La Métro lance Métrosoleil, outil en ligne pour calculer le potentiel solaire de son habitation

La Métro lance Métrosoleil, outil en ligne pour calculer le potentiel solaire de son habitation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Grenoble-Alpes Métropole met en ligne Métrosoleil, un outil permettant de connaître le « potentiel solaire » de son habitation ou de sa copropriété, mais aussi la rentabilité d’une installation solaire sur plusieurs années. La plateforme en ligne propose également un accompagnement par l’Agence locale de l’énergie et du climat, ainsi qu’une liste d’artisans certifiés via la signature d’une charte de qualité des services.

 

 

Calculer le « poten­tiel solaire » du toit de sa mai­son ou de sa copro­priété, mais aussi la ren­ta­bi­lité d’une ins­tal­la­tion et avoir accès à un panel d’ar­ti­sans cer­ti­fiés : telles sont les fonc­tion­na­li­tés offertes par la pla­te­forme Métrosoleil, le « cadastre solaire » en ligne de Grenoble-Alpes Métropole. Un outil des­tiné aux habi­tants de la Métro en quête d’une solu­tion solaire pour s’a­li­men­ter en élec­tri­cité ou en chauffage.

 

De gauche à droite : Bertrand Spindler, vice-président de la Métro en charge de l'Énergie, Christophe Ferrari et Pierre Verri, président de l'Alec © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite : Bertrand Spindler, vice-pré­sident de la Métro en charge de l’Énergie, Christophe Ferrari et Pierre Verri, pré­sident de l’Alec. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« C’est un outil qui va ser­vir à les accom­pa­gner dans la tran­si­tion éner­gé­tique, et notam­ment sur le sujet du solaire, une source que l’on sait remar­quable ! », vante ainsi le pré­sident de la Métro Christophe Ferrari. Remarquable, tem­père-t-il, selon le degré d’ex­po­si­tion de son habi­ta­tion, qui ne sera for­cé­ment pas le même pour qui habite au pied de la falaise de Sassenage ou en plein centre-ville de Grenoble.

 

 

Depuis le potentiel solaire jusqu’aux artisans certifiés

 

Le prin­cipe ? L’utilisateur entre l’a­dresse de son choix pour faire appa­raître les don­nées de l’ha­bi­ta­tion dési­gnée. Ainsi, au 3 rue Malakoff à Grenoble, sur les 1 352 m2 de la par­tie prin­ci­pale du toit de l’im­meuble de la Métro, 1 035 m2 de sur­face sont bien expo­sés, et 317 autres inex­ploi­tables en matière d’éner­gie solaire. Un ratio bien supé­rieur à celui du toit de l’Hôtel de Ville, dont les deux tiers sont inexploitables.

 

L'agence locale de l'énergie et du climat de l'agglomération grenobloise (Alec) a elle-même procédé à la pose de panneaux solaires sur son toit. © Alec

L’agence locale de l’éner­gie et du cli­mat de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise (Alec) a elle-même pro­cédé à la pose de pan­neaux solaires sur son toit. © Alec

 

Une fois le poten­tiel solaire de sa toi­ture éta­bli, l’in­ter­naute peut faire une simu­la­tion de la ren­ta­bi­lité d’une ins­tal­la­tion, en choi­sis­sant une uti­li­sa­tion élec­trique ou ther­mique. Le cal­cul inclut les recettes annuelles brutes (en cas de revente de l’élec­tri­cité pro­duite), le béné­fice cumulé sur vingt ans et le temps de retour sur inves­tis­se­ment. Des chiffres notam­ment basés sur la pro­bable évo­lu­tion des tarifs de l’élec­tri­cité à moyen et long terme.

 

Si l’u­ti­li­sa­teur juge la simu­la­tion convain­cante, il peut enfin choi­sir de se faire accom­pa­gner par Agence locale de l’éner­gie et du cli­mat de la métro­pole gre­no­bloise (Alec) ou accé­der à une liste d’ins­tal­la­teurs cer­ti­fiés. Des arti­sans locaux qui s’en­gagent, via la signa­ture d’une charte, à four­nir à leurs clients « un ser­vice sérieux et de qua­lité », tout en les accom­pa­gnant dans les démarches admi­nis­tra­tives que repré­sente l’ins­tal­la­tion de pan­neaux solaires sur leur propriété.

 

 

Un outil de lutte contre les « écodélinquants » ?

