Nouvelle saison audacieuse et éclectique à l’Odyssée et L’autre Rive d’Eybens

sep article



 

FOCUS – À Eybens, la nouvelle saison de l’Odyssée et de l’Autre Rive s’est ouverte avec toujours le même désir de faire découvrir de nouveaux spectacles et d’éduquer à l’art et à la culture. Ateliers, cirque, théâtre d’objets… Suivez le guide !

 

 

Présentation de la saison culturelle à l'Odyssée, Vendredi 27 septembre

Présentation de la sai­son cultu­relle à l’Odyssée, ven­dredi 27 sep­tembre. © Alice Colmart – placegrenet.fr

C’est sous la forme d’un sym­pa­thique “speed dating” que l’équipe de l’Odysée nous a pré­senté sa sai­son 2019 – 2020 dans le hall de la salle de spec­tacle d’Eybens. À chaque table se trou­vaient un ou plu­sieurs membres de l’espace cultu­rel et cha­cun d’entre eux avait pour mis­sion de nous pré­sen­ter cinq spec­tacles. 

 

 

Un mois pour la planète

 

Pour com­men­cer, nous avions ren­dez-vous avec Marie-Cécile Bailloud et Fabrice Vigne de la média­thèque. « La nou­veauté de la ren­trée, c’est la gra­tuité de l’inscription » à la numo­thèque, nous ont-ils direc­te­ment lancé. Une biblio­thèque numé­rique dis­po­nible 24h/24 « autour notam­ment de la presse et de la VOD [vidéo à la demande, ndlr.».

 

Événement phare de cet automne : « Un mois pour la pla­nète », orga­nisé avec la Casemate et Grenoble Alpes Métropole, qui met en avant des ani­ma­tions autour de l’environnement jus­qu’au 16 novembre.

 

Parvis devant la Casemate à la fin de la rue Saint Laurent à Grenoble © Delphine Chappaz - placegrenet.fr

© Delphine Chappaz – placegrenet.fr

 

Tout comme l’atelier « Furoshiki », qui pro­pose la créa­tion d’emballages et de sacs réuti­li­sables en tissu. Notons aussi l’exposition « La bio­di­ver­sité : tout est vivant, tout est lié », un témoi­gnage photo de Yann-Arthus Bertrand autour de ces ques­tions. 

 

L’équipe de la média­thèque pré­pare enfin la Nuit de la lec­ture, le 18 jan­vier 2020 pour rendre hom­mage à Boris Vian. « Un évé­ne­ment natio­nal pour enfants et adultes décliné à l’Odysée. Il y aura une déam­bu­la­tion avec lec­tures à voix haute. On peut venir avec ses textes, ou cer­tains seront à dis­po­si­tion. »

 

 

Théâtre social ou ambiance festive

 

À la table voi­sine, la média­trice cultu­relle Julie Rochard nous a pré­senté deux spec­tacles par­ti­cu­liè­re­ment sociaux. Premièrement, Le lit des autres, prévu les 6, 7 et 8 novembre. « Proposé à l’Autre Rive par la Compagnie du Savon noir, le spec­tacle parle de l’éducation à la sexua­lité au foyer de l’albatros où vivent des per­sonnes en situa­tion de han­di­cap. Nous sommes bai­gnés dans un pro­cès. Nous sommes un jury d’assises et nous allons voter. Dans ce spec­tacle, on rigole beau­coup. » 

 

L’Odyssée et L'autre Rive d’Eybens viennt de lancer la saison 2019-2020.

Le lit des autres, pro­posé à l’Autre Rive par la com­pa­gnie du savon noir. DR

Le 12 mai à l’Odyssée, on retrou­vera aussi Peau d’ânesse, un spec­tacle opéra conté pour piano, voix et récit dans lequel « une chan­teuse, conteuse, pia­niste, s’attaque aux pré­ju­gés de la société ».

 

Sur un ton plus léger, Julie Rochard nous a expli­qué le concept de Dance’N’speak easy, pro­posé le 21 février en par­te­na­riat avec Hip-Hop Don’t stop Festival. « Un spec­tacle de danse hip-hop. Ce sont des cham­pions du monde qui mélangent les styles des années 1920 – 1930. »

 

L’ambiance sera éga­le­ment de mise dans Les (pas tant) petits carao­quets (de conserve), le 6 décembre à l’Odyssée. « Une famille récu­père une machine, un accu­mu­la­la­teur, qu’il faut rem­plir de chan­son, le public est invité à chan­ter. »

C’est donc un spec­tacle pour toute la famille, y com­pris pour les enfants.

