Provocation, médiatisation, victimisation… Retour sur les dessous de l’opération burqini à Grenoble

sep article



 

ENQUÊTE – La campagne pour introduire le burqini dans les piscines publiques continue. Alors qu’à Grenoble le maire a saisi la ministre des Sports, l’Alliance citoyenne, association à la manœuvre a, de son côté, interpellé le défenseur des droits. Et entend bien élargir la question à la « discrimination des femmes voilées » en France. En attendant, beaucoup voient dans l’opération commencée à Grenoble et répétée à Villeurbanne le fruit de la rencontre entre l’extrême gauche française et l’extrême-droite islamiste. Avec, à la clé, la porte ouverte à l’idéologie islamique et au au communautarisme.

 

 

Après Grenoble, l'Alliance citoyenne a investi une piscine de Villeurbanne. Objectif ? Non plus plaider la cause du seul birqini mais celle de tous les vêtements de bain -

Après Grenoble, l’Alliance citoyenne a investi une pis­cine de Villeurbanne. Objectif ? Non plus plai­der la cause du seul bur­qini mais celle de tous les vête­ments de bain – DR

À Grenoble, les opé­ra­tions bur­qini (ou bur­kini) dans les pis­cines muni­ci­pales de la ville se sont sol­dées par la mise à l’a­mende des contre­ve­nantes.

 

À Villeurbanne, le petit groupe de femmes, qui espé­rait se bai­gner vêtues du maillot inté­gral isla­mique – inter­dit dans la quasi-tota­lité des pis­cines publiques en France en vertu d’un règle­ment muni­ci­pal propre à chaque com­mune – n’est pas allé plus loin. Après une fin de non-rece­voir du maire socia­liste, elles ont fini par sim­ple­ment poser devant les bas­sin le 3 août der­nier.

 

Débat clos ? Pas pour l’Alliance citoyenne de Grenoble. L’association, qui a pris fait et cause pour « le droit des femmes qui portent le voile à se bai­gner comme elles le veulent », conti­nue sa « croi­sade ».

 

« Ces femmes n’im­posent à per­sonne le voile ou le bur­kini. Elles demandent juste d’être accep­tées, d’être tolé­rées avec leurs dif­fé­rences », plaide Adrien Roux, la che­ville ouvrière de l’as­so­cia­tion.

 

 

Nouvelle campagne avec un message élargi à toutes les tenues de bain

 

L’Alliance citoyenne a ainsi lancé une nou­velle cam­pagne « pour les droits civiques des femmes musul­manes » (sic). Objectif ? Recueillir les témoi­gnages de ce qu’elle relève comme étant autant de dis­cri­mi­na­tions à l’en­contre des femmes voi­lées.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
12494 visites | 9 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 9
  1. Cette vaste trom­pe­rie qu’est l’alliance citoyenne n’a pas seule­ment donné des for­ma­tions aux insou­mis et aux verts. Elle a aussi fait des confé­rences avec la ville de Grenoble.
    https://www.placegrenet.fr/2015/11/03/la-democratie-participative-a-grenoble-cest-pas-du-gateau/68396
    La ville de Grenoble a même embau­ché un copain d’Adrien Roux (le pré­sident de l’alliance citoyenne) au poste de direc­teur de la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive.
    https://www.aequitaz.org/wp-content/uploads/2018/10/source-inspiration-alinsky-community-organizing_VF.pdf

    sep article
  2. Dans le DL du 18 juillet, des femmes ont dit pour­quoi elles avaient quitté cette pré­ten­due alliance citoyenne :
    « Moi ce qui me fait prendre du recul, c’est quand j’ai appris que l’al­liance don­nait des for­ma­tions rému­né­rées à des par­tis poli­tiques, comme les Verts ou les Insoumis ».
    « Moi … quand j’ai voulu dire non à l’o­pé­ra­tion bur­qini, on m’a dit de la fer­mer. »
    « Vous auriez dû voir l’un des cadres péter de joie quand il y a eu le pre­mier repor­tage sur France 3 sur le bur­qini. »
    https://www.ledauphine.com/isere-sud/2019/07/18/isere-societe-grenoble-apres-l-affaire-du-burkini-elles-ont-choisi-de-quitter-l-alliance-citoyenne

