Théâtre social, cirque poétique, danse… Gros plan sur la programmation artistique de L’Heure Bleue qui vient de débuter en fanfare sa saison 2019-2020.

Mixité et décou­vertes en pagaille pour la nou­velle sai­son de l’Heure Bleue à Saint-Martin-d’Hères

Mixité et décou­vertes en pagaille pour la nou­velle sai­son de l’Heure Bleue à Saint-Martin-d’Hères

FOCUS – Gros plan sur la pro­gram­ma­tion artis­tique de L’Heure Bleue qui vient de débu­ter en fan­fare la sai­son 2019 – 2020. Au pro­gramme : du théâtre social, du cirque poé­tique, de la danse et bien d’autres pro­po­si­tions. 

Théâtre social, cirque poétique, danse… Gros plan sur la programmation artistique de L’Heure Bleue qui vient de débuter en fanfare sa saison 2019-2020.

Les Catacriseurs, clowns issus du Théâtre du Réel, ont animé la pré­sen­ta­tion de sai­son de L’heure bleue, mer­credi 13 sep­tembre. © Alice Colmart – Placegrenet​.fr

La pro­gram­ma­tion concoc­tée par l’Heure Bleue de Saint-Martin‑d’Hères se veut, cette année encore, ambi­tieuse. « Le public, qu’il soit Martinérois, métro­po­li­tain et exté­rieur doit pou­voir venir à Saint-Martin-d’Hères » affirme Céline Fuchs, nou­velle direc­trice artis­tique du lieu.

Si cette der­nière arrive à l’Heure Bleue dans un contexte par­ti­cu­lier, puisque « la sai­son a été construite par mon pré­dé­ces­seur », elle n’a pas man­qué de nous citer les incon­tour­nables du programme.

Ancrage ter­ri­to­rial et créa­tion 

La sai­son s’attache à nou­veau à l’ancrage ter­ri­to­rial. « C’est la der­nière sai­son de la rési­dence du Théâtre du Réel, en rési­dence et asso­ciés à l’Heure Bleue depuis trois ans. »

Les Catacriseurs. © Théâtre du Réel

Les Catacriseurs. © Théâtre du Réel

Ainsi, la part belle est faite à la com­pa­gnie que l’on pourra retrou­ver à tra­vers trois ren­dez-vous, dont Les Catacriseurs, une pièce sous la forme d’un spec­tacle de rue, qui a ouvert la saison.

Prochain ren­dez-vous, « un pro­jet par­ti­ci­pa­tif pro­grammé fin avril » avant Y a‑t-il trop d’é­tran­gers dans le monde ? qui clô­tu­rera cette rési­dence les 5, 6 et 13 juin.

Autre ligne de force, le sou­tien à la créa­tion. L’Heure bleue en accueillera ainsi cinq, dont celle en octobre de François Veyrunes avec Outrenoir (jeudi 10 octobre 2019 à 20 heures), ou encore Un fleuve au des­sus de la tête des Mangeurs d’Étoiles, les 16 et 17 jan­vier 2020 à 20 heures éga­le­ment. 

Des sujets revendicatifs

Parmi les volon­tés de la struc­ture figure celle d’évoquer de mul­tiples sujets de fond. En témoigne Mondofoly, un spec­tacle de La fabrique des petites uto­pies, qui se joue du samedi 28 sep­tembre au ven­dredi 4 octobre.

Mondofoly © Jean-Pierre Estournet

Mondofoly © Jean-Pierre Estournet

« C’est un spec­tacle qui à tra­vers l’humour, le cirque, le théâtre et la musique pose des ques­tions sur le capi­ta­lisme, et plus lar­ge­ment sur le monde dans lequel on vit. Le tout, en détour­nant le jeu de société tra­di­tion­nel qu’est le Monopoly. »

Autre créa­tion, Ô toi que j’aime ou le récit d’une apo­ca­lypse, de la com­pa­gnie Gilgamesh, ven­dredi 22 novembre, aborde une pro­blé­ma­tique très forte.

« Le pro­pos repose autour d’un duo d’artistes qui décide de mon­ter une pièce. Le pro­jet se fait auprès de déte­nus radi­ca­li­sés. Et ça tourne mal. Le sujet est très sen­sible et donne tout son sens au théâtre. En effet, grâce au théâtre, on peut trai­ter des sujets forts et créer des dis­cus­sions entre les artistes et les spec­ta­teurs. » 

Une pro­gram­ma­tion lar­ge­ment familiale

Oh oh, dans le cadre de la pré­sen­ta­tion. © Djamila Agustoni

En plus de trai­ter de sujets sen­sibles, la pro­gram­ma­tion de L’Heure Bleue se veut riche en for­mats pour les familles. « On est aussi la pour se détendre », affirme Natacha de Marco.

