Le podcast grenoblois Bullied dédié au harcèlement scolaire donne la parole aux victimes… et aux bourreaux

sep article



 

FIL INFO — Bullied, postcast grenoblois dédié au harcèlement scolaire, est au cœur d’une table-ronde organisée mardi 10 septembre sur le campus de Grenoble. Son principe ? Traiter d’un sujet encore méconnu il y a peu, à travers des témoignages de jeunes adultes ayant vécu le harcèlement scolaire. En tant que victimes… ou en tant que “bourreaux”.

 

 

« Ce qui a été dif­fi­cile pour eux c’est que j’é­tais là, j’exis­tais, et qu’ils n’a­vaient pas for­cé­ment envie que j’existe. » L’école, le col­lège, le lycée ne sont pas sources de nos­tal­gie pour tous : celles et ceux qui ont vécu le har­cè­le­ment sco­laire en gardent sur­tout des bles­sures pro­fondes, et beau­coup de ques­tion­ne­ments sur eux-mêmes comme sur les autres. Un sujet grave abordé par le pod­cast Bullied, créé par la Grenobloise Malika Ung via sa société Dire-Son.

 

Le harcèlement scolaire concerne environ un enfant sur dix, principalement les écoliers et les collégiens © Léa Raymond - Place Gre'net

Le har­cè­le­ment sco­laire concerne envi­ron un enfant sur dix, prin­ci­pa­le­ment les éco­liers et les col­lé­giens. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Lancé à la mi-août à rai­son d’un nou­vel épi­sode chaque lundi, Bullied peut s’é­cou­ter sur son site dédié, à tra­vers des pla­te­formes de strea­ming comme Spotify, ou encore à l’aide d’une appli mobile. Le pod­cast sera au cœur d’une table ronde sur le har­cè­le­ment sco­laire orga­ni­sée par Radio Campus et Dire-son mardi 10 sep­tembre à 18 heures à Eve (Espace vie étu­diante), sur le cam­pus de Saint-Martin-d’Hères. Et dif­fu­sée en direct sur les ondes FM (90.8) de Radio Campus.

 

 

Donner la parole aux victimes… et aux bourreaux

 

Le prin­cipe de Bullied ? Donner la parole à de jeunes adultes qui ont eu affaire au har­cè­le­ment sco­laire, soit en tant que vic­times… soit en tant que “bour­reaux”. Avec pour objec­tif de « contri­buer à sen­si­bi­li­ser à ces vio­lences quo­ti­diennes mais sur­tout à don­ner des repré­sen­ta­tions et témoi­gnages aux vic­times de ce fléau ».

 

Visuel de Bullied. © Dire-Son

Visuel de Bullied. © Dire-Son

En France, selon les der­niers chiffres en date, le har­cè­le­ment sco­laire concerne envi­ron un enfant sur dix, prin­ci­pa­le­ment des éco­liers et des col­lé­giens.

 

Il pousse par­fois des enfants à se don­ner la mort. En juillet 2019, le sui­cide d’Evaëlle, âgée d’à peine 11 ans, consti­tuait ainsi un (nou­vel) élec­tro­choc. En atten­dant le pro­chain ?

 

Si le phé­no­mène a long­temps été consi­déré comme inévi­table voire nor­mal, il prend aujourd’­hui de plus en plus de place dans les pré­oc­cu­pa­tions des équipes édu­ca­tives. Mais aussi au sein des familles et de la société.

 

« Le suc­cès de séries comme 13 Reasons Why ou Stranger Things prouve que les médias s’emparent de ces ques­tions », note ainsi Malika Ung. Qui entend, à tra­vers Bullied, contri­buer à la libé­ra­tion de la parole sur le har­cè­le­ment en milieu sco­laire.

 

Florent Mathieu

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2534 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.