 

Ceux-ci ont d’ailleurs droit à leur lot de diver­tis­se­ments dans la pro­gram­ma­tion. Notamment avec Variations, le 18 mars, pré­senté par langues de Babylab avec l’université de Grenoble. « Ce spec­tacle est découpé en deux temps musi­caux des­ti­nés à la petite enfance », pré­cise Julie Rochard.

 

 

Dispositifs immersifs

 

Dans la Salle Côté Jardin, Julie Blanc, char­gée de la com­mu­ni­ca­tion et des rela­tions avec le public à la Ville d’Eybens, nous a elle aussi sug­géré un évé­ne­ment pour les enfants, le 19 février à l’Autre Rive : Céto créé par le col­lec­tif Invivo, « l’histoire d’une sca­phan­drière qui va se trans­for­mer en sar­dine… C’est un spec­tacle pour éveiller les petits dans le cadre d’Experimenta. Il y aura un dis­po­si­tif immer­sif, vidéo, sonore, une pro­jec­tion. »

 

La com­pa­gnie Karyatides pro­pose, quant à elle, un autre dis­po­si­tif dans Carmen, le 7 février à l’Odyssée. « Ce spec­tacle à par­tir de 9 ans, reprend un grand clas­sique en théâtre d’objet. La comé­dienne mani­pule ses figu­rines pour recréer Carmen de manière très déli­cate. Il y a une dimen­sion intime et c’est très ori­gi­nal. »

 

L’Odyssée et L'autre Rive d’Eybens viennt de lancer la saison 2019-2020. Carmen à L'Odyssée

Carmen avec la com­pa­gnie Karyatides. DR

 

Deux spec­tacles tour­ne­ront pour leur part autour de la langue et des sons : Oyapock, de No Tongues le 8 avril, un concert de musique du monde. « Ils ont col­lecté des sons, des chants tra­di­tion­nels et recréent ces sons avec leurs ins­tru­ments », explique Julie Blanc. Tandis que dans L’ABCd’erre de la vocal­chi­mie, le 5 juin, André Minivelle repren­dra les accents de France. « Il aime l’impro, se libère des codes, joue avec la langue, les ono­ma­to­pées. Dans ce spec­tacle, il a col­lecté de nom­breux accents ! » 

 

 

Concert en clair obscur et ciné-concert

 

Notre “speed dating” s’est ter­miné avec Armelle Horiot, admi­nis­tra­trice, et Camille Faye, agente de déve­lop­pe­ment cultu­rel. Ces der­nières nous ont pré­senté Jeux d’ombres, prévu le 21 jan­vier à l’Odyssée, un concert en clair obs­cur par le Quatuor Debussy. « Cela fait trente ans qu’ils sont sur scène, il n y a que 30 places. C’est une créa­tion autour de Beethoven. »

 

Spectacle Oh oh, le 18 décembre donné par la compagnie Baccalà, un duo de clown acrobatique, burlesque. DR

Spectacle Oh oh, le 18 décembre donné par la com­pa­gnie Baccalà, un duo de clown acro­ba­tique, bur­lesque. DR

 

Dans un autre style musi­cal, le spec­tacle Komaneko, prévu le 18 avril à L’Autre Rive, pro­pose « un ciné-concert avec de la musique élec­tro pop. C’est très coloré. »

 

Place au cirque le 18 décembre à l’Odyssée, avec le spec­tacle Oh oh de la com­pa­gnie Baccalà : « un duo de clown acro­ba­tique, bur­lesque. Une plon­gée dans l’intimité de l’autre, sans aucun mot. C’est très poli­tique »

 

Peut-être cer­tains ont-ils déjà eu le plai­sir de voir Armelle Horiot le spec­tacle, lui aussi poli­tique, La vie devant soit, les 17 et 18 octobre. « Une pièce, d’a­près l’œuvre de Romain Gary, pleine de jus­tesse, très épu­rée, avec un texte humo­ris­tique. »

 

Alice Colmart

 

 

Les lauréats des Envolées 2020

 

Sarah Papet, direc­trice des affaires cultu­relles de la Ville, a annoncé ce soir-là les trois lau­réats des Envolées 2020 : Strip-tease, Rêve avec revol­ver, porté par Gabriela Alarcón Fuentes ; Poings, porté par le Collectif Odradek et Terres mères, de Anca Bene.

 

Les pro­jets seront sou­te­nus par un accom­pa­gne­ment dra­ma­tur­gique, logis­tique (mise à dis­po­si­tion d’es­paces de tra­vail), tech­nique et artis­tique (retours scé­no­gra­phiques, mise à dis­po­si­tion d’a­te­liers de construc­tion de décors), et finan­cier.

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2726 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.