La société coopérative Alma basée à Saint-Martin-d’Hères fête ses 40 ans

sep article

Notre indépendance c

 

FIL INFO — La société coopérative et participative (Scop) Alma de Saint-Martin-d’Hères fête ses 40 ans. Spécialisée dans l’optimisation de découpe via des solutions logicielles, l’entreprise a aujourd’hui des clients dans le monde entier. Et compte bien continuer à se développer, tout en maintenant un « modèle démocratique » de gouvernance.

 

 

Concilier « culture citoyenne et pro­jet d’entreprise » ? C’est ainsi que la société Alma de Saint-Martin-d’Hères décrit sa rai­son d’être. Ainsi que sa rai­son… sociale, puis­qu’elle s’est consti­tuée dès l’o­ri­gine en Scop. Traduction : société coopé­ra­tive et par­ti­ci­pa­tive. Autrement dit, une entre­prise dont les sala­riés sont les action­naires majo­ri­taires. Un sta­tut par­ti­cu­lier qui n’a pas empê­ché Alma de pros­pé­rer. Et de fêter cette année 2019 ses qua­rante ans.

 

Alma fête ses 40 ans. La présidente d'Alma Laurence Ruffin (en rouge) dans un espace de travail de l'entreprise. © Edyta Tolwinska - Alma

La pré­si­dente d’Alma Laurence Ruffin (en rouge) dans un espace de tra­vail de l’en­tre­prise. © Edyta Tolwinska – Alma

 

Son domaine d’ac­ti­vité ? L’optimisation de découpe. Alma se reven­dique ainsi « parmi les lea­ders mon­diaux des logi­ciels de CFAO (concep­tion et fabri­ca­tion assis­tées par ordi­na­teur) pour la découpe 2D/3D, la tôle­rie et le sou­dage robo­tisé ». Forte d’une cen­taine de col­la­bo­ra­teurs, elle essaime aujourd’­hui ses créa­tions de par le monde. Et compte parmi ses clients des poids-lourds de l’in­dus­trie tels Alstom ou Dassault Aviation.

 

 

Dix recrutements d’ici fin 2019

 

En paral­lèle de ce déve­lop­pe­ment, l’en­tre­prise se targue d’a­voir mis en place un modèle de fonc­tion­ne­ment ori­gi­nal. En déve­lop­pant, par exemple, ce qu’elle appelle des « sco­pettes ». Soit des équipes de 10 à 30 per­sonnes « dotées d’une cer­taine auto­no­mie quant à leur offre, leur déve­lop­pe­ment géo­gra­phique et leur ges­tion cou­rante ». Le but ? « Rapprocher les coopé­ra­teurs des déci­sions » et favo­ri­ser les échanges, explique Alma.

 

L'entreprise industrielle Alma de Saint-Martin-d'Hères fête ses 40 ans en revendiquant un modèle de société aussi participatif que « démocratique ».Les locaux d'Alma à Saint-Martin d'Hères © Alma

Les locaux d’Alma à Saint-Martin-d’Hères. © Alma

 

Échanges tou­jours quand la société met en avant un « modèle citoyen » dans son orga­ni­sa­tion. La Scop pro­pose ainsi auto­ma­ti­que­ment au sala­rié jus­ti­fiant d’un an de pré­sence dans l’en­tre­prise d’en deve­nir asso­cié ou socié­taire. « Il en résulte un fort sen­ti­ment d’appartenance à la société », consi­dère-t-elle. Tout en met­tant en avant un « modèle démo­cra­tique » et un « droit à l’in­for­ma­tion » propre à sa « culture ».

 

Quelles ambi­tions nour­rit Alma à l’oc­ca­sion de ses 40 ans ? Poursuivre son déve­lop­pe­ment, en interne comme en externe. « L’objectif est soit de se déve­lop­per sur de nou­veaux mar­chés inter­na­tio­naux, soit d’intégrer de nou­velles com­pé­tences au groupe Alma », résume la société. Qui table aussi sur la créa­tion d’une acti­vité numé­rique dans les cinq ans à venir… et le recru­te­ment d’une dizaine de per­sonnes d’ici la fin de l’an­née.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
2876 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.