Les tra­vaux de réno­va­tion des arrêts de bus et tram­ways débutent, sur fond d’en­tente cor­diale entre le SMTC et JCDecaux

Les tra­vaux de réno­va­tion des arrêts de bus et tram­ways débutent, sur fond d’en­tente cor­diale entre le SMTC et JCDecaux

FOCUS — Le début des tra­vaux de réno­va­tion des arrêts de bus et de tram­ways de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise est l’oc­ca­sion pour le SMTC et l’en­tre­prise JCDecaux d’af­fi­cher une entente cor­diale. Loin des désac­cords sur la place de la publi­cité en ville, les deux enti­tés insistent sur les conces­sions faites de part et d’autre, au terme de « dis­cus­sions franches » dans le cadre d’un pro­gramme d’in­ves­tis­se­ment de 11 mil­lions d’euros.

Entre le SMTC et JCDecaux, l’en­tente cor­diale ? D’un côté, un pré­sident du Syndicat mixte des trans­ports en com­mun, Yann Mongaburu, plu­tôt réservé sur la place de la publi­cité. De l’autre, une entre­prise spé­cia­li­sée dans le mobi­lier urbain, et la publi­cité qui va avec. À l’oc­ca­sion de la pré­sen­ta­tion com­mune des tra­vaux sur les lignes de bus et de tram­ways de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, les deux par­te­naires tiennent pour­tant à mettre en avant ce qui les rap­proche… plus que ce qui les divise.

Une première étape de désossage, de ponçage et de peinture pour les abris de l'arrêt de tram Victor-Hugo © Florent Mathieu - Place Gre'net

Une pre­mière étape de désos­sage, de pon­çage et de pein­ture pour les abris de l’ar­rêt de tram Victor-Hugo. © Florent Mathieu – Place Gre’net

JCDecaux a en effet rem­porté le mar­ché de main­te­nance et d’ex­ploi­ta­tion du mobi­lier de mobi­lité de l’ag­glo­mé­ra­tion, avec réno­va­tion de l’en­semble des abris à la clé. Guère de sus­pens, puisque la société était la seule can­di­date. Mais Yann Mongaburu n’en évoque pas moins des « dis­cus­sions franches » : « C’était l’ob­jet de la pro­cé­dure : une haute exi­gence sur la défi­ni­tion du besoin ». La moindre des choses sans doute pour un inves­tis­se­ment de 11 mil­lions d’euros.

Des arrêts moins énergivores

Les conces­sions ? « Nous avons pu démon­trer la per­ti­nence de notre modèle éco­no­mique », explique le repré­sen­tant de JCDecaux. Autrement dit, la néces­sité pour l’en­tre­prise de conser­ver un cer­tain nombre de pan­neaux publi­ci­taires. Pour autant, 324 cadres seront « dépo­sés », notam­ment à proxi­mité des crèches ou des éta­blis­se­ments sco­laires. Et la société réser­vera 50 % des espaces à la pro­mo­tion des entre­pre­neurs locaux.

Yann Mongaburu et Pascal Chopin © Florent Mathieu - Place Gre'net

Yann Mongaburu et Pascal Chopin © Florent Mathieu – Place Gre’net

Concessions tou­jours, mais du côté de JCDecaux cette fois : le bois fera son appa­ri­tion sur les nou­veaux abris des arrêts. « Installer du bois sur du mobi­lier urbain, ce n’est pas dans notre nature », recon­naît Pascal Chopin… qui ne semble tou­jours pas convaincu par la déci­sion. Là où Yann Mongaburu sou­ligne que le bois assure un meilleur confort ther­mique pour les usa­gers, Pascal Chopin rap­pelle ainsi que ce maté­riau tend à beau­coup “souf­frir” en ville.

Autres nou­veau­tés sur les futurs abris : des bornes d’in­for­ma­tion voya­geurs pour chaque arrêt de tram­way et de ligne Chronobus, et des écrans d’in­for­ma­tion en temps réel sur ceux des lignes Proximo. Ou encore une nou­velle signa­lé­tique mul­ti­mo­dale pour infor­mer les usa­gers des autres arrêts à proxi­mité, des par­kings, ser­vices de vélo et autres. Sans oublier, cerise sur le gâteau hi-tech, des ports USB pour per­mettre de rechar­ger télé­phones ou tablettes.

