Les rugbymen grenoblois Killian Geraci et Eli Eglaine sacrés champions du monde moins de vingt ans

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

FIL INFO – En l’emportant (24-23) face à l’Australie, l’équipe de France de rugby moins de vingt ans a décroché samedi 22 juin, en Argentine, son deuxième titre de champion du monde consécutif. Déjà sacré en France en 2018, le deuxième ligne du FC Grenoble Killian Geraci double la mise. Pour le pilier Eli Eglaine, son coéquipier au FCG, il s’agit d’une première.

 

 

En 2018, l’équipe de France moins de vingt ans était sacrée pour la première fois championne du monde à Béziers. Un an plus tard, les jeunes Français ont réalisé le doublé à Rosario, en Argentine. Seules la Nouvelle-Zélande et l’Angleterre avaient réussi avant eux à réussir une performance similaire.

 

Killian Geraci, casque bleu, ici avec Grenoble contre Clermont, va rejoindre le club de Lyon. © Laurent Genin

Killian Geraci, casque bleu, ici avec Grenoble contre Clermont, va rejoindre le club de Lyon. © Laurent Genin

Opposés à l’Australie en finale, les Bleuets l’ont emporté au bout du suspense (24-23) samedi 22 juin. Auteur d’une grosse performance, le deuxième ligne du FC Grenoble Killian Geraci a contribué au succès tricolore qui a été obtenu grâce à deux dernières pénalités de l’ouvreur toulonnais Louis Carbonnel.

 

Avant de rejoindre le Lyon olympique universitaire (Lou), Killian Geraci peut savourer ce deuxième titre d’affilée de champion du monde. L’autre Grenoblois Eli Eglaine, jeune pilier gauche de dix-huit ans, décroche, lui, son premier sacre mondial.

 

 

Des Tricolores presque miraculés

 

Les jeunes Français sont passés par toutes les émotions lors de ce championnat du monde. Après leur cuisante défaite (47-26) lors de leur dernier match de poule face à l’Argentine, ils étaient quasiment éliminés. Il leur a fallu un coup de pouce de l’Afrique du Sud qui a battu la Nouvelle-Zélande (25-17) sans lui laisser un point de bonus. Un point de bonus que les Bleuets avaient décroché en marquant quatre essais aux Argentins.

 

Qualifiés en tant que meilleurs deuxièmes de poules, les joueurs de Sébastien Piqueronies l’ont ensuite emporté (20-7) en demi-finale face aux Sud-Africains, jusque-là invaincus dans la compétition. Puis ont donc disposé des Australiens en finale.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
799 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.