Action de "désobéissance civile" organisée par l'Alliance citoyenne : des femmes musulmanes en burkini se sont baignées à la piscine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

Mécontente des conditions d’enregistrement d’une émission, l’Alliance citoyenne met France 3 Alpes en demeure

Mécontente des conditions d’enregistrement d’une émission, l’Alliance citoyenne met France 3 Alpes en demeure

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – L’Alliance citoyenne met en demeure France 3 de lui permettre de prévisualiser un débat et un reportage consacrés à ses opérations burkini menées dans les piscines municipales de Grenoble. L’association accuse la chaîne de l’avoir exclue du débat dans le cadre de l’enregistrement de l’émission Dimanche en politique et attend de la direction une explication publique, ainsi que des « regrets » par courrier.

 

 

Un nou­vel épi­sode dans l’af­faire des bur­ki­nis de Grenoble et de la stra­té­gie média­tique de l’Alliance citoyenne ? Dans un com­mu­ni­qué, l’as­so­cia­tion annonce mettre en demeure France 3 Rhône-Alpes. Les défen­seurs du « maillot de bain cou­vrant » dans les pis­cines muni­ci­pales estiment que la chaîne leur a refusé la par­ti­ci­pa­tion a un débat, dès lors consi­déré comme « tron­qué ». Et demandent à pré­vi­sua­li­ser un repor­tage qui leur est consacré.

 

Opération burkini de l'Alliance citoyenne de Grenoble © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Opération bur­kini de l’Alliance citoyenne de Grenoble © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

C’est dans le cadre de l’en­re­gis­tre­ment de l’émission Dimanche en poli­tique que l’Alliance citoyenne a été conviée à la rédac­tion de France 3, le ven­dredi 6 sep­tembre. Deux membres de l’as­so­cia­tion, « Yasmine et Fatiha », se sont pré­sen­tées mais se sont vu refu­ser l’ac­cès au débat. Motif ? D’une part, l’une des deux inter­ve­nantes est mineure. D’autre part, le rédac­teur en chef Patrick Pinto demande à ce que l’Alliance soit repré­sen­tée par un binôme com­posé d’une femme et d’un homme.

 

 

L’Alliance citoyenne met en demeure France 3

 

Le débat aura fina­le­ment lieu… mais sans l’as­so­cia­tion. Et s’est, semble-t-il, résumé à une conver­sa­tion entre le conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion de Grenoble Matthieu Chamussy et le mili­tant pour la laï­cité Naëm Bestandji.

 

Naëm Bestandji et Brigitte Périllier lors de la présentation du collectif transpartisan Laï'Cité : des élu.es et militant.es engagé.es pour la promotion de l'universalisme dans les politiques publiques, notamment en ce qui concerne le féminisme. © Paul Turenne - Placegrenet.fr

Naëm Bestandji lors de la pré­sen­ta­tion du col­lec­tif trans­par­ti­san Laï’Cité, pour la pro­mo­tion de l’u­ni­ver­sa­lisme dans les poli­tiques publiques. © Paul Turenne – Placegrenet​.fr

Deux per­son­na­li­tés qui ont fré­quem­ment et publi­que­ment cri­ti­qué les opé­ra­tions bur­ki­nis. Ce der­nier a par ailleurs, plus récem­ment, mené une action pour dénon­cer le sou­tien du Planning fami­lial aux reven­di­ca­tions de l’Alliance citoyenne.

 

De quoi pro­vo­quer la colère des mili­tants pro-bur­kini, pour qui « il est incom­pré­hen­sible que M. Pinto ait pris la déci­sion d’enregistrer un débat tron­qué ». L’Alliance citoyenne dit en outre craindre « que son absence sur le pla­teau fasse l’objet d’une mau­vaise inter­pré­ta­tion ».

 

Son désir de visi­bi­lité n’en est pas moins très contrôlé : l’as­so­cia­tion sou­ligne ainsi qu’à sa demande Patrick Pinto s’est engagé à ne pas dif­fu­ser d’i­mages de ses sala­riés, de ses membres ou de ses bénévoles.

