32 retraits de permis de conduire suite aux contrôles renforcés de l’Ascension et de la Pentecôte

sep article

FIL INFO — À l’occasion des week-ends de l’Ascension et de la Pentecôte, la police et la gendarmerie nationales ont procédé à des contrôles routiers renforcés. Bilan ? 32 retraits de permis en l’espace de deux semaines et de nombreuses infractions constatées dont, côté gendarmerie, une hausse significative des cas d’alcoolémie au volant.

 

 

L’année 2019 est mar­quée par une aug­men­ta­tion « signi­fi­ca­tive » du nombre de morts sur les routes en Isère, aver­tit la pré­fec­ture. Le der­nier bilan en date du dimanche 9 juin fait ainsi état de 32 per­sonnes décé­dées dans des acci­dents, soit un bond de 23,1 % par rap­port à la même période en 2018. Une ten­dance à la hausse qui ne cesse de se confir­mer, mal­gré les contrôles ren­for­cés mis en place par les ser­vices de l’État.

 

Des contrôles renforcés durant l'Ascension et la Pentecôte ont conduit à 32 retraits de permis, sur fond de hausse de la mortalité sur les routes en Isère.Contrôle routier © Joël Kermabon - Place Gre'net

Contrôle rou­tier. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Des opé­ra­tions de contrôle qui ont été par­ti­cu­liè­re­ment nom­breuses lors des longs week-ends de mai et de juin, à l’oc­ca­sion des jours fériés de l’Ascension et de la Pentecôte. Bilan ? Pas moins de 32 retraits de per­mis : 25 sur le week-end de l’Ascension, 7 sur celui de la Pentecôte. Des retraits de per­mis majo­ri­tai­re­ment liés à des excès de vitesse supé­rieurs à 40 kilomètres/heure, ainsi qu’à des cas d’al­coo­lé­mie au volant.

 

 

Une augmentation importante des cas d’alcoolémie au volant

 

Les “cibles” des contrôles de la police natio­nale ? Les com­munes de Grenoble, Voiron, Vienne et Bourgoin-Jallieu, où pas moins de 25 opé­ra­tions de sécu­rité rou­tière ont été réa­li­sées entre le 3 et le 9 juin. 169 véhi­cules ont été contrô­lés et 112 infrac­tions consta­tées. En majo­rité des auto­mo­bi­listes, mais aussi douze motards et cinq cyclistes. Signe encou­ra­geant, note la police : aucune alcoo­lé­mie posi­tive n’a été signa­lée à l’oc­ca­sion de ces contrôles.

 

Contrôle de la gendarmerie nationale © Elisa Montagnat - Placegrenet.fr

Contrôle de la gen­dar­me­rie natio­nale © Élisa Montagnat – Placegrenet.fr

 

Le bilan des gen­darmes est loin de prê­ter à autant d’op­ti­misme. Sur la même période, du 3 au 9 juin, les mili­taires ont ainsi relevé 65 infrac­tions et 39 délits liés à l’al­coo­lé­mie. Soit un chiffre de deux à trois fois supé­rieur à ceux pré­sen­tés lors de bilans heb­do­ma­daires pré­cé­dents. Si les délits en lien avec la prise de stu­pé­fiants ne sont pas en reste, avec 14 cas signa­lés, ils demeurent tou­te­fois mino­ri­taires face à l’al­cool au volant.

 

Quelles autres infrac­tions les plus cou­rantes ? Les excès de vitesse et le non-port de la cein­ture ou du casque demeurent des “clas­siques” des bilans heb­do­ma­daires, de même que les infrac­tions pour dépas­se­ment dan­ge­reux ou pour refus de prio­rité. Mais l’in­frac­tion la plus cou­rante concerne encore et tou­jours la conduite avec usage du télé­phone por­table : chaque semaine, ce sont ainsi entre 150 et 200 auto­mo­bi­listes qui sont pris sur le fait.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1228 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.