    sep article
  3. Les reli­gions mono­théistes révé­lées (c’est dire l’am­pleur de l’es­cro­que­rie) qui vérolent l’hu­ma­nité depuis 2500 ans (la pla­nète Terre en compte 45 mil­liards !!!!!, OUP’S !)
    sont nées du constat réa­lisé par quelques mecs qui ont com­pris que le poly­déisme en vigueur depuis des mil­lé­naires était ingé­rable
    pour sou­mettre les peuples incultes. Ils ont ratio­na­lisé ; au diable dieux et déesses, doré­na­vant, plus qu’un seul dieu.
    5 – 600 ans plus tard, un autre qui­dam, voyant que ça fonc­tion­nait au top, sur la même base (châs­sis), à inventé l’is­lam (tra­duc­tion : sou­mis­sion !!! je n’in­vente rien).
    Notons que jamais aucune femme n’a par­ti­cipé à ces inven­tions ! QUE DES MECS ! Toutes ces reli­gions, sans excep­tion, réduisent la femme à un Être infé­rieur,
    alors même que ce sont elles qui nous portent dans leur ventre et nous mettent au monde ! L” islam, en cela, se dis­tingue comme le lea­der du groupe.
    Les reli­gions sont un simple outil poli­tique, effi­cace, aux fins de sou­mis­sion. Méthode : l’a­bru­tis­se­ment, la contrainte phy­sique, et l’en­doc­tri­ne­ment dés l’en­fance… voire bien +.
    C’est d’ailleurs assez simi­laire avec .… les tech­niques employées pour impo­ser le dogme du « réchauf­fe­ment cli­ma­tique ». Le bur­kini n’est qu’un objet de sou­mis­sion de la
    femme par l’homme qui lui, se pavane en sli­bard !

    sep article
  4. PAS D’ISLAMISME RADICAL DANS NOS PISCINES!!!
    Quand a #Eric Piolle qui cherche les voix les plus infré­quen­table, vive­ment 2020 !

    sep article
    • Oui, mais savez vous que Monsieur Carignon vit / a vecu en terre isla­mique au Maroc ?

      sep article
  5. En bien ou en mal, l’im­por­tant pour ces mili­tantes est qu’on parle d’elles n’est-ce-pas ? Le bure-qui-nie n’est jamais qu’une farce bur­lesque qui per­met à ces dames d’exis­ter média­ti­que­ment.

    C’est tout le pro­blème de Grenoble. La presse locale fait la part belle aux dif­fé­rents groupes de mili­tants alors même qu’ils ne repré­sentent qu’eux-mêmes et sont tota­le­ment décon­nec­tés des pré­oc­cu­pa­tions du Grenoblois lambda. Et quand les jour­na­listes font leur bou­lot en com­men­tant l’ac­tua­lité poli­tique autre que celle de ces insi­gni­fiants, ils sont immé­dia­te­ment atta­qués et taxés d’être par­ti­sans (cf. les dif­fé­rents articles à pro­pos d’E. Challas sur ce site).

    sep article
  6. Bravo pour cet article docu­menté et qui prend de la hau­teur. Les infos sur Soro, Alinski et les Community Organizing sont éclai­rantes pour mieux prendre la mesure de l’o­pé­ra­tion Idéologique en cours. Continuez cette façon d’analyser sur tous les sujets, c’est réjouis­sant !

    sep article
  7. Les « gau­chistes » de l’al­liance citoyenne, des petits bour­geois ayant fait science-po, mili­te­raient pour la pré­ser­va­tion du nombre de trous dans les pas­soires si ça leur don­nait un pié­des­tal média­tique…

    Ces femmes ne sont une fois de plus pas dis­cri­mi­nées puisque les mêmes règles s’ap­pliquent à tout le monde. Ce sont des isla­mistes. Point à la ligne.
    Pas de cela ici.

    sep article
  8. Ça me fait plai­sir qu’on dise que cette extrême-gauche qui converge avec l’ex­trême-droite isla­miste devient, de fait, d’ex­trême-droite. Ça per­met­tra de les trai­ter de fachos !

    sep article