comme l’ensemble des propos relayés sur le site de M. Carignon sont absolument affligeants de bassesse. Pour lui (ou pour certains de ses conseillers) il s’agit de trainer l’ensemble de ses adversaires dans la boue, plutôt que de privilégier une communication basée sur des propositions, même si certaines existent.
      C’est un jeu politique délirant qui pourrait se retourner contre lui.
      Toutefois, le délateur des « commerçants pro-carignon » use de méthodes à vomir.
      Ça ne vous rappelle vraiment rien ?

      sep article
      • bwof, ca me rappelle le boycott contre les produits Français quand des amis étaient aux US, contre les produits Israeliens etc…je n’irai pas juqu’a la seconde guerre mondiale non plus, il y a pas un signe « euro »+ noté « ancien pourri » sur la devanture desdits commerces.

        ça me rend surtout triste car je n’approuve pas ces méthodes si les données perso (adresses) ont été données. (néanmoins en regardant dans un outil gratuit/public le nom du gérant et en regardant dans les pages jaunes par exemple si toutes ces données sont accessible ça minimise l’act).

        Ca me rappel surtout qu’ils deviennent tous débile dans cette vallée, pas un pour sauver l’autre.
        Et que Monsieur CARIGNON devrait comprendre que bien qu’il ai fait de grandes choses certainement, son passé clive et le discrédite.

        sep article
    • Plainte non abusive, des cas ont déjà été remontés même entre particuliers.

      L’affiche Wanted dont tout le monde parle sont des personnes de la fonction publique exercant en temps que personne publique ( député(e)s , maire, conseiller régional etc etc )

      Là il s’agit de personne non publique , que leur nom soit dévoilés soit, mais leur adresses privées est de fait une délation. Quand bien même ces infos sont dans les pages blanches .

      Le fait de faciliter / et ou tout fournir sur 1 page , de tels informations sont bien pris en compte dans la justice.
      Non , cette délation est totalement illégale .

      Est ce que l’affichage Wanted a indiqué les adresses privés de chaque personnes sur l’affiche ? non. ça fait une différence assez énorme , même si ce sont des personnes publiques .

      sep article
  5. Tout cela n’arriverait pas si Carignon avait la décence de ne pas se représenter…

    sep article
    • Tout cela ne serait pas arrivé si Adam & Eve avaient consulté leur smartphone pour étudier les dangers des relations sexuelles.

      sep article
    • Comment Alain Carignon, grand spécialiste ès malversations – heureusement sanctionnées par la justice – ose-t-il se présenter à nouveau aux élections et en plusessayer de jouer les victimes ?
      Comme disait Audiard, ça ose tout !

      sep article
      • Il n’est pas question ici de personne.
        Il est question d’éthique, de décence, peut-être de droit.
        Les gens qui se livrent à ce type d’agissement ne diffèrent en aucune manière des délateurs de l’Occupation.
        Mais le 7 juin 1944, ils affûtaient leur tondeuse.

        sep article
  6. Tous ceux qui porteront plainte ont parfaitement raison devant ces méthodes [propos diffamatoires modérés] parfaitement immondes et d’un temps qu’on croyait révolu.

    sep article
    • il faut faire une affiche « wanted »? 😀

      sep article
      • wanted représente des personnes publiques, le tweet nommes des professionnels, ce n’est pas pareil juridiquement.

        sep article
        • mmmm je n’ai pas vu la liste de ces commerçants.
          1) Se sont ils engagés publiquement – sur un manifeste, un site accessible à tous ? (oui/non)
          2) Est il possible de retrouver via google par exemple le commerce en question via un site gratuit et accessible à tous ? (oui/non)
          3) Est il possible d’avoir leur adresse dans les pages jaunes par exemple? (oui/non)

          je suis contre aller jusqu’au point 3, simplement le fait de s’engager publiquement expose, c’est hélas vrai sur facebook, twitter etc…et allez savoir si quelqu’un dig les messages de ces commerçant et sort une horreur,
          Monsieur CARIGNON s’offusque de pratiques, alors que lui même a été plus que limite. Un pyromane se plaignant du feu?

          sep article