La Métro et le Trièves s’engagent dans un protocole de coopération autour de la transition énergétique et écologique

sep article

Creative Mobilities Mou

FIL INFO — Alimentation, tourisme, développement économique, mobilités, gestion des déchets… Autant de thématiques centrales pour des collectivités, autour desquelles Grenoble-Alpes Métropole et la Communauté de communes du Trièves s’engagent dans un protocole de coopération. Une volonté de partenariat entre territoires soutenue par le Conseil départemental de l’Isère.

 

 

« Un accord gagnant-gagnant entre ville et campagne ». C’est ainsi que Grenoble-Alpes Métropole décrit le protocole de coopération signé fin mai avec la Communauté de communes du Trièves. Un engagement réciproque pris avec l’appui du Conseil départemental de l’Isère, afin de « donner corps, au travers d’actions communes, à des relations de réciprocité, dans une perspective partagée de transition écologique et énergétique ».

 

De gauche à droite : Jean-Pierre Barbier, président du Département de l'Isère, Christophe Ferrari, président de la Métro, et Jérôme Fauconnier, président du Trièves © Grenoble-Alpes Métropole

De gauche à droite : Jean-Pierre Barbier, président du Département de l’Isère, Christophe Ferrari, président de la Métro, et Jérôme Fauconnier, président du Trièves. © Grenoble-Alpes Métropole

 

Les relations entre ville et campagne se sont intensifiées depuis l’ouverture du tronçon Nord de l’A51, notent les différents acteurs. Territoire rural et périurbain, le Trièves doit aujourd’hui composer avec cette nouvelle proximité dans de nombreux domaines comme le tourisme, l’économie ou les mobilités. Il n’est évidemment pas le seul, et la Métro n’exclut pas des conventions de coopération avec d’autres territoires du département dans un futur (plus ou moins) proche.

 

 

Déchets, tourisme… et alimentation

 

La Métropole identifie, « à ce jour », six thématiques de coopération. En premier lieu, la gestion des déchets, avec la volonté de mutualiser les outils industriels dédiés à leur traitement. « La
coopération porte sur la construction d’un nouveau centre de tri et d’une unité d’incinération et
de valorisation énergétique », précise la Métro. Le Trièves n’est pas le seul territoire impliqué dans cette réflexion, qui regroupe en tout sept collectivités.

 

La Métro et le Trièves ont signé un protocole de coopération autour de six thématiques liées à la transition écologique.Le développement de l’éco-tourisme au coeur de la coopération © La Métro

Le développement de l’éco-tourisme au cœur de la coopération. © La Métro

 

Le tourisme compte également parmi les thématiques de coopération envisagées, avec « la conception d’offres touristiques combinées », tant dans l’éco-tourisme que le tourisme d’affaire. L’agriculture et l’alimentation constituent encore un troisième point, dans un contexte de « productions à la fois différentes et complémentaires ». Objectif ? Créer des échanges d’expérience, notamment dans le soutien à l’agriculture biologique sur les deux territoires.

 

 

La mobilité en question

 

Les trois dernières thématiques de coopérations concernent la question spécifique de la filière bois et de la gestion des forêts, avec des enjeux importants en matière de chauffage comme de construction. Vient encore s’y ajouter le développement économique, la Métro plaidant pour « un renforcement des filières économiques communes », en particulier autour des activités sportives et de la restauration via les circuits-courts.

 

Les deux territoires veulent réaffirmer leur soutien au maintien de la ligne Grenoble-Gap © Collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes

Les deux territoires veulent réaffirmer leur soutien au maintien de la ligne Grenoble-Gap. © Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes

 

Enfin, dernier point de coopération stratégiquement primordial : les mobilités. « L’amélioration des déplacements entre les territoires urbains et ruraux constitue un enjeu de premier plan », souligne en effet la Métro. Outre des initiatives pour encourager le covoiturage, Grenoble-Alpes Métropole et le Trièves entendent moderniser et sécuriser la RD1075. Et continuer à se mobiliser en faveur du maintien de la ligne Grenoble-Gap.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1069 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.