Le CEA et la Mission locale de Grenoble partenaires pour amener les jeunes vers les filières scientifiques

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

FIL INFO — Le CEA et la Mission locale de Grenoble s’engagent dans une convention de partenariat d’un an renouvelable. Objectif ? Promouvoir les filières scientifiques auprès des jeunes suivis par les antennes de la mission locale grenobloise. Et accompagner les personnes dans l’accession à un métier et à un emploi. 

 

 

« Essaimer les bonnes pra­tiques, tant auprès des entre­prises que des autres mis­sions locales du ter­ri­toire ». Tel est l’es­prit de la conven­tion pas­sée entre le CEA (Commissariat à l’éner­gie ato­mique et aux éner­gies alter­na­tives) et la Mission locale de Grenoble. Le 12 sep­tembre der­nier, Philippe Bourguignon, direc­teur du CEA Grenoble, et Maryvonne Boileau, pré­si­dente de la Mission locale ont signé cet accord de par­te­na­riat sous le haut-patro­nage du pré­fet de l’Isère Lionel Beffre.

 

Philippe Bourgignon et Maryvonne Boileau signent la convention engageant le CEA et la Mission locale © Mission Locale de Grenoble

Philippe Bourguignon et Maryvonne Boileau signent la conven­tion enga­geant le CEA et la Mission locale de Grenoble. © Mission locale de Grenoble

 

Les objec­tifs de la conven­tion ? Pour le CEA Grenoble, le but est « de pro­mou­voir l’alternance, en par­ti­cu­lier sur les filières scien­ti­fiques », et « d’at­ti­rer de nou­veaux talents vers les métiers scien­ti­fiques », en vue de renou­ve­ler ses effec­tifs. Côté Mission locale, l’am­bi­tion est « d’aider les jeunes à décou­vrir le monde de l’entreprise, et en par­ti­cu­lier le milieu scien­ti­fique et à accé­der à un métier et un emploi ».

 

 

La mise en œuvre d’une dizaine d’actions communes

 

Le par­te­na­riat, indique la Mission locale de Grenoble, « pré­voit la mise en œuvre d’une dizaine d’actions com­munes » avec le CEA. Des actions qui ne sont tou­te­fois pas détaillées dans le texte de la conven­tion : celle-ci men­tionne, avant toute chose, la mise en place d’un comité de pilo­tage chargé de défi­nir les actions annuelles, d’en assu­rer le suivi et de pro­cé­der à des cor­rec­tions « en cas d’é­cart sur les objec­tifs ».

 

CEA Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

CEA Grenoble © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Des pistes sont tou­te­fois évo­quées, lorsque le CEA indique les outils des­ti­nés à « favo­ri­ser le rap­pro­che­ment des jeunes (…) avec le monde de l’entreprise, et en par­ti­cu­lier avec les métiers scien­ti­fiques ». Parmi ces outils, figurent les enquêtes-métiers ou des échanges avec des sala­riés du CEA, le par­rai­nage, la dif­fu­sion des offres d’emploi du CEA dans le réseau de la Mission locale, ou encore des recru­te­ments en inté­rim, CDD voire CDI.

 

Durée de la conven­tion ? Les deux par­ties s’en­gagent pour une pre­mière expé­ri­men­ta­tion d’une année, renou­ve­lable « par tacite recon­duc­tion » et rési­liable à tout moment sans jus­ti­fi­ca­tion. À noter que celle-ci ne donne lieu à aucun échange finan­cier : « Les par­ties sont conve­nues qu’il n’y aurait aucun flux finan­cier entre elles, cha­cune pre­nant en charge les dépenses qu’elle engage, et ce quelle qu’en soit leur nature », prend soin de pré­ci­ser le texte.

 

Florent Mathieu

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
2384 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.