 

Patrick Pinto, rédacteur en chef de France 3 Alpes en discussion avec les gilets jaunes. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Patrick Pinto, rédac­teur en chef de France 3 Alpes, en dis­cus­sion avec les gilets jaunes, en jan­vier 2019. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’objet de la mise en demeure, adres­sée à France 3 sur conseil des deux avo­cats de l’organisation ?

 

L’Alliance demande à la chaîne « de s’expliquer publi­que­ment sur la déci­sion du rédac­teur en chef de l’émission (…) d’exclure du débat enre­gis­tré les deux repré­sen­tantes de l’Alliance citoyenne ». Mais aussi d’a­dres­ser « un cour­rier d’apaisement (…) aux membres de l’association ». Si pos­sible assorti d’ex­pli­ca­tions… voire de « regrets ».

 

Enfin, l’Alliance citoyenne demande à pou­voir vision­ner l’é­mis­sion avant dif­fu­sion, pré­vue pour le dimanche 15 sep­tembre. Plus pré­ci­sé­ment, l’as­so­cia­tion veut pou­voir regar­der le repor­tage qui lui sera consa­cré, mais aussi le débat auquel elle n’a pu prendre part. Pour éven­tuel­le­ment, in fine, cher­cher à en empê­cher la dif­fu­sion ? L’Alliance s’en défend, décla­rant « lais­ser à France 3 le libre choix » de dif­fu­ser le repor­tage et le débat. Au nom de la « liberté » qu’elle défi­nit comme son « prin­cipe fon­da­teur ».

 

Sollicitée par Place Gre’net, France 3 n’a pas (encore) réagi à l’ac­tion de l’Alliance citoyenne et nous indique juste attendre les retours de son ser­vice juridique.

 

Florent Mathieu

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'idée d'une charte de la laïcité encadrant à Grenoble les subventions aux associations n'a pas passé le cap du débat.
Islam politique : la Ville de Grenoble, accusée d’avoir financé le CCIF pendant trois ans, renvoie la faute sur l’État

  FOCUS - Comme le révèle le militant féministe et laïque grenoblois Naëm Bestandji, la Ville de Grenoble a subventionné, durant trois ans, le Collectif Lire plus

Campagne des municipales à Grenoble : les candidats misent aussi sur leur chaîne Youtube

  FIL INFO – Coup de projecteur pour une chaîne qui peine à décoller ? Le candidat aux municipales de Grenoble Alain Carignon annonce le lancement Lire plus

De gauche à droite : Pascal Garcia, Matthieu Chamussy et Bernadette Cadoux. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Municipales à Grenoble : Matthieu Chamussy sort de sa réserve et lance son projet « Grenoble 2030 »

  FOCUS - Plutôt discret sur ses intentions, Matthieu Chamussy est finalement sorti de sa réserve. Il présentait, ce jeudi 16 octobre, son projet « Lire plus

Alors que la question des responsabilités politiques reste entière dans le naufrage d'Alpexpo, une enquête préliminaire a été ouverte pour favoritisme.
Alpexpo : une enquête préliminaire ouverte pour favoritisme

  DÉCRYPTAGE - Après dix ans de gabegie, la justice se saisit du dossier Alpexpo. Une enquête préliminaire a été ouverte pour favoritisme et confiée à Lire plus

La militante islamiste Taous Hammouti, fer de lance des opérations burqini à Grenoble, portait plainte contre le blogueur Naëm Bestandji.
La plainte de Taous Hammouti, militante de l’Alliance citoyenne, contre Naëm Bestandji classée sans suite

FIL INFO - La plainte de Taous Hammouti contre Naëm Bestandji pour injure publique à caractère raciste ou religieux a été classée sans suite. La Lire plus

Alors que les candidats à la mairie de Grenoble en 2020 sortent officiellement du bois, les socialistes s'embourbent dans une lutte interne.
Municipales à Grenoble : alors que les candidats sortent du bois, le PS s’embourbe dans une lutte interne

  DÉCRYPTAGE - Alors que les candidats à la mairie de Grenoble en 2020 sortent officiellement du bois, les socialistes s'enlisent dans une lutte interne. Lire plus

Flash Info

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

|

18/01

15h20

|

|

18/01

11h19

|

|

18/01

10h31

|

|

17/01

19h34

|

|

17/01

12h10

|

|

17/01

10h52

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin