Le 14 novembre, la justice se penchera à son tour sur l'opération Cœurs de ville cœurs de métropole. Le plan de circulation a été dispensé d'étude d'impact

Cœurs de ville, cœurs de métropole devant le tribunal administratif de Grenoble le 14 novembre

Cœurs de ville, cœurs de métropole devant le tribunal administratif de Grenoble le 14 novembre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – Alors qu’Atmo vient de valider l’absence d’impact du nouveau plan de circulation sur la qualité de l’air dans l’agglomération grenobloise, la justice examinera le 14 novembre prochain les recours déposés par des élus d’opposition et un collectif d’habitants et de commerçants contre l’opération Cœurs de ville, cœurs de métropole. En question, l’absence d’étude d’impact, le projet en ayant été dispensé en 2016.

 

 

Quel impact a le nouveau plan de circulation sur le flux de véhicules en ville ? © Patricia Cerinsek

Cœurs de ville cœurs de métro­pole a‑t-elle pris la mesure des pro­cé­dures à suivre ? La jus­tice se penche le 14 novembre sur le dos­sier. © Patricia Cerinsek

En saura-t-on plus un jour quant à l’im­pact avéré du nou­veau plan de cir­cu­la­tion de Grenoble sur la qua­lité de l’air ?

 

Mise en œuvre depuis avril 2017, l’o­pé­ra­tion Cœurs de ville cœurs de métro­pole (CVCM) s’est tra­duite par des chan­ge­ments de sens de cir­cu­la­tion et la fer­me­ture d’axes au tra­fic auto­mo­bile dans l’hy­per-centre de Grenoble. Objectif affi­ché ? Diminuer les nui­sances, notam­ment la pol­lu­tion de l’air au dioxyde d’a­zote, et rendre le cœur de ville plus attractif.

 

Objectif atteint ? Plus de deux ans après, dif­fi­cile de se pro­non­cer. Car le pro­jet a été dis­pensé d’é­tude d’im­pact. A la demande du maître d’ou­vrage, la Métropole de Grenoble ? « La Métropole a inter­rogé le pré­fet pour savoir si le pro­jet était sou­mis ou non à une étude d’im­pact, répondent les ser­vices de la Métropole. Le pré­fet a alors indi­qué qu’un tel pro­jet, au regard du code de l’en­vi­ron­ne­ment, ne néces­si­tait pas d’é­tude d’im­pact, mais qu’il rele­vait de la pro­cé­dure « au cas par cas » » *. Procédure vali­dée en 2016 par le pré­fet de Région après trois semaines d’ins­truc­tion du dos­sier en plein mois d’août.

 

 

Cœurs de ville, cœurs de métropole devant la justice le 14 novembre

 

Séquence rat­tra­page ? Atmo a redou­blé de mesures après la contes­ta­tion d’un col­lec­tif d’ha­bi­tants et de com­mer­çants regrou­pés au sein de Grenoble à cœur, mais aussi des élus d’op­po­si­tion du groupe Métropole d’a­ve­nir. Les deux groupes ont en effet déposé des recours devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble, recours qui seront exa­mi­nés le 14 novembre**.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 81 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Le tribunal administratif suspend le projet d’extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes

DÉCRYPTAGE - Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, ce lundi 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, Lire plus

De 8 mois à 7 ans de prison pour les dix auteurs et co-auteurs d'un trafic de stupéfiants sur Grenoble
Quatrième édition de la Nuit du droit à Grenoble lundi 4 octobre à partir de 17 heures

FLASH INFO — Quatrième édition de la Nuit du Droit à Grenoble comme sur l'ensemble de la France, lundi 4 octobre. L'occasion de nombreux rendez-vous Lire plus

Philippe Cinquin : "la fabrique de l’hypocrisie de la déontologie de la recherche française"
Université Grenoble Alpes : le Pr Cinquin réclame la démission du conseil d’administration pour manquements à la déontologie

  FOCUS – Dans une lettre ouverte, le professeur Philippe Cinquin réclame la démission collective du conseil d'administration de l'Université Grenoble Alpes. En cause ? Lire plus

Le tribunal administratif annule le projet dit Inspira de zone industrialo-portuaire dans le Nord-Isère

  EN BREF - Le tribunal administratif de Grenoble a annulé le projet d'aménagement de zone industrialo-portuaire, dit projet Inspira, dans le Nord Isère. En Lire plus

La justice a mis un coup d'arrêt au développement immobilier de L'Alpe d'Huez. Et bloqué la construction de 4 600 nouveaux lits.
A L’Alpe d’Huez, les annulations de permis de construire se suivent, les recours en justice aussi

  EN BREF - Le tribunal administratif de Grenoble confirme le coup d'arrêt au développement immobilier de L'Alpe d'Huez en annulant la construction de 4 Lire plus

Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu plusieurs projets d'extension de domaines skiables en Savoie.
Coup de frein à des projets d’extension de domaines skiables en Savoie

  FLASH INFO - Le tribunal administratif de Grenoble a mis provisoirement à l'arrêt plusieurs projets d'extension de domaines skiables en Savoie.   [caption id="attachment_445063" Lire plus

Flash Info

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin