Polices nationale et municipale : effectifs renforcés et généralisation du Taser d’ici début 2020 à Grenoble

sep article



EN BREF – Quarante policiers supplémentaires vont, lundi 16 septembre, venir grossir les rangs de la police nationale à Grenoble. Mais alors que le maire de Grenoble se satisfait d’avoir œuvré à ces renforts – qui permettent une relative mise à niveau des effectifs – la députée LREM de l’Isère Émilie Chalas entend bien, si ce n’est revendiquer, partager la paternité de cet effort.

 

 

Police nationale à Grenoble © Patricia Cerinsek Taser

Police natio­nale à Grenoble. © Patricia Cerinsek

La police natio­nale de Grenoble va voir arri­ver lundi 16 sep­tembre son plus gros contin­gent d’a­gents dans le cadre du dis­po­si­tif de recon­quête des quar­tiers répu­bli­cains (QRR). Quarante poli­ciers sor­tis d’é­cole vont ainsi venir gros­sir les rangs des poli­ciers. Et ce fai­sant qua­si­ment rat­tra­per le retard accu­mulé dans la capi­tale des Alpes.

 

Après le ren­fort de vingt poli­ciers fin 2018 puis de seize autres en juin der­nier, le compte est presque bon. Presque car il manque encore douze agents pour que la pro­messe de Gérard Collomb soit com­plè­te­ment tenue. Et ainsi per­mettre aux bri­gades de rou­le­ment – la police secours – de ne pas être péna­li­sées, comme le fait remar­quer Valérie Mourier, secré­taire dépar­te­men­tale du syn­di­cat Alliance. Cette der­nière sou­ligne tou­te­fois un déploie­ment « his­to­rique » et « un signe très fort de l’ad­mi­nis­tra­tion ».

 

 

Mise à niveau également pour la police municipale et Taser généralisés

 

La police natio­nale n’est pas la seule à être ren­for­cée. À Grenoble, la police muni­ci­pale va voir arri­ver quinze agents sup­plé­men­taires*. Là aussi, simple mise à niveau. « Ces quinze agents comblent le retard mais le nombre de postes, qui est de cent, reste le même », sou­ligne Diega Trupia pour la CFDT.

 

Des poli­ciers muni­ci­paux qui vont être équi­pés de pis­to­lets à impul­sion élec­trique (de type Taser) suite à une for­ma­tion. Après les bri­gades de nuit, qua­rante agents de jour en seront ainsi pour­vus d’ici la fin de l’an­née. Et d’ici la fin du pre­mier tri­mestre 2020, toutes les bri­gades de jour en seront dotées.

 

Le maire de Grenoble satisfait, la députée LREM réagit

 

De quoi satis­faire Eric Piolle, maire de Grenoble, qui n’a pas man­qué de rap­pe­ler la can­di­da­ture com­mune por­tée par les Villes de Grenoble, Échirolles et Saint-Martin-d’Hères pour faire abou­tir ce dos­sier. Et a affirmé dans Le Dauphiné libéré avoir œuvré « sans relâche » pour obte­nir des ren­forts.

 

Eric Piolle, lors du conseil municipal du 4 février 2019 DR

Eric Piolle, lors du conseil muni­ci­pal du 4 février 2019 DR

Un satis­fe­cit qui n’a pas man­qué de faire réagir Émilie Chalas, dépu­tée LREM de l’Isère, en course décla­rée pour les muni­ci­pales en 2020. Celle-ci a notam­ment fus­tigé la « récu­pé­ra­tion » d’Eric Piolle pour fina­le­ment attri­buer au gou­ver­ne­ment la res­pon­sa­bi­lité de l’oc­troi de ce déploie­ment de moyens.

 

« Ce n’est pas grâce à Eric Piolle que Grenoble a obtenu des ren­forts ainsi que – il ne faut pas l’ou­blier – la recon­nais­sance du sta­tut de zone dif­fi­cile de la CSP (sic). C’est en revanche à cause de son refus de se sai­sir du sujet que la sécu­rité de Grenoble ne les a pas obte­nus plus tôt », sou­ligne la dépu­tée.

 

PC

 

 

  • * Un chiffre que contestent les ser­vices de la Ville, dont la police muni­ci­pale est de son res­sort, sans don­ner plus de pré­ci­sion quant au nombre d’a­gents sup­plé­men­taires déployés. Article modi­fié le 14 sep­tembre à 14 heures.
Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
4735 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. A l’approche des élec­tions, le maire de Grenoble vou­drait-il faire oublier que son pro­gramme était de « rompre avec le dis­cours sécu­ri­taire », à tel point qu’à peine élu il avait annoncé vou­loir vendre les camé­ras ?
    https://www.europe1.fr/politique/Le-maire-de-Grenoble-propose-de-vendre-les-cameras-de-sa-ville-852348
    La situa­tion désas­treuse que nous vivons est le résul­tat direct de cette idéo­lo­gie. C’est si vrai que lors de sa venue à Grenoble en tant que ministre de l’intérieur, le maire de Lyon avait dû rap­pe­ler les bases élé­men­taires : « La sécu­rité, c’est une copro­duc­tion. Il ne faut pas qu’il n’y ait que l’Etat qui fasse des efforts. Lorsque l’on est maire, on a le pou­voir de police, donc il faut agir très for­te­ment. »
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/grenoble-securite-doit-etre-coproduction-gerard-collomb-visite-vercors-1527518.html

    sep article
  2. Il serait sou­hai­table que des équipes de poli­ciers puissent véri­fier
    l’i­den­tité des pas­sa­gers des trans­ports en com­mun.
    Les agres­sions à l’in­té­rieur des véhi­cules de la TAG,sont quo­ti­diennes.
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/agression-tramway-grenoble-jeune-femme-recoit-coups-poing-au-visage-1719677.html
    Que deviennent les mal­heu­reuses vic­times d’a­gres­seurs tou­jours connus
    des ser­vices de police ?

    sep article
  3. Question sécu­rité, le « maire » de Grenoble n’a prouvé que son laxisme, ses encou­ra­ge­ments à la déso­béis­sance, au non res­pect de de l’ordre, de la répu­blique et de la laï­cité.

    sep article
  4. sep article
  5. Franchement, comme coup de com, il n’y a pas mieux de la part d’e­ric piolle, 6 mois avant les élec­tions il pense à notre sécu­rité. C’est vrai­ment minable comme stra­té­gie !!!!!

    sep article
    • Le « grand timo­nier » s« aper­çoit enfin qu’il doit s’oc­cu­per de la
      sécu­rité de ses administrés.Jusqu’à ce jour, il pre­nait de
      grandes ini­tia­tives pour régler brillam­ment les grands pro­blèmes
      de l’hu­ma­nité. Les gre­no­blois ne réa­lisent pas à quel point ce
      Monsieur a un impact posi­tif sur la réso­lu­tion des pro­blèmes
      des migra­tions …
      https://www.placegrenet.fr/2018/01/11/migrants-video-eric-piolle/171033

      sep article