Éric Piolle et trois des porteuses du projet "Un pas vers l'eau". © Joël Kermabon - Place Gre'net

Budget participatif 2019 de Grenoble : place au vote pour choisir cinq projets parmi les vingt-et-un encore en lice

Budget participatif 2019 de Grenoble : place au vote pour choisir cinq projets parmi les vingt-et-un encore en lice

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Place au vote ! La Ville de Grenoble vient de donner le coup d’envoi du scrutin d’où émergeront les projets lauréats de la 5e édition du budget participatif. Les Grenoblois sont invités à choisir jusqu’au 5 octobre leurs cinq projets préférés parmi les vingt-et-un restant en lice. Pour cette dernière édition du mandat, la Ville a légèrement modifié les modalités du vote afin qu’un maximum de personnes puissent y participer.

 

 

Des bancs au bord de l'eau pour se réapproprier le berges de l'Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des bancs au bord de l’eau pour se réap­pro­prier le berges de l’Isère. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Anne, Olivier, David, Manon et Hélène, membres du col­lec­tif Un pas vers l’eau dont le pro­jet est sorti lau­réat du vote au bud­get par­ti­ci­pa­tif 2017, affichent une mine réjouie. Et pour cause, deux ans après sa genèse, la Ville de Grenoble inau­gu­rait, ce jeudi 5 sep­tembre, la concré­ti­sa­tion de leur idée de recon­quête de la par­tie basse du quai Perrière, à tra­vers notam­ment l’ins­tal­la­tion de bancs au bord de l’eau.

 

L’occasion pour la muni­ci­pa­lité de don­ner le coup d’en­voi du pro­ces­sus de vote de la 5e édi­tion du bud­get par­ti­ci­pa­tif de Grenoble, en l’oc­cur­rence le der­nier du man­dat. Durant un mois, jus­qu’au 5 octobre, les Grenoblois de plus de 16 ans* vont ainsi pou­voir voter pour leurs cinq pro­jets préférés.

 

Il n’au­ront d’ailleurs que l’embarras du choix parmi les vingt-et-un encore en lice (voir enca­dré) pour une réa­li­sa­tion pré­vue en 2020. De fait, l’é­clec­tisme est de mise, avec des pro­jets tou­chant à tous les domaines. Solidarité, nature en ville, loi­sir et détente, culture, enfance et jeu­nesse, sport… De quoi « favo­ri­ser l’i­ni­tia­tive citoyenne et illus­trer l’at­ta­che­ment des Grenoblois à prendre part à l’a­mé­lio­ra­tion de leur ville », se féli­cite la municipalité.

 

 

Faire connaître le vote du budget participatif à un maximum de personnes

 

Période pré-élec­to­rale oblige, Pascal Clouaire, l’ad­joint à la démo­cra­tie locale, reste fac­tuel et pèse ses mots. « Nous avons légè­re­ment changé** les moda­li­tés de vote, avec une période qui s’é­tale du 7 sep­tembre au 5 octobre pour voter en ligne et la der­nière semaine en pré­sen­tiel », explique-t-il.

 

« Nous por­tons une atten­tion par­ti­cu­lière à ce qu’on appelle “l’al­ler vers” », pour­suit l’élu. Comprenez le fait d’a­voir dans dif­fé­rents points de la ville des bureaux de vote mobiles, notam­ment sur des tri­por­teurs, qui tournent et vont à la ren­contre des gens. L’idée ? « Faire connaître le vote du bud­get par­ti­ci­pa­tif par­tout dans Grenoble et y faire par­ti­ci­per le maxi­mum de per­sonnes. »

 

Lieux de vote du budget participatif 2019. © Ville de Grenoble

Lieux de vote pré­sen­tiel du bud­get par­ti­ci­pa­tif 2019 (cli­quer pour agran­dir). © Ville de Grenoble

 

Comme autre chan­ge­ment, « il n’y a plus de caté­go­ries “petits” et “gros” pro­jets », indique la Ville. Ainsi pré­cise-t-elle, « les pro­jets lau­réats seront dési­gnés en fonc­tion de leur clas­se­ment au vote et dans la limite de l’en­ve­loppe maxi­male de 800 000 euros ». Tous les pro­jets lau­réats font ensuite l’ob­jet d’un suivi de la part de la Ville qui publie leur état d’a­van­ce­ment.

 

 

Se réapproprier la rivière et ses berges grâce aux budgets participatifs

 

Pour Éric Piolle, le maire de Grenoble, le pro­jet « Un pas vers l’eau » illustre bien la façon dont des citoyens peuvent contri­buer à amé­lio­rer leur quo­ti­dien grâce aux bud­gets par­ti­ci­pa­tifs. « Il y a vrai­ment là, un pro­ces­sus coopé­ra­tif entre l’ex­per­tise tech­nique, juri­dique, et une exper­tise citoyenne qui viennent se croi­ser pour por­ter un très beau pro­jet », souligne-t-il.