Comme par exemple avec le spec­tacle Oh oh de la com­pa­gnie Baccalà, en par­te­na­riat avec l’Odysée d’Eybens, mer­credi 18 décembre. « C’est une per­for­mance pleine de déli­ca­tesse et d’humour. Un magni­fique duo de clowns. »

Notons éga­le­ment L’encyclo-spec­tacle de Max Bird, samedi 25 jan­vier 2020, dans le cadre du Festival d’humour en Isère Aux Rires Etc :-). « Voilà un spec­tacle qui nous apprend beau­coup de choses de manière très drôle. » 

Hip-hop don’t stop

Depuis la fin des années 1980, et jusqu’à aujourd’hui, de nom­breux dan­seurs ont évo­lué dans la deuxième ville de l’agglomération gre­no­bloise. C’est la rai­son pour laquelle, la struc­ture pro­pose du 12 au 22 février 2020, pour la troi­sième année, Hip-hop don’t stop fes­ti­val. Cet évé­ne­ment, ini­tié par le cho­ré­graphe Bouba Landrille Tchouda et accom­pa­gné par la com­pa­gnie Citadanse met­tra en avant des créa­tions qualitatives.

Au pro­gramme : trois soirs de spec­tacles, des ate­liers, ou encore des mas­ter­class pour décou­vrir le hip-hop. 

Aussi, le 22 février, des crews (équipes) venus de tout l’hexagone s’affronteront une soi­rée durant. Ils évo­lue­ront sous le regard d’un jury pro­fes­sion­nel, avec deux objec­tifs : battre leurs adver­saires, et enthou­sias­mer le public.

Mixité artis­tique 

La grande ligne finale de la pro­gram­ma­tion est de croi­ser dif­fé­rentes esthé­tiques. Cela passe notam­ment par le mélange des artistes. « L’idée est de navi­guer dans les uni­vers artis­tiques avec des décou­vertes et des artistes plus ins­tal­lés. Les loco­mo­tives média­tiques per­mettent de faire décou­vrir les artistes en pleine émergence ! »

Melba © Fabrice Buffart

Ainsi, avant le concert des Fatals Picards, samedi 9 novembre 2019, l’artiste R.CAN vien­dra don­ner un spec­tacle, tan­dis que Melba, une artiste lyon­naise, sera mise en lumière avant Debout sur le zinc chante Boris Vian, le 26 mars 2020.

Toujours dans cette optique de mixité, sera pro­posé un spec­tacle entre la danse et le conte nommé Tapis jar­din, de la com­pa­gnie Litécox, le 18 mars. Mais aussi Ephad fic­tion « autour d’un pro­jet artis­tique créé auprès de per­sonnes âgées », mardi 10 mars. La sai­son s’annonce riche en décou­vertes donc ! 

Alice Colmart

ACo

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les Nebraska Jones, déjà applaudies sur plusieurs scènes de la région, défendront bientôt leur tout premier album lors de concerts prévus fin décembre et début janvier. © Vincent Assié Photographe
Les Nebraska Jones pré­sentent leur tout pre­mier album et annoncent quelques dates de concert en Isère

EN BREF - Le duo grenoblois Les Nebraska Jones sort un premier opus, disponible sur toutes les plateformes d'écoute à compter du 2 décembre 2022. Lire plus

Organisée au Rex, la soirée givrée du vendredi 2 décembre sera consacrée au spectacle du Groupe Déjà, venu du Mans. Cowboy ou Indien ? raconte l'histoire de deux frères, unis pour le meilleur et pour le pire. © JL Chouteau
Humour : Villard-de-Lans accueille la pre­mière de trois “Rencontres givrées”

ÉVÈNEMENT - Forte de la réussite de son festival Y'a tout ça !, l'association villardienne Les Arts s'en mêlent organise un nouvel événement les samedi Lire plus

Le Big Ukulélé Syndicate est l'invité du Théâtre en Rond le soir du 31 décembre. La promesse d'un début de réveillon endiablé auprès d'une formation qui fête son dixième anniversaire. © Nadine Barbançon
Le Théâtre en Rond de Sassenage compte bien ter­mi­ner l’an­née dans la joie et en musique

FOCUS - Une comédie musicale, un faux orchestre mais un vrai violoncelliste et un grand concert de spécialistes du ukulélé : à partir du vendredi Lire plus

Pour rendre hommage au cinéaste franco-suisse Jean-Luc Godard, la Cinémathèque programme notamment "Nouvelle Vague" (1990) le 2 décembre 2022. DR
La Cinémathèque de Grenoble rend hom­mage à Godard et pour­suit sa sai­son en beauté

FOCUS - Après la disparation de Jean-Luc Godard en septembre, la Cinémathèque de Grenoble programme deux de ses films. Une double curiosité à découvrir vendredi Lire plus

La troisième édition du Prix littéraire Alpes-Isère Habitat révèle les noms de ses lauréats
La troi­sième édi­tion du Prix lit­té­raire Alpes-Isère Habitat révèle les noms de ses lauréats

FLASH INFO - C'est dans les salons d'honneur de la préfecture que s'est tenue la soirée de révélation des lauréats de la troisième édition du Lire plus

En prélude aux travaux d'aménagement prévus sur le site de l'Esplanade, une équipe de l'INRAP a mis au jour les restes d'une chapelle et quelques sépultures. © Martin de Kerimel – Place Gre’net
Grenoble : de mys­té­rieux ves­tiges archéo­lo­giques mis au jour sous l’Esplanade

FOCUS - Une équipe de l'Institut national de recherches archéologiques préventives vient de découvrir les restes d'une chapelle et des sépultures à quelques mètres sous Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h09

|

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !