Provocation, médiatisation, victimisation… Retour sur les dessous de l’opération burqini à Grenoble

sep article

 

ENQUÊTE – La campagne pour introduire le burqini dans les piscines publiques continue. Alors qu’à Grenoble le maire a saisi la ministre des Sports, l’Alliance citoyenne, association à la manœuvre a, de son côté, interpellé le défenseur des droits. Et entend bien élargir la question à la « discrimination des femmes voilées » en France. En attendant, beaucoup voient dans l’opération commencée à Grenoble et répétée à Villeurbanne le fruit de la rencontre entre l’extrême gauche française et l’extrême-droite islamiste. Avec, à la clé, la porte ouverte à l’idéologie islamique et au au communautarisme.

 

 

Après Grenoble, l'Alliance citoyenne a investi une piscine de Villeurbanne. Objectif ? Non plus plaider la cause du seul birqini mais celle de tous les vêtements de bain -

Après Grenoble, l’Alliance citoyenne a investi une piscine de Villeurbanne. Objectif ? Non plus plaider la cause du seul burqini mais celle de tous les vêtements de bain – DR

À Grenoble, les opérations burqini (ou burkini) dans les piscines municipales de la ville se sont soldées par la mise à l’amende des contrevenantes.

 

À Villeurbanne, le petit groupe de femmes, qui espérait se baigner vêtues du maillot intégral islamique – interdit dans la quasi-totalité des piscines publiques en France en vertu d’un règlement municipal propre à chaque commune – n’est pas allé plus loin. Après une fin de non-recevoir du maire socialiste, elles ont fini par simplement poser devant les bassin le 3 août dernier.

 

Débat clos ? Pas pour l’Alliance citoyenne de Grenoble. L’association, qui a pris fait et cause pour « le droit des femmes qui portent le voile à se baigner comme elles le veulent », continue sa « croisade ».

 

« Ces femmes n’imposent à personne le voile ou le burkini. Elles demandent juste d’être acceptées, d’être tolérées avec leurs différences », plaide Adrien Roux, la cheville ouvrière de l’association.

 

 

Nouvelle campagne avec un message élargi à toutes les tenues de bain

 

L’Alliance citoyenne a ainsi lancé une nouvelle campagne « pour les droits civiques des femmes musulmanes » (sic). Objectif ? Recueillir les témoignages de ce qu’elle relève comme étant autant de discriminations à l’encontre des femmes voilées.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
9533 visites | 7 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 7
  1. Les religions monothéistes révélées (c’est dire l’ampleur de l’escroquerie) qui vérolent l’humanité depuis 2500 ans (la planète Terre en compte 45 milliards !!!!!, OUP’S !)
    sont nées du constat réalisé par quelques mecs qui ont compris que le polydéisme en vigueur depuis des millénaires était ingérable
    pour soumettre les peuples incultes. Ils ont rationalisé; au diable dieux et déesses, dorénavant, plus qu’un seul dieu.
    5-600 ans plus tard, un autre quidam, voyant que ça fonctionnait au top, sur la même base (châssis), à inventé l’islam (traduction: soumission !!! je n’invente rien).
    Notons que jamais aucune femme n’a participé à ces inventions ! QUE DES MECS ! Toutes ces religions, sans exception, réduisent la femme à un Être inférieur,
    alors même que ce sont elles qui nous portent dans leur ventre et nous mettent au monde ! L’ islam, en cela, se distingue comme le leader du groupe.
    Les religions sont un simple outil politique, efficace, aux fins de soumission. Méthode: l’abrutissement, la contrainte physique, et l’endoctrinement dés l’enfance… voire bien +.
    C’est d’ailleurs assez similaire avec …. les techniques employées pour imposer le dogme du « réchauffement climatique ». Le burkini n’est qu’un objet de soumission de la
    femme par l’homme qui lui, se pavane en slibard !

    sep article
  2. PAS D’ISLAMISME RADICAL DANS NOS PISCINES!!!
    Quand a #Eric Piolle qui cherche les voix les plus infréquentable, vivement 2020!

    sep article
    • Oui, mais savez vous que Monsieur Carignon vit / a vecu en terre islamique au Maroc?

      sep article
  3. En bien ou en mal, l’important pour ces militantes est qu’on parle d’elles n’est-ce-pas ? Le bure-qui-nie n’est jamais qu’une farce burlesque qui permet à ces dames d’exister médiatiquement.

    C’est tout le problème de Grenoble. La presse locale fait la part belle aux différents groupes de militants alors même qu’ils ne représentent qu’eux-mêmes et sont totalement déconnectés des préoccupations du Grenoblois lambda. Et quand les journalistes font leur boulot en commentant l’actualité politique autre que celle de ces insignifiants, ils sont immédiatement attaqués et taxés d’être partisans (cf. les différents articles à propos d’E. Challas sur ce site).

    sep article
  4. Bravo pour cet article documenté et qui prend de la hauteur. Les infos sur Soro, Alinski et les Community Organizing sont éclairantes pour mieux prendre la mesure de l’opération Idéologique en cours. Continuez cette façon d’analyser sur tous les sujets, c’est réjouissant!

    sep article
  5. Les « gauchistes » de l’alliance citoyenne, des petits bourgeois ayant fait science-po, militeraient pour la préservation du nombre de trous dans les passoires si ça leur donnait un piédestal médiatique…

    Ces femmes ne sont une fois de plus pas discriminées puisque les mêmes règles s’appliquent à tout le monde. Ce sont des islamistes. Point à la ligne.
    Pas de cela ici.

    sep article
  6. Ça me fait plaisir qu’on dise que cette extrême-gauche qui converge avec l’extrême-droite islamiste devient, de fait, d’extrême-droite. Ça permettra de les traiter de fachos!

    sep article