Divorce consommé entre Fabrice Hugelé et une partie de sa majorité à Seyssins

sep article



 

FIL INFO – À quelques mois des municipales, Fabrice Hugelé, le maire de Seyssins, voit trois membres de son équipe quitter le navire. Michel Baffert, l’ancien maire, Catherine Brette et Laurence Algudo ont officialisé leur rupture avec la majorité. Ces derniers ont annoncé la création d’un nouveau groupe au sein du conseil municipal.

 

 

De gauche à droite, Catherine Brette, Michel Baffert, Laurence Algudo et Jacqueline Chapuis (association Alerte). Crédit: Thomas Courtade

Catherine Brette, Michel Baffert, Laurence Algudo et Jacqueline Chapuis (asso­cia­tion Alerte). © Thomas Courtade

Cela fait déjà bien des mois que Michel Baffert, Catherine Brette et Laurence Algudo se sont détour­nés de leur propre camp. La situa­tion n’é­tant plus tenable, entre désac­cords poli­tiques et remise en cause de la pra­tique du pou­voir de Fabrice Hugelé, l’ac­tuel maire de Seyssins.

 

Les trois élus “fron­deurs” l’ont fait eux-mêmes savoir au maire dans une lettre datée du 27 août der­nier. La veille, ils avaient annoncé leur déci­sion à l’en­semble du groupe majo­ri­taire.

 

Le nou­veau groupe d’op­po­si­tion, « Initiatives citoyennes et démo­cra­tie pour Seyssins » est com­posé « dans l’ins­tant » des trois élus pré­cé­dem­ment cités. Pas de vague de départ donc mais une dif­fi­culté sup­plé­men­taire pour la cam­pagne à venir du maire sor­tant. Car la pers­pec­tive d’une can­di­da­ture voit le jour…

 

 

Constitution d’une liste pour les municipales

 

Michel Baffert, ancien maire de Seyssins. Crédit: Thomas Courtade

Michel Baffert,  © Thomas Courtade

Alors que se pro­filent les élec­tions muni­ci­pales en mars pro­chain, Michel Baffert affirme ainsi « vou­loir tout faire en vue de consti­tuer une liste ». Une liste qui veut faire la part belle aux « ini­tia­tives citoyennes qui sont au cœur de nos pré­oc­cu­pa­tions, pour une démo­cra­tie bien évi­dente à Seyssins ».

 

Par ailleurs, l’an­cien maire de Seyssins assure « qu’un groupe assez large de citoyens, issus prin­ci­pa­le­ment de la société civile, [les] a déjà rejoints ».

 

Parmi ces citoyens, des novices en poli­tique. C’est pour­quoi dans les semaines qui viennent, les trois élus sou­haitent mettre en place des « ate­liers d’i­dées ».

 

L’objectif est double. À la fois for­mer les per­sonnes sur « les com­pé­tences d’une com­mune, l’in­ter­com­mu­na­lité par exemple ». Mais aussi et sur­tout ces ate­liers d’i­dées « nous per­met­tront à terme d’é­ta­blir notre pro­gramme », explique Michel Baffert.

 

Thomas Courtade

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
3980 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.