Les syndicats étudiants appellent à un (nouveau) rassemblement vendredi 27 septembre devant la présidence de l’UGA

sep article



 

FIL INFO — Les organisations syndicales lycéennes et étudiants UNL, Unef et CNT Campus appellent à un rassemblement devant la présidence de l’UGA, le vendredi 27 septembre… après un première mobilisation le mercredi 25. Motif ? Une dizaine d’étudiants n’ont pas encore pu intégrer une formation, alors que certains cours ont déjà commencé.

 

 

Un « avis de recherche » a été lancé « suite à la dis­pa­ri­tion de Patrick Lévy ». Une fois n’est pas cou­tume, les orga­ni­sa­tion syn­di­cales lycéennes et étu­diants UNL Isère, Unef Grenoble et CNT Campus 38 usent de l’hu­mour pour inter­pel­ler le pré­sident de l’Université Grenoble-Alpes (UGA). Et feignent de le craindre vola­ti­lisé, après avoir tenté sans suc­cès de le ren­con­trer à l’oc­ca­sion d’un ras­sem­ble­ment devant le bureau du pré­sident le mer­credi 25 sep­tembre.

 

Les étudiants avaient déjà manifesté le jeudi 12 septembre. © Thomas Courtade - Place Gre'net

Les étu­diants avaient déjà mani­festé le jeudi 12 sep­tembre. © Thomas Courtade – Place Gre’net

 

Raison de la mobi­li­sa­tion ? « Une dizaine d’étudiant-e‑s (…) res­tent sur le car­reau, sans ins­crip­tion et alors que les cours ont déjà lar­ge­ment débu­tés (sic) », écrivent les orga­ni­sa­tions. Qui consi­dèrent que Patrick Lévy tra­hit son enga­ge­ment pris en 2018 de trou­ver une place à l’UGA pour tous les bache­liers. Quitte à comp­ter sur les refus ou les désis­te­ments pour pou­voir “caser” les jeunes en liste d’at­tente de Parcoursup.

 

 

Un nouveau rassemblement prévu le vendredi 27 septembre

 

Si les étu­diants n’ont pas pu ren­con­trer Patrick Lévy le mer­credi 25 sep­tembre, ils espèrent avoir plus de chance… le 27.

 

Patrick Lévy, Président de l'UGA. © Charles Thiebaud - Place Gre'net

Patrick Lévy, Président de l’UGA. © Charles Thiebaud – Place Gre’net

« Seule une exten­sion de la mobi­li­sa­tion per­met­tra de retrou­ver Patrick Lévy et de lui faire ins­crire la dizaine d’étudiant-e‑s mobi­lisé-e‑s pour leur ins­crip­tion », affirme l’Unef, l’UNL et la CNT, en appe­lant à un nou­veau ras­sem­ble­ment le ven­dredi à 9 h 30, une fois encore devant les bureaux de la pré­si­dence de l’UGA.

 

Un appel lancé non sans iro­ni­ser sur la pré­sence du pré­sident aux côtés de la ministre de l’Enseignement supé­rieur Frédérique Vidal, le 19 sep­tembre der­nier.

 

« Patrick Lévy avait exposé ses diver­gences avec la ministre tant sur la ques­tion de la sélec­tion que sur celle de la hausse des frais d’inscription pour les étu­diant-e‑s étrangère‑s », raillent ainsi les syn­di­cats.

 

Et ceux-ci de qua­li­fier le Deeptech Tour, rai­son de la venue à Grenoble de la ministre, comme « le der­nier ava­tar du patro­nat pour venir acca­pa­rer l’argent public ». Soit, à leurs yeux, « l’exact opposé d’une fac ouverte à tou-te‑s les bache­lièr-e‑s et fer­mée aux inté­rêts pri­vés ».

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
2140 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Qu’est-ce qu’ils ont encore, ces indi­gé­nistes qui n’ont plus aucune cré­di­bi­lité, depuis qu’ils ont sous­crit à des thèses racistes ? En ce sens qu’ils sont par­ti­sans d’une dis­tinc­tion « raci­sés » VS. « non raci­sés » et que cer­tains d’entre eux orga­nisent des réunions inter­dites aux Blancs (par­don, en « non mixité » raciale?)

    sep article