32 retraits de permis de conduire suite aux contrôles renforcés de l’Ascension et de la Pentecôte

sep article
Vercors Music Festival du 4 au 7 juillet 2019 à Autrans

FIL INFO — À l’occasion des week-ends de l’Ascension et de la Pentecôte, la police et la gendarmerie nationales ont procédé à des contrôles routiers renforcés. Bilan ? 32 retraits de permis en l’espace de deux semaines et de nombreuses infractions constatées dont, côté gendarmerie, une hausse significative des cas d’alcoolémie au volant.

 

 

L’année 2019 est marquée par une augmentation « significative » du nombre de morts sur les routes en Isère, avertit la préfecture. Le dernier bilan en date du dimanche 9 juin fait ainsi état de 32 personnes décédées dans des accidents, soit un bond de 23,1 % par rapport à la même période en 2018. Une tendance à la hausse qui ne cesse de se confirmer, malgré les contrôles renforcés mis en place par les services de l’État.

 

Des contrôles renforcés durant l'Ascension et la Pentecôte ont conduit à 32 retraits de permis, sur fond de hausse de la mortalité sur les routes en Isère.Contrôle routier © Joël Kermabon - Place Gre'net

Contrôle routier. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Des opérations de contrôle qui ont été particulièrement nombreuses lors des longs week-ends de mai et de juin, à l’occasion des jours fériés de l’Ascension et de la Pentecôte. Bilan ? Pas moins de 32 retraits de permis : 25 sur le week-end de l’Ascension, 7 sur celui de la Pentecôte. Des retraits de permis majoritairement liés à des excès de vitesse supérieurs à 40 kilomètres/heure, ainsi qu’à des cas d’alcoolémie au volant.

 

 

Une augmentation importante des cas d’alcoolémie au volant

 

Les “cibles” des contrôles de la police nationale ? Les communes de Grenoble, Voiron, Vienne et Bourgoin-Jallieu, où pas moins de 25 opérations de sécurité routière ont été réalisées entre le 3 et le 9 juin. 169 véhicules ont été contrôlés et 112 infractions constatées. En majorité des automobilistes, mais aussi douze motards et cinq cyclistes. Signe encourageant, note la police : aucune alcoolémie positive n’a été signalée à l’occasion de ces contrôles.

 

Contrôle de la gendarmerie nationale © Elisa Montagnat - Placegrenet.fr

Contrôle de la gendarmerie nationale © Élisa Montagnat – Placegrenet.fr

 

Le bilan des gendarmes est loin de prêter à autant d’optimisme. Sur la même période, du 3 au 9 juin, les militaires ont ainsi relevé 65 infractions et 39 délits liés à l’alcoolémie. Soit un chiffre de deux à trois fois supérieur à ceux présentés lors de bilans hebdomadaires précédents. Si les délits en lien avec la prise de stupéfiants ne sont pas en reste, avec 14 cas signalés, ils demeurent toutefois minoritaires face à l’alcool au volant.

 

Quelles autres infractions les plus courantes ? Les excès de vitesse et le non-port de la ceinture ou du casque demeurent des “classiques” des bilans hebdomadaires, de même que les infractions pour dépassement dangereux ou pour refus de priorité. Mais l’infraction la plus courante concerne encore et toujours la conduite avec usage du téléphone portable : chaque semaine, ce sont ainsi entre 150 et 200 automobilistes qui sont pris sur le fait.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
631 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.