Vendredi, la cour d’assises de l’Isère a entendu longuement la mère de l’accusée, dans l’affaire des parents salafistes jugés après la mort de leur fille.

Indemnités de licenciement : les Prud’hommes de Grenoble invalident une nouvelle fois le barème Macron

Indemnités de licenciement : les Prud’hommes de Grenoble invalident une nouvelle fois le barème Macron

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – Le conseil des Prud’hommes de Grenoble vient, une nouvelle fois, d’invalider le plafonnement des indemnités de licenciement, une des mesures clés de la réforme du code du travail du gouvernement d’Emmanuel Macron. Mais cette fois, en passant outre l’avis de la cour de cassation qui, le 17 juillet 2019, a jugé le barème conforme aux traités internationaux.

 

 

Tribunal de Grande Instance à Grenoble, salle des audiences correctionnelles. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Tribunal de grande ins­tance à Grenoble, salle des audiences cor­rec­tion­nelles. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le conseil des Prud’hommes de Grenoble vient une nou­velle fois d’in­va­li­der le pla­fon­ne­ment des indem­ni­tés de licen­cie­ment, une des mesures clés de la réforme du code du tra­vail du gou­ver­ne­ment d’Emmanuel Macron.

 

Ce barème encadre en nombre de mois de salaire les mon­tants que peuvent accor­der les prud’hommes aux sala­riés en cas de licen­cie­ment injus­ti­fié. Soit jusqu’à vingt mois de salaire à par­tir de vingt-neuf ans d’ancienneté.

 

Avant cette réforme, les juges étaient libres de fixer les mon­tants, allant jusqu’à trente mois de salaires pour trente ans d’ancienneté.

 

Dans un juge­ment rendu le 22 juillet, le conseil gre­no­blois, saisi après le licen­cie­ment consi­déré comme abu­sif d’une employée employée en CDI depuis 2012, a condamné son employeur à ver­ser une indem­nité de 35 000 euros. Soit une somme supé­rieure au nou­veau barème, qui aurait fixé la somme maxi­male à 23 086 euros.

 

Le tri­bu­nal a notam­ment jugé que la faute impu­tée à l’employée était « insuf­fi­sam­ment démon­trée et en tout état de cause dis­pro­por­tion­née au regard du contexte ». 

 

 

Une décision à l’encontre de l’avis de la cour de cassation

 

En jan­vier der­nier, le conseil des Prud’hommes de Grenoble s’é­tait déjà assis sur le pla­fon­ne­ment des indem­ni­tés de licen­cie­ment. Les juges gre­no­blois avaient estimé que cette mesure était contraire au droit inter­na­tio­nal. Et vio­lait notam­ment l’article 24 de la Charte sociale euro­péenne, qui sou­ligne « le droit des tra­vailleurs licen­ciés sans motif valable à une indem­nité adé­quate ou à une autre répa­ra­tion appro­priée ». Mais ils avaient aussi estimé que cette mesure allait à l’encontre de la conven­tion de l’Organisation inter­na­tio­nale du tra­vail (OIT) sur le licenciement.

 

Palais de justice de Grenoble avec des skaters Tribunal instance grande instance Prud'hommes Photo Chloé Ponset

© Chloé Ponset – pla​ce​gre​net​.fr

 

Six mois plus tard, Grenoble enfonce le clou. D’autant qu’entre temps, la cour de cas­sa­tion s’est pro­non­cée sur le sujet. Le 17 juillet der­nier, elle a jugé que le barème Macron était conforme aux accords inter­na­tio­naux. Un simple avis, en fait. Ce que ne manque pas de pré­ci­ser les Prud’hommes de Grenoble dans leur déci­sion. « L’avis rendu (par la cour de cas­sa­tion, ndlr) (…) ne consti­tue pas une déci­sion de fond ».

 

Grenoble est une des pre­mières juri­dic­tions avec Troyes à s’être éle­vée contre les ordon­nances Macron. Depuis décembre der­nier, une ving­taine de tri­bu­naux ont suivi. Deux déci­sions, en appel, seront en outre jugées le 25 sep­tembre prochain.

 

Patricia Cerinsek

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Groupe Hospitalier Mutualiste (GHM) n'est pas propriétaire des murs dans lesquels il exerce son activité. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Un an après la reprise du GHM par le groupe Avec, direction et opposants s’affrontent sur le bilan

DÉCRYPTAGE - Un an après la reprise du Groupe hospitalier mutualiste (GHM) de Grenoble par le groupe Avec (ex-Doctegestio), son président Bernard Bensaid et le Lire plus

Pancarte "Ils ne sont grands que si nous sommes à genoux" pendant un rassemblement devant le tribunal de Grenoble le 30 juin 2021(c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Rassemblement en soutien aux « décrocheuses de portrait » devant le tribunal de Grenoble

REPORTAGE - Des militants d'Alternatiba et d'ANV-COP21 se sont réunis ce mercredi 30 juin 2021 devant le tribunal de Grenoble. Objectif : soutenir Anne-Marie, Lucie Lire plus

Annulé en 2016, remis sur les rails à l'automne dernier, le Center parcs de Roybon (Isère) revient devant la cour administrative d'appel de Lyon le 30 avril
Center parcs : le ministre de l’Agriculture obligé de communiquer ses échanges avec Pierre & Vacances

  FIL INFO - Le projet de Center parcs de Roybon a beau être définitivement enterré, le dossier continue de suivre son cours devant la Lire plus

La Région a été la première à communiquer sur ses masques. A Grenoble, elle a été la dernière à les distribuer. Avec quelques coups de canif dans sa com'.
En Auvergne Rhône-Alpes, les élus se renvoient la patate chaude de la gestion d’Erai

  FLASH INFO - En Auvergne Rhône-Alpes, le dossier Erai, du nom de cette agence économique née en 1987 de l'initiative du conseil régional pour aider Lire plus

Abus de biens sociaux : l’ex-directrice des Pompes funèbres intercommunales relaxée, les faits étant prescrits

  EN BREF - L'ex-directrice des Pompes funèbres intercommunales de l'agglomération grenobloise a été relaxée du chef d'abus de biens sociaux par le tribunal correctionnel Lire plus

Tribunal de Grande Instance à Grenoble, salle des audiences correctionnelles. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Après les Prud’hommes, le tribunal correctionnel reconnaît le harcèlement moral sur Laëtitia Rabih

  FLASH INFO - L'ex-président de la Mutuelle de France des hospitaliers (MFH) Ruben Garcia a été jugé personnellement coupable, entre 2013 et 2014, de Lire plus

Flash Info

|

26/10

15h52

|

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin