Gentiana et la ville de Grenoble mettent en valeur la flore sauvage urbaine avec des lutins botanistes

Gentiana et la ville de Grenoble mettent en valeur la flore sauvage urbaine avec des lutins botanistes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

DIAPORAMA – « Rue des murailles », « Cirse commun », « Cymbalaire des murs »… Autant de noms d’espèces de plantes sauvages que l’on peut désormais lire sur les pavés longeant le quai Xavier Jouvin à Grenoble. Des collages artistiques et instructifs permettent en effet de les identifier, grâce à un partenariat entre l’association botaniste Gentiana et la Ville. Découverte au fil de l’eau.

 

 

L’asso­cia­tion Gentiana et la Ville de Grenoble ont encore frappé ! Après la Belle Saison et la res­tau­ra­tion d’une prai­rie à orchi­dées, place à un nou­veau pro­jet de valo­ri­sa­tion de la flore sau­vage gre­no­bloise. L’objectif ? Créer un « autre regard sur les plantes sau­vages », explique Lucille Lheureux, adjointe aux espaces verts et à la Nature en ville.

 

Des petits bon­hommes de papier ont ainsi pris place sur le quai Xavier Jouvin face aux nou­veaux sièges en bois ins­tal­lés dans le cadre du bud­get participatif.

 

© Nina Soudre – Placegrenet​.fr

 

 

Changer le regard sur les « mauvaises herbes »

 

Beaucoup d’entre nous consi­dèrent les plantes sau­vages pous­sant un peu par­tout dans Grenoble comme des « mau­vaises herbes ». « Cela fait des décen­nies que ça a une conno­ta­tion d’abandon » se désole Lucille Lheureux. Qui ajoute : « Au mieux les gens voient ça comme une friche, au pire comme une mau­vaise herbe à éra­di­quer ».

 

Elles font pour­tant par­tie du patri­moine natu­rel et cultu­rel de la ville et témoignent « de la bonne santé de l’espace public » estime l’adjointe à la nature en ville.  Pour ten­ter de chan­ger les men­ta­li­tés, Gentiana et la muni­ci­pa­lité ont donc éla­boré des petites astuces.

 

Les "lutins botanistes" de l'association Gentiana, quai Xavier Jouvin © Nina Soudre - Placegrenet.fr

Les « lutins bota­nistes » de l’as­so­cia­tion Gentiana, quai Xavier Jouvin © Nina Soudre – Placegrenet​.fr

 

Quoi de mieux que des « lutins bota­nistes » en papier pour iden­ti­fier et faire connaître la flore sau­vage gre­no­bloise ? Ces petits bon­hommes des­si­nés et col­lés près des plantes enseignent ainsi à qui veut bien s’arrêter l’histoire et la qua­lité de ces végétaux.

 

Une ini­tia­tive tout à la fois ludique et ins­truc­tive, avec pas moins de 150 per­son­nages et des anec­dotes his­to­rico-bota­niques pour cha­cun d’eux.

 

 

Associer les citoyens à l’espace public

 

« L’idée c’est d’être à l’échelle de la plante et qu’en pas­sant les gens soient inter­pel­lés », explique Edouard, l’artiste béné­vole qui a des­siné les lutins. Au-delà de l’interpellation, la mai­rie espère aussi que ce street art met­tra fin aux plaintes contre cette flore sauvage.

 

Membres de l'association Gentiana et, à droite, Lucille Lheureux, adjointe aux espaces verts et à la Nature en ville © Nina Soudre - Placegrenet.fr

Membres de l’as­so­cia­tion Gentiana et de la muni­ci­pa­lité.  A droite, Lucille Lheureux, adjointe aux espaces verts et à la Nature en ville © Nina Soudre – Placegrenet​.fr

 

« Avec ce pro­jet, on déve­loppe d’autres approches, pas que la rigueur scien­ti­fique », explique l’adjointe aux espaces verts.

 

Les "lutins botanistes" de l'association Gentiana, quai Xavier Jouvin © Nina Soudre - Placegrenet.fr

© Nina Soudre – Placegrenet​.fr

Effectivement, le grand public peut par­fois se sen­tir décon­necté des pré­oc­cu­pa­tions des bota­nistes et des scien­ti­fiques et ne pas com­prendre l’intérêt repré­senté par cette flore. « Plus on en trouve [ce genre d’i­ni­tia­tive, ndlr] dans l’espace public, plus on prouve que c’est un éco­sys­tème » affirme Lucille Lheureux.

