Appel Forêt -
Tour de France 2020 : en Isère comme partout, le masque est de rigueur pour les spectateurs

Tour de France 2020 : l’Isère fait son grand retour

Tour de France 2020 : l’Isère fait son grand retour

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Absente du tracé en 2019, l’Isère sera à l’honneur lors du Tour de France 2020 dont la 107e édition a été dévoilée ce mardi 15 octobre à Paris. Le département accueillera la deuxième journée de repos le 13 juillet. Le lendemain, Villard-de-Lans sera le théâtre d’une arrivée pour la première fois depuis quinze ans. Quant à l’étape reine de cette Grande Boucle, elle partira de Grenoble le 15 juillet.

 

 

En 2019, l’Isère a dû pas­ser son tour. Aucun départ ni arri­vée d’étape du Tour de France n’a eu lieu cette année dans une ville ou une com­mune isé­roise. Le pelo­ton de la Grande Boucle n’a même pas posé ses roues dans le dépar­te­ment. La Métropole et la Ville de Grenoble sou­hai­taient pour­tant accueillir l’épreuve pour célé­brer les cent ans du Maillot jaune, qui avait été endossé pour la pre­mière fois dans la capi­tale des Alpes le 19 juillet 1919 par Eugène Christophe.

 

La carte du Tour de France 2020. © Geoatlas.com

La carte du Tour de France 2020. © Geoatlas​.com

 

Finalement, il aura fallu patien­ter un an de plus pour que cela se concré­tise. Grenoble et l’Isère figu­re­ront en effet en bonne place sur le par­cours du Tour 2020, long de 3 470 km, dévoilé ce mardi 15 octobre au Palais des Congrès à Paris. La quasi-tota­lité de cette 107e édi­tion se dérou­lera dans le centre et la moi­tié sud de l’Hexagone. Elle sera mon­ta­gneuse avec 29 cols et quatre arri­vées au sommet.

 

 

Une étape 100 % iséroise au départ de La Tour-du-Pin

 

Si on savait d’ores et déjà que le grand départ serait donné à Nice le samedi 27 juin, la majo­rité du tracé était, comme chaque année, gar­dée au maxi­mum secrète jusqu’à sa pré­sen­ta­tion offi­cielle, ce mardi. Des fuites avaient tou­te­fois eu lieu ces der­niers jours. Elles lais­saient entendre notam­ment que le Vercors et Grenoble seraient au pro­gramme des cou­reurs l’année pro­chaine. C’est désor­mais confirmé.

 

Le profil de l'étape entre La Tour-du-Pin et Villard-de-Lans. © DR

Le pro­fil de l’é­tape entre La Tour-du-Pin et Villard-de-Lans. © DR

Le pelo­ton arri­vera en Isère lors de la troi­sième et der­nière semaine de course, le lundi 13 juillet, pour obser­ver une jour­née de repos, après avoir relié la veille Lyon au col du Grand Colombier, dans l’Ain.

 

Mardi 14 juillet, les cou­reurs repren­dront la route de La Tour-du-Pin direc­tion Villard-de-Lans pour une 16e étape 100 % isé­roise avec, au menu, le col de Porte, la côte de Revel et la mon­tée de Saint-Nizier-du-Moucherotte.

 

Villard-de-Lans n’avait plus accueilli la Grande Boucle depuis 2004. Les Français auront à cœur de faire de belles per­for­mances sur ce par­cours dif­fi­cile, le jour de la fête nationale.

 

 

Grenoble, six ans après

 

Le len­de­main, mer­credi 15 juillet, Grenoble renouera avec la Grande Boucle pour la pre­mière fois depuis six ans et une étape menant les cyclistes à Risoul. En 2014, Olivier Bertrand, conseil muni­ci­pal de la majo­rité, avait en effet dit que « Grenoble ne paie­rait plus » seule pour accueillir la grand-messe spor­tive de juillet.

 

Les rela­tions entre la Ville et Amaury Sport Organisation (ASO), l’organisateur du Tour de France, se sont ensuite réchauf­fées, puis nor­ma­li­sées ces deux-trois der­nières années. Juste avant la pré­sen­ta­tion offi­cielle du Tour 2019, le maire Éric Piolle assu­rait ainsi qu’« il n’y a(vait) pas de ten­sion » avec Christian Prudhomme, le patron d’ASO, et qu’il « (s”)’entend(ait) bien avec lui ».

 

En 2014, la dernière fois qu'une étape du Tour était partie de Grenoble, le maillot jaune était porté par l'Italien Nibali, lauréat de l'épreuve quelques jours plus tard. © Archive Nils Louna

En 2014, la der­nière fois qu’une étape du Tour était par­tie de Grenoble, le maillot jaune était porté par l’Italien Nibali, lau­réat de l’é­preuve quelques jours plus tard. © Archive Nils Louna

Après s’être élan­cés de la capi­tale des Alpes, les cou­reurs fran­chi­ront le col de la Madeleine, puis rejoin­dront l’inédit et redou­table col de la Loze, dont le som­met se situe à 2 304 m d’altitude, terme de cette 17étape.

