La justice a mis un coup d'arrêt au développement immobilier de L'Alpe d'Huez. Et bloqué la construction de 4 600 nouveaux lits.

L’Alpe d’Huez : la justice met un nouveau coup de frein au développement immobilier de la station

L’Alpe d’Huez : la justice met un nouveau coup de frein au développement immobilier de la station

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – Après avoir annulé le plan local d’urbanisme, le tribunal administratif de Grenoble a retoqué l’arrêté préfectoral autorisant la création d’une unité touristique nouvelle à L’Alpe d’Huez et la construction de 4 600 nouveaux lits. Elle donne ainsi un coup d’arrêt au développement immobilier de la station iséroise.

 

 

L'Alpe d' Huez a en projet de nouvelles résidences de tourisme et donc de nouveaux lits. Un projet contrecarré par la justice, qui a annulé le plan local d'urbanisme de la commune © ALPE D'HUEZ - 2017

L’Alpe d’Huez avait en pro­jet de nou­velles rési­dences de tou­risme et donc de nou­veaux lits. Un pro­jet contre­carré par la jus­tice une seconde fois. © Alpe d’Huez – 2017

La jus­tice a annulé l’ar­rêté pré­fec­to­ral déli­vré en mars 2017 et auto­ri­sant la créa­tion d’une unité tou­ris­tique nou­velle sur la com­mune d’Huez. La sta­tion de ski qui s’y trouve va donc devoir faire une croix sur les 4 600 lits qu’elle envi­sa­geait de construire sur une sur­face de 68 000 m2.

 

Après avoir annulé en octobre 2017 le plan local d’ur­ba­nisme qui pré­voyait la construc­tion de ces mêmes lits, le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif enfonce donc le clou.

 

 

65 % des lits actuels sont « froids »

 

Dans un juge­ment rendu le 4 juillet der­nier, le juge admi­nis­tra­tif se base, comme la der­nière fois, sur le poten­tiel de lits froids, à savoir les loge­ments inoc­cu­pés une grande par­tie de l’année.

 

Il reproche notam­ment le « défaut de toute étude pros­pec­tive sur le poten­tiel des « lits froids » repré­sen­tant 65 % des lits actuels de la com­mune, qui envi­sage par ailleurs une aug­men­ta­tion de 50 % de ses capa­ci­tés d’ac­cueil, défaut d’é­tude auquel ne remé­die pas le dos­sier UTN ».

 

Huez - La justice a mis un coup d'arrêt au développement immobilier de L'Alpe d'Huez en bloquant la construction de 4 600 nouveaux lits.

La jus­tice a mis un coup d’ar­rêt au déve­lop­pe­ment immo­bi­lier de L’Alpe d’Huez en blo­quant la construc­tion de 4 600 nou­veaux lits. © Thomas Guiblain – Frapna

 

Ce n’est donc pas tant la ques­tion de la res­source en eau ou de l’as­sai­nis­se­ment des eaux usées qui posent ques­tion que ces nou­velles construc­tions au regard de l”« uti­li­sa­tion ration­nelle du patri­moine bâti ». Qui plus est, la sta­tion n’a, pour le juge admi­nis­tra­tif, pas pris la mesure de la néces­sité de se recon­ver­tir dans un tou­risme davan­tage tourné vers le quatre saisons.

 

 

Pour le juge, « la reconversion estivale n’est pas envisagée »

 

« La recon­ver­sion esti­vale de la sta­tion n’est pas davan­tage envi­sa­gée, l’ap­proche éco­no­mique de son fonc­tion­ne­ment por­tant quasi exclu­si­ve­ment sur son acti­vité hiver­nale », sou­ligne le tri­bu­nal dans sa décision.

 

UNE Tribunal administratif @ Eléonore Bayrou

Tribunal admi­nis­tra­tif @ Eléonore Bayrou

De quoi confor­ter plu­sieurs habi­tants qui avaient porté le dos­sier devant la jus­tice, mais aussi la fédé­ra­tion régio­nale des asso­cia­tions de pro­tec­tion de la nature (Frapna) Isère.

 

« En mon­tagne, la loi impose aux acteurs du déve­lop­pe­ment tou­ris­tique de favo­ri­ser l’u­ti­li­sa­tion ration­nelle du patri­moine bâti exis­tant, sou­ligne la Frapna dans un com­mu­ni­qué. L’objectif est de limi­ter autant que pos­sible la consom­ma­tion d’es­paces natu­rels et agri­coles que de pré­ser­ver les pay­sages ».

 

 

Construction de nouveaux lits : la Frapna dénonce une fuite en avant

 

« Les sta­tions de ski for­te­ment tou­chées par le « refroi­dis­se­ment » de leurs lits tou­ris­tiques, tentent de relan­cer leur éco­no­mie en créant de nou­veaux lits. Mais une telle approche relève de la fuite en avant : non seule­ment elle ne per­met pas d’en­di­guer le phé­no­mène, mais sur­tout elle tend à l’aggraver ».

 

L’État a, en outre, été condamné à ver­ser aux requé­rants la somme glo­bale de 5 200 euros. Contacté, le maire d’Huez n’a­vait à la publi­ca­tion de l’ar­ticle, pas donné suite à nos sollicitations.

 

Patricia Cerinsek

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Le tribunal administratif suspend le projet d’extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes

DÉCRYPTAGE - Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, ce lundi 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, Lire plus

Quatrième édition de la Nuit du droit à Grenoble lundi 4 octobre à partir de 17 heures
Quatrième édition de la Nuit du droit à Grenoble lundi 4 octobre à partir de 17 heures

FLASH INFO — Quatrième édition de la Nuit du Droit à Grenoble comme sur l'ensemble de la France, lundi 4 octobre. L'occasion de nombreux rendez-vous Lire plus

Philippe Cinquin : "la fabrique de l’hypocrisie de la déontologie de la recherche française"
Université Grenoble Alpes : le Pr Cinquin réclame la démission du conseil d’administration pour manquements à la déontologie

  FOCUS – Dans une lettre ouverte, le professeur Philippe Cinquin réclame la démission collective du conseil d'administration de l'Université Grenoble Alpes. En cause ? Lire plus

Le tribunal administratif annule le projet dit Inspira de zone industrialo-portuaire dans le Nord-Isère

  EN BREF - Le tribunal administratif de Grenoble a annulé le projet d'aménagement de zone industrialo-portuaire, dit projet Inspira, dans le Nord Isère. En Lire plus

La justice a mis un coup d'arrêt au développement immobilier de L'Alpe d'Huez. Et bloqué la construction de 4 600 nouveaux lits.
A L’Alpe d’Huez, les annulations de permis de construire se suivent, les recours en justice aussi

  EN BREF - Le tribunal administratif de Grenoble confirme le coup d'arrêt au développement immobilier de L'Alpe d'Huez en annulant la construction de 4 Lire plus

Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu plusieurs projets d'extension de domaines skiables en Savoie.
Coup de frein à des projets d’extension de domaines skiables en Savoie

  FLASH INFO - Le tribunal administratif de Grenoble a mis provisoirement à l'arrêt plusieurs projets d'extension de domaines skiables en Savoie.   [caption id="attachment_445063" Lire plus

Flash Info

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin