L’Isérois Kevin Aymoz termine sur le podium des Internationaux de France de patinage à Grenoble

sep article

 

EN BREF – Objectif atteint pour Kevin Aymoz. Le natif d’Échirolles visait une place dans les trois premiers lors des Internationaux de France de patinage à la patinoire Polesud. Il termine troisième à l’issue d’un programme libre très abouti, ce samedi 2 novembre.

 

 

Les larmes qui ont coulé sur le visage de Kevin Aymoz, au terme de son programme libre des Internationaux de France de patinage à Grenoble, étaient cette fois des larmes de bonheur. Déçu de son programme court vendredi 1er novembre où il avait notamment chuté sur son triple lutz, l’Isérois avait craqué dans le bien nommé “kiss and cry”, l’espace où les patineurs attendent, souvent fébrilement, leurs résultats avec leurs entraîneurs.

 

Dixième des Internationaux de France à Grenoble en 2017, cinquième en 2018 et troisième cette année, Kevin Aymoz confirme ses progrès au fil des ans. © Laurent Genin

Dixième des Internationaux de France à Grenoble en 2017, cinquième en 2018 et troisième cette année, Kevin Aymoz confirme ses progrès au fil des ans. © Laurent Genin

 

Malgré une troisième place provisoire avec un total de 82,50 points, le patineur, licencié au Grenoble Isère Métropole patinage, restait notamment sous la menace du Japonais Shoma Uno, un peu plus de trois points derrière lui. Et se trouvait à bonne distance du Russe Alexander Samarin (98,48 points) et de l’Américain Nathan Chen (102,48 points), le leader.

 

 

Son premier podium dans un Grand Prix

 

Ce samedi 2 novembre, Uno, vice-champion olympique, a été décevant avec deux chutes, en dépit du soutien inconditionnel des fans japonais présents en nombre à Grenoble. L’Échirollois a, lui, réalisé un programme libre très réussi, obtenant 172,14 points, la deuxième meilleure note de la journée. Cela n’a pas suffi à rattraper son retard sur Samarin, deuxième, mais son objectif qu’il s’était fixé avant la compétition est atteint avec cette place sur le podium.

 

Le Russe Alexander Samarin a décroché la deuxième place derrière l'Américain Nathan Chen. © Laurent Genin

Le Russe Alexander Samarin a décroché la deuxième place derrière l’Américain Nathan Chen. © Laurent Genin

À l’issue de ses deux programmes, l’Isérois totalise 254,64 points contre 265,10 pour Alexander Samarin. Nathan Chen l’emporte largement, en se rapprochant de la barre des 300 points, 297,16 précisément. L’autre Tricolore engagé, Romain Ponsart, a pris la sixième place avec 215,64 points.

 

Kevin Aymoz confirme ses progrès après avoir terminé dixième à Grenoble en 2017 et cinquième l’an dernier.

 

« Je suis vraiment heureux de ma première médaille en Grand Prix ISU [les plus grandes compétitions internationales hors JO et championnats d’Europe ou du monde, Ndlr]. C’est cool de le réaliser à domicile. Cela a été un combat avec moi-même durant mes programmes. Je voulais produire le meilleur patinage et partager des émotions », a-t-il expliqué en conférence de presse. Il est le premier Français depuis Florent Amodio en 2012 à monter sur un podium d’un Grand Prix.

 

 

Papadakis-Cizeron intouchables

 

De leur côté, les danseurs sur glace Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron l’ont emporté pour la troisième fois en trois ans dans la capitale des Alpes.

 

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, vainqueurs à Grenoble pour la troisième année consécutive. © Laurent Genin

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, vainqueurs à Grenoble pour la troisième année consécutive. © Laurent Genin

Favoris de la compétition, les vice-champions olympiques n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Avec 222,24 points, ils devancent les Américains Madison Chock et Evan Bates 204,84 points et les Italiens Charlène Guignard et Marco Fabbri qui totalisent 203,34 points.

 

Les deux autres duos français Marie-Jade Lauriault-Romain Le Gac et Julia Wagret-Pierre Souquet terminent respectivement septièmes et huitièmes.

 

« Nous sommes vraiment chanceux de commencer notre saison en patinant en France. C’est toujours un plaisir », a lancé Gabriella Papadakis au public grenoblois.

 

Pour les stars françaises, la prochaine étape sera le Trophée NHK à Sapporo les 22 et 24 novembre. Kevin Aymoz sera lui aussi présent au Japon pour confirmer sa performance réalisée à Grenoble.

 

Laurent Genin

 

commentez lire les commentaires
1430 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.