 

Cette ascen­sion en Savoie est longue de 21,5 km, avec une pente moyenne de 7,8 % et des pas­sages à plus de 20 %. Du fait de sa dif­fi­culté et sa nou­veauté, ce sera l’étape reine de cette 107e édi­tion de la Grande Boucle.

 

La par­ti­cu­la­rité de ce col ? La route a été gou­dron­née cet été pour relier la sta­tion de Méribel, atteinte après 14 km de mon­tée, à celle de Courchevel. Une route inter­dite aux voi­tures. Il s’agit d’une voie verte, notam­ment pré­vue pour les vélos électriques.

 

 

L’Alpe d’Huez passe son tour

 

Si l’Isère a été gâtée pour cette 107e édi­tion, l’Alpe d’Huez est la grande absente des réjouis­sances. Alors que le Tour a l’habitude d’y venir tous les deux ans, il y est passé la der­nière fois en 2018 et a été mar­qué par la vic­toire du Gallois Geraint Thomas. Ce ne sera donc pas le cas en 2020. Il fau­dra sans doute attendre 2021.

 

Le peloton de la Grande Boucle ne s'attaquera pas aux 21 virages de l'Alpe d'Huez en 2020. © Archive Laurent Salino / Alpe d'Huez tourisme

Le pelo­ton de la Grande Boucle ne s’at­ta­quera pas aux 21 virages de l’Alpe d’Huez en 2020. © Archive Laurent Salino / Alpe d’Huez tourisme

 

Après l’arrivée au col de la Loze, les cou­reurs repar­ti­ront jeudi 16 juillet de Méribel pour ral­lier La Roche-sur-Foron, en Haute-Savoie, der­nière étape alpestre. Ils esca­la­de­ront notam­ment comme en 2018 le pla­teau des Glières, haut-lieu de la Résistance, où sera jugée l’arrivée de la 18étape. La der­nière dans les Alpes.

 

Ils n’en auront pas fini avec la mon­tagne puisqu’ils auront droit encore à un contre-la-montre à la Planche des Belles Filles, dans les Vosges. L’arrivée finale sur les Champs-Elysées à Paris aura lieu dimanche 19 juillet. Une semaine plus tôt que d’habitude en rai­son des Jeux olym­piques de Tokyo qui débutent le 24 juillet.

 

Laurent Genin

 

 

La Grande Boucle 2020 dans les Alpes

 

Lundi 13 juillet : jour­née de repos en Isère.

Mardi 14 juillet, 16e étape : La Tour-du-Pin – Villard-de-Lans (164 km).

Mercredi 15 juillet, 17e étape : Grenoble – col de la Loze (168 km).

Jeudi 16 juillet, 18e étape : Méribel – La Roche-sur-Foron (168 km).

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laurent Genin

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Première édition du festival les Nuits des forêts en Auvergne-Rhône-Alpes du 2 au 4 juillet
Première édition du festival les Nuits des forêts en Auvergne-Rhône-Alpes

FIL INFO - Mieux faire connaître la forêt et sensibiliser le grand public à ses fonctions comme à ses enjeux. Tels sont les objectifs revendiqués Lire plus

Premières signatures d'adhésion pour les communes lauréates du programme Petites villes de demain
Premières signatures d’adhésion pour les communes lauréates du programme Petites villes de demain

  FOCUS - Le Bourg-d'Oisans, Mens, La Mure, Pontcharra, Saint-Marcellin, Tullins et Villard-de-Lans : sept communes de l'arrondissement de Grenoble lauréates du programme Petites villes Lire plus

Dans la région grenobloise, plusieurs maires réélus malgré une gestion contestable pointée par la CRC

  INFOGRAPHIE - Être épinglé en tant qu'élu pour plus ou moins mauvaise gestion par la chambre régionale des comptes n'est guère sanctionné dans les Lire plus

Les marchés alimentaires sont désormais interdits en France. La profession dénonce un décret flou et ambigu, incohérent avec les mesures de confinement.
Marchés alimentaires : fréquentation en berne ce week-end à Grenoble pour cause de coronavirus

  REPORTAGE VIDÉO - L'ambiance était plutôt morose ce week-end, sur les marchés alimentaires de Grenoble et de l'Isère, en cette période de crise sanitaire Lire plus

Appel au boycott des cirques avec animaux dans les rues de Villard-de-Lans (Isère). Alors que la prise de conscience grandit, les maires restent démunis.
Cirques avec animaux : tandis qu’à Villard-de-Lans une campagne appelle au boycott, les maires restent démunis

  EN BREF - À Villard-de-Lans, la venue du cirque Zavatta n'est pas du goût de tous. Depuis la semaine dernière, une campagne d'affichage sauvage Lire plus

Thermalisme médical : Auvergne-Rhône-Alpes troisième région de France… avec des retombées économiques modérées

FIL INFO — Le thermalisme médical ne manque pas de dynamisme en Auvergne-Rhône-Alpes. Avec seulement 27 établissements, la région parvient à capter un cinquième des Lire plus

Flash Info

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin