L’inventeur grenoblois de la carte bancaire éthique Sylha lance une campagne de financement en ligne

sep article



 

FIL INFO – L’entreprise grenobloise Sylha, à l’origine d’un réseau monétaire alternatif éthique et solidaire, a besoin d’un petit coup de pouce de 20 000 euros pour décoller. Et lance une campagne de financement participatif intitulée « Faire déborder le vase du système financier » sur la plateforme KissKissBankBank.

 

 

Lucas Duchaine, fondateur de Sylha. Crédit Ak Diigital

Lucas Duchaine, fon­da­teur de Sylha. © Ak Diigital

Concurrencer les cartes Visa et Mastercard en sor­tant des cir­cuits ban­caires clas­siques pour sou­te­nir finan­ciè­re­ment les asso­cia­tions qui œuvrent dans le sec­teur social, cultu­rel, spor­tif, etc.

 

Tel est le concept ingé­nieux ima­giné par Sylha, entre­prise inno­vante basée à Grenoble, se reven­di­quant de l’é­co­no­mie sociale et soli­daire.

 

 

Une campagne de financement décisive pour la suite du projet

 

« Si la carte ban­caire a l’air d’être un sym­bole de capi­ta­lisme inat­tei­gnable, nous l’a­vons atteint », lance Lucas Duchaine, le fon­da­teur de Sylha, par­ti­cu­liè­re­ment confiant. Reste à concré­ti­ser le concept à large échelle.

 

Slogan du réseau monétique alternatif Sylha, lancé en juin 2018 à Grenoble. Crédit Sylha

Slogan du réseau moné­tique alter­na­tif lancé en juin 2018 à Grenoble. © Sylha

Pour ce faire, l’en­tre­prise a besoin de finan­cer de la matière grise et de faire appel aux banques… qu’elle doit encore convaincre de l’en­goue­ment autour de son pro­jet.

 

D’où la cam­pagne de finan­ce­ment lan­cée sur KissKissBankBank, qui fait figure de test gran­deur nature. Objectif visé : réunir 20 000 euros mais aussi véri­fier que le grand public est prêt à signer. Comptant sur l’en­goue­ment des dona­teurs, la jeune société escompte être « écou­tée du monde finan­cier car les banques cherchent à se réin­ven­ter ».

 

 

Sylha veut aussi s’attirer le soutien des collectivités

 

Pour « faire débor­der le vase du sys­tème finan­cier », les inter­nautes sont invi­tés à ver­ser « des gouttes d’eau ». Autrement dit, des euros.

 

Lucas Duchaine, PDG, et Pascal Clouaire, adjoint à la démocratie locale à Grenoble lors du lancement du réseau monétique alternatif Sylha, en juin 2018 à Grenoble à la Belle Electrique, un établissement partenaire. Crédit Sylha

Lucas Duchaine, PDG de Sylha, et Pascal Clouaire, adjoint à la démo­cra­tie locale à Grenoble, lors du lan­ce­ment du réseau moné­tique alter­na­tif en juin 2018 à la Belle élec­trique, un éta­blis­se­ment par­te­naire. © Sylha

Cette cam­pagne sera lar­ge­ment dif­fu­sée sur les réseaux sociaux, se réjouit le diri­geant, à tra­vers les par­te­naires de Sylha, comme la pla­te­forme I – Buycott, qui compte plus de 200 000 consom’ac­teurs.

 

Désireuse de se démar­quer encore un peu plus des géants de la finance, la jeune entre­prise gre­no­bloise compte prendre pro­chai­ne­ment le sta­tut de société coopé­ra­tive d’in­té­rêt col­lec­tif (Scic) pour s’ou­vrir aux col­lec­ti­vi­tés.

 

Séverine Cattiaux

 

 

SYLHA, COMMENT ÇA MARCHE ?

 

Lucas Duchaine, fondateur de Sylha. DR

Lucas Duchaine, le fon­da­teur. DR

Le fon­da­teur de Sylha, Lucas Duchaine, déclare avoir mis au point un sys­tème moné­taire per­met­tant de cap­ter les frais des tran­sac­tions ban­caires pour les rever­ser aux asso­cia­tions du ter­ri­toire.

 

À chaque achat au moyen d’une carte de pré­paie­ment Sylha chez un com­mer­çant lui-même adhé­rent au réseau, le par­ti­cu­lier peut rever­ser à des asso­cia­tions de son choix 60 % des frais de tran­sac­tion tom­bant habi­tuel­le­ment dans l’es­car­celle des banques. La société Sylha empoche, elle, 40 % de ces frais pour son propre déve­lop­pe­ment.

 

Selon son fon­da­teur, grâce à ce sys­tème ver­tueux, les asso­cia­tions pour­raient au total per­ce­voir 4 mil­liards d’euros par an. Celles du ter­ri­toire gre­no­blois 5 mil­lions d’eu­ros par an, à elles seules.

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3537 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.