Des bactéries détectées dans le miroir d’eau de la Caserne de Bonne et dans la fontaine de Mistral

sep article



FIL INFO — Suite à plusieurs cas d’intoxication, la Ville de Grenoble a procédé à des analyses d’eau dans les jets de la Caserne de Bonne, mais aussi dans d’autres installations. Conclusion ? Des bactéries provenant de terre ou de matière fécale ont été identifiées dans le miroir d’eau de la Caserne de Bonne mais aussi dans la fontaine de Mistral.

 

 

Caserne de Bonne © Florent Mathieu - Place Gre'net

Caserne de Bonne. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Des bac­té­ries pro­ve­nant de terre ou de matière fécale. Tels sont les résul­tats de l’a­na­lyse des ins­tal­la­tions d’eau de la Caserne de Bonne, suite à plu­sieurs cas de diar­rhées ou de vomis­se­ments d’en­fants ayant joué sur place.

 

La Ville de Grenoble pré­cise que la conta­mi­na­tion ne concer­nait pas les jets d’eau à pro­pre­ment par­ler, mais le miroir d’eau de la Caserne de Bonne. Une même conta­mi­na­tion a été retrou­vée dans la fon­taine de Mistral.

 

 

Les jets d’eau de nouveau en fonctionnement

 

À l’ar­rêt depuis plu­sieurs jours, les jets d’eaux sont de nou­veau en marche ce ven­dredi 5 juillet sur l’es­pla­nade de la Caserne de Bonne, aux horaires habi­tuels, de 10 heures à 23 heures. Le miroir d’eau reste pour sa part fermé, tan­dis que les jets d’eau seront pur­gés et l’eau ana­ly­sée toutes les semaines. Pour ce qui est de la fon­taine de Mistral, les ser­vices de la muni­ci­pa­lité pré­cisent qu’elle sera vidan­gée et main­te­nue en fonc­tion­ne­ment.

 

La Ville de Grenoble rappelle que l'eau des jets d'eau et des fontaines n'est pas potable © Patricia Cerinsek - Place Gre'net

La Ville de Grenoble rap­pelle que l’eau des jets d’eau et des fon­taines n’est pas potable. © Patricia Cerinsek – Place Gre’net

 

« La Ville de Grenoble rap­pelle que ces ins­tal­la­tions n’ont pas voca­tion à ser­vir pour la bai­gnade, au vu des risques inhé­rents à leur empla­ce­ment dans l’espace public : chiens, déjec­tions humaines et ani­males, etc. », pré­cise encore la muni­ci­pa­lité gre­no­bloise. Par mesure de pré­ven­tion, des panon­ceaux signa­lant que l’eau n’est pas potable et que la bai­gnade est inter­dite ont été ins­tal­lés à la Caserne de Bonne. De quoi dis­sua­der les enfants de patau­ger dans l’eau ?

 

FM

 

A la rentrée, (re)mettez-vous en selle en toute sécurité : Grenoble-Alpes Métropole compte plus de 450 km de pistes cyclables.
commentez lire les commentaires
1634 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.