Ligne Grenoble-Gap : collectif et élus se mobilisent avant la réunion de la dernière chance

sep article

 

FOCUS – Élus et membres du Collectif de l’Étoile ferroviaire de Veynes tirent le signal d’alarme. Si le prochain comité de pilotage autour de la ligne Grenoble-Gap n’acte pas l’engagement de l’État dans les travaux, sa fermeture pourrait être inévitable. Rendez-vous est donné le 22 octobre à la préfecture de Grenoble. 

 

 

« L’argent est là. Et maintenant la question est de savoir quand est-ce que l’on démarre les travaux ! », lance Guillaume Gontard. Le sénateur de l’Isère évoque, là, les travaux de la ligne ferroviaire Grenoble-Gap, en attente de rénovation depuis plusieurs années. Une ligne ardemment défendue par le Collectif de l’Étoile ferroviaire de Veynes, qui multiplie depuis plusieurs années actions et communiqués pour éviter sa fermeture.

 

De gauche à droite : Éric Piolle, Yann Mongaburu, Christophe Ferrari, Lionel Perrin et Guillaume Gontard, réunis devant la préfecture de l'Isère © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite : Éric Piolle, Yann Mongaburu, Christophe Ferrari, Lionel Perrin et Guillaume Gontard, réunis devant la préfecture de l’Isère. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

C’est autour de ce collectif que plusieurs élus se sont donné rendez-vous pour une conférence de presse, le lundi 14 octobre à Grenoble. Étaient ainsi présents le sénateur Guillaume Gontard. Mais aussi le président de Grenoble-Alpes Métropole Christophe Ferrari, le maire de la Ville de Grenoble Éric Piolle, le président du SMTC Yann Mongaburu, ainsi qu’un représentant de la députée PS de l’Isère Marie-Noëlle Battistel.

 

 

Des annonces non suivies d’effet

 

Si la gauche prédominait ce jour-là parmi les élus rassemblés, le Département de l’Isère et la Région Auvergne-Rhône-Alpes sont se tout autant déclarés comme partenaires financiers des travaux à réaliser sur la ligne. Laurent Wauquiez a même récemment indiqué être prêt à porter à 10 millions d’euros la participation de la Région. Une annonce que Lionel Perrin, le représentant du collectif, accueille toutefois avec méfiance. Quitte à reprocher purement, simplement et vertement à nos confrères du Dauphiné libéré d’avoir osé en faire état.

 

Lionel Perrin et Guillaume Gontard © Florent Mathieu - Place Gre'net

Lionel Perrin, représentant du collectif, et Guillaume Gontard, sénateur de l’Isère. © Florent Mathieu – Place Gre’net

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
1971 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.