Les abris concernés par les travaux sont occultés et placés derrière des barrières de protection © Florent Mathieu - Place Gre'net

Les abris concer­nés par les tra­vaux sont occul­tés et pla­cés der­rière des bar­rières de pro­tec­tion. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Et le pré­sident du SMTC comme le direc­teur régio­nal JCDecaux de van­ter encore une réduc­tion de 69 % de la consom­ma­tion éner­gé­tique des arrêts, et le recours aux “éner­gies vertes”. Même si l’i­dée évo­quée d’ins­tal­ler des pan­neaux solaires sur les toits s’est révé­lée tech­ni­que­ment peu satis­fai­sante au cours des dis­cus­sions. Autre nou­veauté : les arrêts seront éteints la nuit dans les com­munes qui le sou­haitent. Ce sera le cas ainsi à Fontaine… mais pas à Grenoble.

Une « griffe par­ti­cu­lière » pour les sites remarquables

Le déroulé des tra­vaux ? Le SMTC et JCDecaux ont choisi de réno­ver plu­tôt que de recons­truire. Dans un pre­mier temps, les dif­fé­rents abris sont donc désos­sés avant d’être pon­cés puis repeints. Une pre­mière phase qui a débuté au mois d’août sur le cam­pus, et se pour­suit sur les arrêts Victor-Hugo de Grenoble. « C’est la phase la plus longue, puis les mobi­liers et nou­veaux maté­riaux inter­vien­dront pro­gres­si­ve­ment au mois d’oc­tobre », détaille Yann Mongaburu.

Les arrêts de bus Victor-Hugo sont également concernés par les travaux. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Les arrêts de bus Victor-Hugo sont éga­le­ment concer­nés par les tra­vaux. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Si cette pre­mière phase de tra­vaux est la plus lourde, l’ob­jec­tif est bien de limi­ter le plus pos­sible l’im­pact pour les usa­gers. À quelques excep­tions près, aucune sta­tion ne devrait subir de fer­me­ture du fait des tra­vaux. Ainsi, sur les quais du tram Victor-Hugo, deux équipes tra­vaillent de concert sur deux abris dif­fé­rents, der­rière des bar­rières de pro­tec­tion. Pendant que les autres arrêts demeurent nor­ma­le­ment acces­sibles et utilisables.

Il fau­dra comp­ter envi­ron un an pour venir à bout des 1 070 abris concer­nés, estime Pascal Chopin. Avec, au final, la volonté de redo­rer l’es­thé­tique des arrêts et même, dans cer­tains cas, de les sin­gu­la­ri­ser. « Nous avons prévu qu’il y ait cinq sites remar­quables avec une griffe par­ti­cu­lière, un aspect patri­mo­nial pour les inté­grer for­te­ment dans la ville et l’his­toire du ter­ri­toire », confie Yann Mongaburu. Ce sera notam­ment le cas de l’ar­rêt Victor-Hugo mais les autres sites concer­nés – art du tea­sing oblige – ne seront dévoi­lés que dans quelques semaines.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de 19 coups de cou­teau, son com­pa­gnon mis en exa­men et écroué

EN BREF - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu 19 coups de couteau, mercredi 1er février 2023, Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Incendie d'Échirolles: après l'accueil au gymnase La Butte, les résidents évacués sont relogés à l'auberge de jeunesse
Incendie à Échirolles : après l’ac­cueil en gym­nase, les rési­dents éva­cués sont relo­gés à l’au­berge de jeunesse

FLASH INFO - Quelles suites de l'incendie à Échirolles, survenu dans un parking souterrain  jeudi 2 février 2023? Le sinistre a entraîné l'évacuation de plus Lire plus

La Bonne Pioche, épicerie grenobloise de produits locaux en vrac, ouvre un second magasin à Meylan
La Bonne Pioche, épi­ce­rie gre­no­bloise de pro­duits locaux en vrac, ouvre un second maga­sin à Meylan

FLASH INFO - Après une première échoppe à Grenoble, ouverte en 2016, l'épicerie de produits locaux en vrac ou consignés La Bonne pioche met le Lire plus

Important incendie dans un parking souterrain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 résidents évacués
Important incen­die dans un par­king sou­ter­rain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 rési­dents évacués

FOCUS - Un important incendie s'est déclaré à Échirolles au matin du jeudi 2 février, dans un parking souterrain en-dessous d'un restaurant Quick et d'une Lire plus

Flash Info

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Flash info| Victime d’une « ten­ta­tive d’en­lè­ve­ment » à Grenoble, un jeune homme a été ren­voyé à la pri­son de Varces

Agenda

Je partage !