 

Pour les membres de Gentiana, ces pro­jets per­mettent aussi de « sor­tir de notre bulle de bota­niste […] Faire autre chose d’un peu plus par­lant ».

 

Une col­la­bo­ra­tion gagnante-gagnante dès lors que l’association a « du temps et de l’expertise qu’on n’a pas for­cé­ment dans la col­lec­ti­vité », pré­cise l’adjointe à la nature en ville.

 

Gentiana orga­nise éga­le­ment des balades urbaines afin de décou­vrir la flore typique de la région. Un cro­chet par les quais Saint-Laurent semble désor­mais incontournable !

 

Nina Soudre

 

D’autres ini­tia­tives en faveur de la biodiversité

 

Plantes messicoles à Grenoble © Ville de Grenoble

Plante mes­si­cole © Ville de Grenoble

La flore sau­vage des quais Saint-Laurent n’est pas la seule mise à l’hon­neur par la Ville de Grenoble. En par­te­na­riat avec plu­sieurs asso­cia­tions, la muni­ci­pa­lité se mobi­lise en faveur de la bio­di­ver­sité en ville.

 

Considérées comme des « mau­vaises herbes », les plantes mes­si­coles (dont la ger­mi­na­tion a lieu en hiver) font ainsi leur retour à Grenoble après plus de cin­quante années de régres­sion. Leurs points forts ? Favoriser la pol­li­ni­sa­tion et pro­té­ger les cultures contre les nui­sibles. Pas si mau­vaises finalement !

 

Neuf espèces ont ainsi été plan­tées dans 17 parcs et jar­dins gre­no­blois, en col­la­bo­ra­tion avec Gentiana et le Conservatoire bota­nique natio­nal alpin.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

NS

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble et les associations accusent le FDPTIMA de financer le trafic routier dans la vallée de la Maurienne avec les bénéfices du trafic routier de la vallée de l’Arve. © evoPix.evolo / Shutterstock
Pollution de l’air des vallées alpines : la Ville de Grenoble relance la bataille judiciaire

FOCUS - La Ville de Grenoble a annoncé, ce mardi 18 janvier 2022, qu'elle faisait appel du non-lieu prononcé pour sa plainte de 2018 concernant Lire plus

Les paysages depuis la Tour Perret de Grenoble s'exposent... en attendant les travaux de restauration fin 2022?
Les paysages depuis la Tour Perret de Grenoble s’exposent… en attendant les travaux de restauration fin 2022 ?

FLASH INFO — "Cent ans de paysages depuis la Tour Perret". Telle est la promesse de l'exposition organisée par la Ville de Grenoble à l'Ancien Lire plus

L'hôtel d'activités Artis du quartier Mistral à Grenoble doit rouvrir ses portes au mois de mars 2022
L’hôtel d’activités Artis du quartier Mistral à Grenoble doit rouvrir ses portes en mars 2022

EN BREF - Endommagé par deux incendies successifs en mars puis juin 2019, l'hôtel d'activités Artis de Grenoble est en fin de rénovation. Réouverture prévue Lire plus

La Ville de Grenoble vante une saison de plantations 2021-2022 record avec plus de 1500 arbres prévus
La Ville de Grenoble vante une saison de plantations 2021 – 2022 record avec plus de 1500 arbres prévus

FIL INFO - La Ville de Grenoble annonce des plantations d'arbres records pour 2021-2022, saison marquée par le titre de Capitale verte européenne. Ce sont Lire plus

Charte de l'habitat: la Ville de Grenoble demande aux Grenoblois leurs idées "pour mieux habiter la ville"
Charte de l’habitat : la Ville de Grenoble demande aux Grenoblois leurs idées « pour mieux habiter la ville »

FLASH INFO — Recueillir les attentes et les idées des Grenoblois "pour mieux habiter la ville". Tel est l'objectif d'un questionnaire lancé par la Ville Lire plus

Les capteurs de CO2 fonctionnent avec un système de voyants lumineux vert, orange et rouge indiquant à quel moment il convient d'aérer la pièce. © Girts Ragelis / Shutterstock
Covid-19 : capteurs de CO2 et purificateurs d’air arrivent en ordre dispersé dans les établissements scolaires isérois

DÉCRYPTAGE - Jean-Michel Blanquer a de nouveau appelé, dimanche 2 janvier 2022, à accélérer le déploiement des capteurs de CO2 dans les établissements scolaires, pour Lire plus

Flash Info

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

|

21/01

12h23

|

|

21/01

9h48

|

|

20/01

11h24

|

|

20/01

10h02

|

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin