Le sénateur de l’Isère Michel Savin dénonce une hausse du budget des Sports « en trompe l’œil »

sep article

 

FIL INFO — À l’image de plusieurs de ses collègues, le sénateur isérois Michel Savin n’est pas convaincu par la hausse remarquable du budget des Sports 2020. Le président du groupe d’études Pratiques sportives et grands événements sportifs dénonce « un budget en trompe l’œil », dopé par la construction des sites olympiques en prévision des JO de Paris.

 

 

Un budget des Sports en fort hausse, ou en « trompe l’œil » ? Vendredi 27 septembre, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a présenté un budget 2020 d’un montant de 710,42 millions d’euros, contre 524 millions en 2019. Une augmentation de plus d’un tiers, qui ne convainc pas pour autant le sénateur isérois Michel Savin, président du groupe d’études Pratiques sportives et grands événements sportifs.

 

Michel Savin dénonce un budget des Sports en trompe l’œil © Nils Louna - Place Gre'net

Michel Savin dénonce un budget des Sports en trompe l’œil. © Nils Louna – Place Gre’net

 

Dans un communiqué, le parlementaire indique ainsi regretter que cette hausse « soit le résultat d’un simple jeu d’écriture budgétaire, et non pas d’une réelle amplification de l’investissement en faveur du sport ». Un jeu d’écriture ? Les 200 millions d’euros supplémentaires affectés au ministère des Sports « résulte notamment de la hausse naturelle et prévue des budgets dédiés à la construction des sites olympiques », souligne Michel Savin.

 

 

Pas de hausse du plafond de la taxe sur les droits audiovisuels

 

Au final, estime le sénateur, « ce jeu d’écriture ne permet pas d’avoir une vision comparative entre les exercices budgétaires ». Des critiques également formulées par plusieurs de ses collègues, non sans agacer la ministre. « On aurait pu mettre moins, tout en demandant aux autres de mettre plus. Il faut mobiliser les forces vives, les entreprises, il faut dynamiser tout l’écosystème sportif », déclarait en réponse Roxana Maracineanu, citée par Le Monde.

 

Quels financements pour le « sport pour tous » dans le budget 2020 ? DR

Quels financements pour le « sport pour tous » dans le budget 2020 ? DR

 

Autre regret de la part de Michel Savin : « Que le plafond de la taxe sur les droits audiovisuels ne soit pas augmentée proportionnellement à l’augmentation des droits TV ». Le sénateur juge qu’une telle mesure aurait permis de dégager des fonds pour « renforcer la solidarité entre le sport professionnel et le sport pour tous ». En 2018, le plafond de la taxe Buffet avait ainsi été revu à la hausse, permettant d’engranger 15 millions d’euros.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
1896 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.