L’ex-institut de géologie Dolomieu, à Grenoble, va devenir une résidence pour jeunes actifs

sep article



 

FOCUS – L’ancien institut de géologie Dolomieu déserté depuis 2001 va devenir une résidence locative pour jeunes actifs à l’horizon 2022. La réhabilitation du site par Axis prévoit 137 chambres et appartements, un espace de travail partagé, des salles de réunion, un bar et un restaurant panoramique. Une deuxième vie pour ce bâtiment dont les premiers travaux doivent commencer début décembre.

 

 

Un bâtiment couvert de tags laissé à l'abandon depuis 2001. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Un bâti­ment cou­vert de tags laissé à l’a­ban­don depuis 2001. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Qui, en levant les yeux sur la col­line de la Bastille n’a pas remar­qué l’é­tat de déla­bre­ment de l’an­cien ins­ti­tut de géo­lo­gie et miné­ra­lo­gie Dolomieu ?

 

Comme une ver­rue au milieu de la figure, en friche depuis plus de quinze ans, tota­le­ment pillé, le bâti­ment est devenu au fil du temps le ter­rain de jeu favori des tagueurs, des joueurs de paint­ball ou de squat­teurs. Tout cela sera ne sera plus que de l’his­toire ancienne à comp­ter de 2022.

 

 

Une résidence destinée aux jeunes actifs

 

En effet, le bâti­ment aban­donné par l’État en 2001, vendu aux enchères en 2016 à un privé puis racheté par Axis en 2018, va deve­nir une rési­dence pour jeunes actifs. Le pro­jet du pro­mo­teur repose sur un concept venu tout droit des État-Unis, bap­tisé The Babel com­mu­nity.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
4348 visites | 7 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 7
  1. Ca veut dire quoi une rési­dence pour « jeunes actifs » ? Un truc pour bobos start-upers avec bar et resto ? C’est une rési­dence hôte­lière quoi…
    Ils vont faire mon­ter des bagnoles là haut ?
    On se moque de qui ?

    sep article
  2. Un point impor­tant : la des­serte !
    Ça monte sec à pied, pas de bus encore et côté route c est juste hor­rible à atteindre et hor­rible à en sor­tir (les quais…) donc ma seule ques­tion est com­ment faire mon­ter / des­cendre les gens.

    Sinon la mai­rie n y est pour rien, ventz il y a qq temps et sur des pla­te­forme d inves­tis­se­ment le capi­tal est ouvert depuis des semaines / mois

    Quand aux hur­lu­ber­lus avec leur pro­jet de réserve ecolo (sui­vez l ancien pourri du regard) il existe le droit de pro­priété encore, je suis curieux de savoir com­ment ils compte s y pendre

    sep article
  3. Le net­toyage des tags (enfin ! après 5 ans), et main­te­nant ça. La mai­rie se réveille pour plaire aux élec­teurs ?

    sep article
  4. La mise en avant parc Eric Piolle de ce pro­jet prouve bien un coup de com et de tra­fal­gar.

    Un autre pro­jet pour la bio-diver­sité à cet endroit est pro­posé par la société civile dans le cadre de leur pro­gramme pour les muni­ci­pales , et miracle, le bâti­ment à l’a­ban­don obtien un per­mis de construire et devrait fina­le­ment être urba­nisé à 5 mois des élec­tions, les pri­vant de leur pro­po­si­tion ?

    Ça sent le coup tordu à plein nez cette his­toire.

    Et puis pour le moment il y a recherche de fonds pour ce pro­jet, rien ne dit qu’il verra le jour.

    https://www.societe-civile-grenoble.fr/theme/ecologie-une-ville-qui-assume-ses-responsabilites-pour-la-planete/

    sep article
  5. Enfin !!!
    J’y passe par­fois en fai­sant un foo­ting. On se croi­rait sur un théâtre de guerre.
    Mais le second bâti­ment, puis­qu’il me semble bien qu’il y en a deux ?
    La par­tie la plus jolie de Grenoble, les quais et la Bastille, retrou­vera-t-elle enfin homo­gé­néité et pit­to­resque ?

    sep article
    • homo­gé­néité et pit­to­resque ? avec des immeubles de « coli­ving » se truc de bobo entre une auberge de jeu­nesse et espace cowor­king

      c’est une honte totale de lais­ser ce genre de pro­jet s’ins­tal­ler là haut

      sep article
      • Et les ruines taguées depuis 18 ans, ce n’é­tait pas une honte ?
        C’est d’a­bord à cela que je fai­sais allu­sion.
        Sur le pro­jet lui-même, j’a­voue n’a­voir pas d’o­pi­nion arrê­tée.
        Peut-être me suis-je mon­tré trop naïf, j’en conviens.
        Mais je posais une ques­tion, expri­mais un espoir.

        sep article