Un “artiviste” du groupe Extinction Rébellion détourne le Calder du Musée de Grenoble

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FIL INFO — Pas d’incendie ni de dégradations, mais le détournement respectueux d’une œuvre d’art pour porter un message politique. C’est ce que revendique un membre du groupe activiste Extinction Rébellion, après une action menée très tôt ce vendredi 21 juin. En l’occurrence le collage de visuels des militants écologistes prônant la désobéissance civile sur la sculpture de Calder, devant le Musée de Grenoble.

 

 

Une œuvre publique « détour­née tout en la res­pec­tant ». Si le cli­mat gre­no­blois est plus pro­pice aux reven­di­ca­tions de dégra­da­tions ou d’in­cen­dies, c’est une action d’une toute autre nature que le groupe Extinction Rébellion reven­dique par voie de com­mu­ni­qué. Dans la nuit du jeudi 20 au ven­dredi 21 juin, un de ses “arti­vistes” a choisi, « en auto­no­mie », d’u­ti­li­ser le Monsieur Loyal d’Alexandre Calder comme sup­port de son mes­sage.

 

Quand le Monsieur Loyal de Calder devient support à affichettes. © Paul Turenne - Place Gre'net

Quand le Monsieur Loyal de Calder devient sup­port à affi­chettes. © Paul Turenne – Place Gre’net

 

Monsieur Loyal ? Une sculp­ture de Calder pré­sente depuis 1994 sur le par­vis du Musée de Grenoble, après avoir occupé durant près de trente ans le lycée Argouges. Pas de dégâts à signa­ler : le membre du groupe Extinction Rébellion s’est contenté de col­ler avec du scotch des affi­chettes. Presque un hom­mage à l’ar­tiste amé­ri­cain, décrit comme « connu pour sa radi­ca­lité dans son œuvre et son huma­nisme ».

 

 

« L’art est la clé de voûte de la défiscalisation »

 

Les des­sins repré­sen­tés sur les affiches ? Une abeille morte sur le dos, un crâne… ou encore un pas­tiche du célèbre visuel « We can do it », dans lequel un ours adresse un bras d’hon­neur en por­tant sur le bras le logo du groupe Extinction Rébellion.

 

Vue en pied de Monsieur Loyal © Paul Turenne - Place Gre'net

Vue en pied de Monsieur Loyal. © Paul Turenne – Place Gre’net

Celui-ci, figu­rant un sablier à l’in­té­rieur d’un cercle, repré­sente l’ur­gence de la situa­tion. Le tout avec un slo­gan récur­rent : « Rejoignez-nous ».

 

Mais pour­quoi viser le Calder du Musée de Grenoble ? « Il convient de s’attaquer à l’art pour chan­ger le sys­tème : l’art est une clef de voûte de la défis­ca­li­sa­tion », écrit le res­pon­sable de l’ac­tion. Qui dénonce l’in­dé­cence de la valeur des œuvres d’art, par­fois contre la volonté même des artistes, comme c’est le cas pour des dons de Calder en per­sonne.

 

Sans oublier de fus­ti­ger au pas­sage le fes­ti­val de Street Art orga­nisé par la Ville de Grenoble, jugé « trop éloi­gné de ses racines sub­ver­sives ».

 

L’action est fina­le­ment moins ori­gi­nale qu’on pour­rait le pen­ser. En avril 2018, des mili­tants d’Alternatiba Grenoble affu­blaient ainsi de masques des sta­tues de la ville pour aler­ter sur la pol­lu­tion. Tandis qu’en 2017, la Métro embal­lait dans du plas­tique la sta­tue d’Hector Berlioz place Victor-Hugo pour sen­si­bi­li­ser au tri des déchets.

 

FM

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
4977 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Bonjour FM,
    J’ai pris Paul Turenne pour l’au­teur puis­qu’il est en cré­dit photo… Je ne connais­sais pas le signi­fi­ca­tion du FM en bas.
    Vu le nombre de cri­tiques néga­tives sur les jour­na­listes et les médias, il me parais­sait impor­tant de dire que votre article sera pro­ba­ble­ment appré­cié par les sym­pa­thi­sants du mou­ve­ment, qui ont des visions diverses de notre société mais se battent pour une cause com­mune. Merci pour la cor­rec­tion.

    sep article
  2. @ Paul Turenne : Le mou­ve­ment Exctinction Rebellion ne se reven­dique pas anti-capi­ta­liste, ce n’est pas loin dans les idées, mais vous ne trou­ve­rez nul part cette men­tion sur le site inter­net, sur une affiche, un flyer ou autres… merci de cor­ri­ger l’ar­ticle, lequel devrait tota­le­ment les satis­faire à par­tir de là.

    sep article
    • FM

      22/06/2019
      20:47

      Bonsoir. J’ignore pour­quoi vous vous adres­sez à Paul Turenne, mais en tant qu’au­teur de l’ar­ticle je vous réponds. Il est exact que le site Extinction Rébellion ne men­tionne pas l’anti-capi­ta­lisme, quand bien même il semble dif­fi­cile de ne pas consi­dé­rer le mou­ve­ment proche de ce cou­rant de pen­sée quand l’un de ses acti­vistes fus­tige, comme c’est le cas par exemple, le mar­ché de l’art ou encore les niches fis­cales. Par souci de cohé­rence, j’ai tou­te­fois retiré cette men­tion. Je pré­cise au demeu­rant que cet article, ni aucun autre, n’a pas pour but de « satis­faire » quelque cou­rant de pen­sée que ce soit. Cordialement.

      sep article