 

Éric Piolle et trois des porteuses du projet du budget participatif 2017 "Un pas vers l'eau". © Joël Kermabon - Place Gre'net

Éric Piolle et trois des por­teuses du pro­jet « Un pas vers l’eau ». © Joël Kermabon – Place Gre’net

« L’idée nous est venue au cours d’un apéro entre amis, témoigne Manon Cozon, membre du col­lec­tif. Nous sommes tous du quar­tier Saint-Laurent et nous avions l’en­vie de le déve­lop­per encore plus. Nous sommes ravis que cette idée ait pu se concré­ti­ser. »

 

Pour autant, de l’i­dée au pro­jet, il res­tait du che­min à par­cou­rir. « Nous avons beau­coup observé les pra­tiques et les usages qu’a­vaient déjà les gens avant d’i­ma­gi­ner toute cette ins­tal­la­tion. Nous avons sim­ple­ment for­ma­lisé un usage pré­exis­tant », explique-t-elle modestement.

 

Pour Éric Piolle, ce pro­jet amorce un juste retour des choses. « Grenoble s’est peu à peu détour­née de sa rivière. Aujourd’hui, ce que nous vivons c’est une conver­gence d’éner­gies et d’en­vies pour se réap­pro­prier ses berges ». Le maire en veut pour preuve dif­fé­rents pro­jets autour de la rivière, tels « Un pas vers l’eau » ou « Glisses au fil de l’eau ». Une réap­pro­pria­tion urbaine des rivières qui se maté­ria­lise, comme à Bordeaux ou Nantes, grâce aux bud­gets par­ti­ci­pa­tifs, se félicite-t-il.

 

Joël Kermabon

 

 

  • * Il est indis­pen­sable de se munir d’une pièce d’i­den­tité pour pou­voir voter !

** Pour bien prendre la mesure des obli­ga­tions faites aux élus, si Pascal Clouaire avait uti­lisé le mot “amé­lioré”, il n’au­rait plus été dans les clous. Les règles pré-élec­to­rales lui imposent en effet de res­ter neutre et stric­te­ment informatif.

 

 

Trente projets retenus au forum des idées, vingt-et-un soumis aux votes

 

Si, à l’is­sue du forum des idées, trente pro­jets sur cent-huit dépo­sés res­taient can­di­dats au vote, sept d’entre eux sont ensuite pas­sés à la trappe.

 

Vote des Grenoblois - Budget participatif. © Ville de Grenoble© Ville de Grenoble

Vote des Grenoblois – Budget par­ti­ci­pa­tif. © Ville de Grenoble

En cause ? Des renon­ce­ments en cours de route, des pro­jets déjà inves­tis par la Ville ou la Métropole. Mais aussi des frais de fonc­tion­ne­ment supé­rieurs à 5 % des inves­tis­se­ments pour trois autres projets.

 

Sans oublier « Les jar­dins de l’Abbé », l’i­dée de jar­din col­lec­tif reca­lée par la muni­ci­pa­lité, au grand dam des por­teurs du pro­jet. Après le dépôt d’un référé-sus­pen­sion, le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif a sif­flé la fin du match en refu­sant de sus­pendre la déci­sion communale.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

CM Échirolles lundi 26 avril 2021. © Capture d'écran
Plan climat air énergie : les élus d’Échirolles ont voté la charte d’engagement après de vifs débats

  FOCUS - Le conseil municipal d’Échirolles a voté une délibération, lundi 26 avril,  renouvelant son engagement auprès de la Métropole dans le cadre du Lire plus

Les tours au centre de la cité © Véronique Magnin – placegrenet.fr
Nouveau dispositif destiné à assurer la tranquillité des locataires du parc social : Grenoble met 16 000 euros

  FIL INFO - Le conseil municipal de Grenoble a adopté, lundi 29 mars 2021, une délibération afin d'accorder une subvention de 16 000 euros Lire plus

Olivier Noblecourt et ses colistiers (de gauche à droite : Sarah Boukaala, David Bouquet et Sophia Camerino) assurent vouloir simplement inciter à la participation au vote. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Municipales : la liste d’Olivier Noblecourt organise un escape game citoyen

  FIL INFO – La liste de gauche Grenoble Nouvel Air organise un escape game géant (jeu d’évasion grandeur nature), gratuit et ouvert à tous, Lire plus

A Grenoble, le PS a fait le choix de s'allier avec Olivier Noblecourt plutôt que d'avoir son propre candidat pour les municipales. La grogne monte.
À Grenoble, le PS court-circuite le processus de désignation… et opte pour une alliance avec Olivier Noblecourt

  FOCUS -  Le parti socialiste grenoblois a fait le choix de s'allier avec Olivier Noblecourt plutôt que d'avoir son propre candidat pour les municipales Lire plus

La campagne pour la succession de Laurent Wauquiez à la tête de la Région Auvergne Rhône-Alpes est lancée. Les écologistes ouvrent le ban.
La subvention de la Région à SOS Chrétiens d’Orient prévue pour être votée, puis re-retirée…

  FIL INFO - Retirée à quelques minutes du vote en juin dernier, la subvention de 22 000 euros de la Région Auvergne Rhône-Alpes à l'association SOS Lire plus

Une Grenobloise relate le parcours du combattant pour les électeurs souhaitant voter pour une petite liste dépourvue de bulletins de vote dans les bureaux.
Petites listes : « Je n’ai toujours pas de bulletin A4 de 70 g/m² à mettre dans l’urne à deux jours des européennes »

  TRIBUNE LIBRE - À deux jours des élections européennes, une jeune Grenobloise a contacté la rédaction de Place Gre'net pour livrer son témoignage. Aude Lire plus

Flash Info

|

26/01

0h05

|

|

25/01

18h00

|

|

25/01

16h54

|

|

25/01

11h45

|

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin