La pépinière d’entreprises Artis du quartier Mistral de Grenoble de nouveau victime d’un incendie volontaire

sep article
48 € par an pour louer un vélo : et si c

FIL INFO — La pépinière d’entreprises Artis, au coeur du quartier Mistral de Grenoble, a de nouveau été ciblée par des incendiaires le mercredi 19 juin au matin. Durant les émeutes qui ont secoué le quartier au mois de mars dernier, le bâtiment avait déjà été pris pour cible, et est encore à l’heure actuelle en cours de reconstruction.

 

 

De l’acharnement ? Déjà pris pour cible durant les émeutes du quartier Mistral au mois de mars 2019, la « pépinière d’entreprises » Artis (pour Artisanat et innovation sociale) a de nouveau été la proie des flammes mercredi 19 juin vers 9 heures du matin. Un « violent incendie », décrit le Dauphiné libéré, qui a détruit 200 mètres carrés de la toiture mais n’a heureusement pas fait de victimes. Encore en cours de reconstruction, le local est en effet actuellement vide.

 

 

Un nouvel incendie probablement volontaire

 

La thèse de l’incendie volontaire a immédiatement été privilégiée, des témoins affirmant avoir vu deux jeunes hommes s’enfuir du bâtiment peu après le départ des flammes. Une interpellation a d’ailleurs eu lieu dès le jeudi matin (voir encadré), rapporte encore le Dauphiné libéré. Reste à connaître les raisons d’une nouvelle tentative de destruction par le feu du bâtiment d’Artis. Peut-être certains y voient-ils le symbole d’un possible renouvellement, ce qui dérangerait l’important trafic de stupéfiants présent dans le secteur.

 

Le bâtiment Artis avant les incendies. DR

Le bâtiment Artis avant les incendies. DR

 

Le quartier Mistral avait été la proie de plusieurs nuits d’échauffourées au début du mois de mars, suite à la mort de deux jeunes, tués dans un accident de la circulation alors qu’ils étaient pris en chasse par la police nationale. La pépinière d’entreprises Artis n’avait alors pas été la seule victime des flammes : l’Institut de formation sanitaire et sociale (IRFSS) Saint-Martin de la Croix-Rouge avait, lui aussi, vu son rez-de-chaussée détruit par un incendie volontaire.

 

FM

Deux mineurs de 14 et 15 ans interpellés

 

Les deux mineurs de 14 et 15 ans soupçonnés d’être les auteurs de l’incendie ont été interpellés aux alentours de 6 heures du matin à leurs domiciles le jeudi 20 juin. Ils seront présentés dès le vendredi 21 devant un juge des enfants pour mise en examen du chef de « dégradations volontaires de biens publics en réunion par incendie », indique une source judiciaire. [encadré ajouté le 20 juin à 20h50]

 

commentez lire les commentaires
784 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Zéro reconstruction dans ces quartiers pourris. Ils ne le méritent pas. J’en ai marre que les milliards du programme national de rénovation urbaine et de la politique de la ville (oui, des milliards! Avec nos impôts!) soient investis alors que des racailles font tout cramer: en quelques années sur Grenoble, ces débiles ont incendié un gymnase, un collège, une école, un théâtre, Artis 3 fois, et j’en passe! Les pires sont les élus qui d’une part ne condamnent pas ces faits, et qui en plus accusent la police de poursuivre des chauffards à scooter non casqués, alors que hier encore j’ai vu 2 racailles à scooter, pas casqués, faire n’imp’ et slalomer entre les voitures entre le boulevard J. Vallier et Mistral, en grillant les feux à Catane bien évidemment! Y’a pas eu 2 enfants percutés, à Lorient? Ras le bol de cette impunité frustrant la majorité silencieuse!

    sep article