La préfecture de l’Isère s’inquiète de la hausse importante du nombre de tués sur les routes du département

sep article

EN BREF – Le nombre de tués sur les routes de l’Isère atteint les 52 victimes à la date du 11 août 2019, soit une augmentation de plus de 55 % par rapport à la même période en 2018. Des chiffres « extrêmement préoccupants », s’inquiète la Préfecture de l’Isère. Qui appelle les automobilistes à modifier leur comportement, tout en réaffirmant la volonté de prioriser les contrôles de police et de gendarmerie sur les routes du département.

 

 

Le bilan est « extrêmement préoccupant », souligne la Préfecture de l’Isère. À la date du 11 août 2019, 52 personnes se sont tuées sur les routes du département depuis le début de l’année. Un chiffre qui représente une hausse de 57,57 % par rapport à la même période en 2018.

 

Les blessés suite à un accident de la route sont quant à eux en légère baisse : – 7,15 % par rapport à 2018, soit 487 personnes concernées.

 

Un contrôle de police dans l'agglomération grenobloise. © Joël Kermabon - Place Gre'net routes

Un contrôle de police dans l’agglomération grenobloise. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Des chiffres d’autant plus préoccupants si l’on songe au « chassé-croisé » du 15 août et sa très forte affluence de véhicules sur les routes. Parmi ceux-ci, les deux-roues sont particulièrement concernés par les accidents. De fait, sur les 52 victimes des routes iséroises, 13 d’entre-elles étaient des conducteurs de motos ou autres deux-roues motorisées. Soit 25 % du nombre de personnes tuées.

 

 

Les services de l’État priorisent les contrôles routiers

 

Avec plus d’un tué par semaine, le département de l’Isère est donc en régression en matière de sécurité routière. Et ceci alors même que le bilan du second semestre 2018 s’était révélé clément, permettant aux défenseurs de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires d’estimer que la mesure avait permis de « sauver » 116 vies. Le bilan du premier semestre 2019 vient-il doucher cet optimisme ?

 

Un contrôle routier. © Elisa Montagnat - Place Gre'net routes

Un contrôle routier. © Elisa Montagnat – Place Gre’net

 

Face à ces chiffres, le préfet de l’Isère appelle en tout cas « les usagers de la route à davantage de vigilance et au respect du code de la route (respect de la signalisation et des limitations de vitesse, modification de certains comportements…) ». Et fait savoir que les opérations de contrôles routiers, déjà renforcées sur l’ensemble du département, vont continuer « d’être priorisées par les services de l’État ».

 

Les dernières données sur les contrôles effectuées durant la semaine du 4 au 11 août sont en effet exemplaires… en ce qui concerne les « comportements » à éviter au volant. Ainsi, la gendarmerie a relevé 77 conduites avec un téléphone portable et autres « distracteurs », ou encore 30 infractions aux règles de priorité.

 

Gendarmerie qui a réalisé à elle seule, tout de même, 166 opérations de contrôle de vitesse. Dont 24 concernaient des véhicules dépassant de plus de 40 km/h la vitesse autorisée.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
7571 visites | 8 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 8
  1. @Pierre Isère, allez dire ça aux familles de morts et d’estropiés! Et outre la vitesse, certains devraient arrêter de dépasser comme des abrutis, à savoir sans distance de sécurité ni visibilité !

    sep article
  2. Et en écoutant M E Philippe, la limitation de vitesse à 80 km/h devrait avoir un effet miraculeux sur les accidents. [modéré : propos injurieux]

    sep article
  3. sep article
    • Et la suppression des crétins dans votre genre ?
      Si encore vous pouviez vous tuer seul en allant vous écraser contre un platane, mais non, il faut que vous percutiez d’innocents automobilistes.
      Vivent les radars !

      sep article
      • Les platanes ont été coupés par le maire de Grenoble actuel vous répondra « Pierre Isere ». Ça sert à rien de répondre à une personne qui ne veut pas écouter
        Il n’y a pas de miracles; radar de distances comme en suisse. Campagne massive d’éducation.
        GROSSE peines pour ceux qui dégradent le bien public lié à la sécurité.
        C’est courageux les 80 km H. Je peste et hurle car les distances augmentent. Il y a moins de fatigue, et les personnes en excès ne roulent plus à 100 mais à 90. Ca marche 😀

        sep article
  4. Ce chiffre énorme s’explique selon moi par des incivilités routières quotidiennes. Les distances de sécurités ne sont jamais respectées. Les véhicules refusent de ralentir ou de se mettre sur la deuxième voie pour permettre une meilleure insertion sur les rocades. La deuxième voie est sans cesse occupée de façon injustifié. De manière générale les automobilistes sont prêts à provoquer un accident pour gagner 1 quart de dixieme de seconde. Le klaxon est utilisé à outrance dès que ça avance pas assez vite. Les feux sont grillés régulièrement….. Les travaux sur la rocade de Grenoble durent depuis trop longtemps, la rendant particulièrement dangereuses avec notamment des voies d’insertion trop courtes… Il y aurait tellement de chose à dire…. Je sais que cet article parlent notamment des routes départementale. Mais j’avais envie de parler d’un problème plus globale. Les automobilistes auraient besoins d’être sensibilisé au respect de l’autre, à la patience et à ne pas mettre la vie d’autrui en danger car rappelons le avec une voiture nous pouvons vite devenir un danger pour les autres et pour nous même.

    sep article
  5. Les solutions existent mais elles ne comportent pas le paramètre corruption, il faut ramener la circulation des véhicules à 2 limitations de vitesse soit zone à 20 km/h dans toutes les traversées de villages et de hameaux et 80 km/h sur le reste des routes départementales.
    Donc on supprime tous les panneaux horribles, le constructeur adapte sa vitesse. Il doit pouvoir retenir ces 2 règles.
    Les gendarmes mieux déployés sur les routes départementales et visibles.

    sep article
    • @PEIGE
      Ça va pas la tête ? Vous avez entendu le mot « économie »? Et que les déplacements font partie de cette économie ? Ou ces mots ne font pas partie de votre vocabulaire gauchiste ? Sinon, même vous, vous auriez pu remarquer que la réduction de vitesse autorisée de 90 à 80 km/h a AUGMENTÉ le nombre de tués partout en France. Effet tout à fait prévisible, mais qui ne colle pas avec vos rêves, donc ignoré

      sep article