Démolitions du quartier des Essarts-Surieux d’Échirolles : une charte de relogement adoptée entre la SDH et l’Opac38

sep article

Creative Mobilities Mou

 

EN BREF – Le nouveau visage promis pour le quartier des Essarts-Surieux d’Échirolles à l’horizon 2024 ira de paire avec plusieurs démolitions, allées du Maine, d’Ouessant, de l’Armor, de la Rance et du Gâtinais. Au total, 90 ménages sont concernés. Pour les accompagner, les bailleurs sociaux Opac38 et SDH s’engagent, sous l’égide de Grenoble-Alpes Métropole et de la Ville d’Échirolles, dans une « charte de relogement ».

 

 

« Parfois vécu comme une contrainte, le relogement peut aussi constituer une opportunité résidentielle et d’insertion pour les ménages », estime Grenoble-Alpes Métropole. En lien avec la Ville d’Échirolles, la Métropole de Grenoble est partenaire de la « charte de relogement » signée en juin dernier entre les bailleurs sociaux Opac38 et Société dauphinoise pour l’habitat (SDH), à l’intention des habitants du quartier des Essarts-Surieux.

 

Soirée de signature de la charte de relogement, en présence de certains habitants concernés. © SDH

Soirée de signature de la charte de relogement, en présence de certains habitants concernés. © SDH

 

Dans le cadre du Programme de renouvellement urbain de la Métropole, des démolitions vont ainsi intervenir à l’horizon 2024 au 2 allée du Maine, 2 et 10 allée d’Ouessant, 1 et 10 allée de l’Armor, 6 allée de la Rance et 3 et 3 bis allée du Gâtinais. Objectif ? « Décloisonner les ensembles résidentiels, en réorganisant l’espace urbain, avec des espaces verts facilement identifiables et accessibles pour les piétons ».

 

 

90 ménages concernés pour l’Opac 38 et la SDH

 

Ce changement radical du visage du quartier se fait sur fond de « maillage d’espaces publics » et de rénovation des « équipements publics de proximité » vantés par la Ville d’Échirolles. Qui met en avant un programme important de rénovation, ainsi que la sécurisation de certaines voies. Avec l’intention d’ouvrir le quartier des Essarts-Surieux et de favoriser in fine le développement de petites résidences.

 

Une vue générale sur le quartier des Essarts-Surieux © Ville d'Échirolles

Une vue générale sur le quartier des Essarts-Surieux © Ville d’Échirolles

 

Quid des habitants concernés par les démolitions ? Côté bailleurs sociaux, 90 ménages sont concernés : 70 locataires de l’Opac 38, et 20 locataires de la SDH. Autant de personnes qui vont bénéficier, indique la Métro, « d’un accompagnement personnalisé dans la recherche, l’installation et l’appropriation de leur nouveau logement ». Douze ménages ont, par ailleurs, d’ores et déjà « bénéficié d’une mutation », note encore Grenoble-Alpes Métropole.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
2970 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.