 

Pas ques­tion, pour autant, de faire de la publi­cité pour tel ou tel arti­san, assure la Métro. « Aucun démar­chage com­mer­cial n’est pos­sible suite à l’u­ti­li­sa­tion de Métrosoleil : nous ne sommes pas la vitrine de qui que ce soit ! », insiste Christophe Ferrari. En arri­vant sur le site, un mes­sage aver­tit par ailleurs l’in­ter­naute que la Métro ne cau­tionne aucun démar­chage. Une manière d’an­ti­ci­per des com­por­te­ments abu­sifs de la part de cer­tains installateurs ?

 

Signature de la charte entre la Métro et les artisans certifiés par la plateforme Métrosoleil © Florent Mathieu - Place Gre'net

Signature de la charte entre la Métro et les arti­sans cer­ti­fiés par la pla­te­forme Métrosoleil. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

À entendre les arti­sans sélec­tion­nés par la Métro, le monde du solaire attire en effet nombre d’en­tre­prises peu regar­dantes, qui n’hé­sitent pas à pro­mettre monts et mer­veille à leurs clients tout en déli­vrant des devis exa­gé­ré­ment éle­vés. Des « éco­dé­lin­quants », juge Emmanuel Coulomb, diri­geant de la société Watt & Home. Le terme sera d’ailleurs repris par l’en­semble de ses col­lègues pré­sents à l’oc­ca­sion de la signa­ture de la charte.

 

Des “éco­dé­lin­quants” qui ne sont pas dif­fi­ciles à recon­naître. Des signes d’a­bus ? Le démar­chage à domi­cile ou par télé­phone, ou la pro­po­si­tion d’ai­der le client à mettre en place un cré­dit pour son ins­tal­la­tion solaire. « Ils ont des dis­cours par­fai­te­ment rodés pour mys­ti­fier n’im­porte qui », sou­ligne Emmanuel Coulomb. Qui compte sur Métrosoleil pour diri­ger les habi­tants vers des « entre­prises locales, expé­ri­men­tées et qui savent ce qu’elles font ».

 

Florent Mathieu

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Christophe Ferrari, Jean-Pierre Barbier, David Queiros et Maurice Bansay ont procédé, le 6 décembre 2021, à la pose de la première pierre de Neyrpic, à Saint-Martin-d'Hères. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Saint-Martin-d’Hères : la pose de la première pierre donne le véritable coup d’envoi du projet Neyrpic

FOCUS - Maurice Bansay, président d’Apsys, David Queiros, maire de Saint-Martin-d’Hères, Christophe Ferrari, président de la Métropole, et Jean-Pierre Barbier, président du Département, ont procédé Lire plus

Journée de l’emploi social et solidaire le 24 novembre 2021 au stade des Alpes. © Archive Eléonore Bayrou
ESS : journée de l’emploi social et solidaire au Stade des Alpes le 24 novembre 2021

FLASH INFO - Dans le cadre du mois de l'économie sociale et solidaire (ESS) organisé chaque année en novembre, se tient une journée pour l’emploi Lire plus

La passerelle du Groupe Hospitalier Mutualiste reliant la clinique d'Alembert et la clinique des Eaux-Claires. © Manuel Pavard - Place Gre'net
GHM : la Métropole conclut un accord avec Icade Santé sur le rachat de l’immobilier et lève la préemption des murs

DÉCRYPTAGE - La Métropole de Grenoble a annoncé, ce vendredi 22 octobre 2021, la signature d'un accord avec Icade Santé sur le rachat des bâtiments Lire plus

Manifestation devant la Métropole contre l'augmentation du temps de travail © Laure Gicquel - Place Gre'net
Métropole de Grenoble : les agents manifestent toujours contre l’augmentation du temps de travail

EN BREF - Les organisations syndicales de Grenoble-Alpes Métropole manifestaient, ce vendredi 22 octobre 2021, devant le conseil métropolitain. Leur but : obtenir la négociation Lire plus

La Métropole de Grenoble et Atmo ont installé, en octobre 2021, des micro-capteurs de mesure de particules fines dans 30 communes du territoire métropolitain, comme ici à Noyarey, à l'école élémentaire Le Mûrier. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Des micro-capteurs de particules fines installés dans trente communes de la métropole grenobloise

FOCUS - Dans le cadre du dispositif Capto, lancé par la Métropole de Grenoble et Atmo Auvergne Rhône-Alpes, trente communes métropolitaines ont installé des micro-capteurs Lire plus

Les 10 jours de la culture sont aussi l'occasion de découvrir des salles ou des formes artistiques. © Muriel Beaudoing - Place Gre'net. L'Hexagone Meylan Ingénieuses confidences ©bruno-thircuir.j
Les 10 jours de la culture : un moyen de découvrir le territoire métropolitain

EN BREF - Les 10 jours de la culture, organisés par la Métropole de Grenoble, s'ouvrent le 16 octobre 2021. Ils ont, cette année, deux Lire plus

Flash Info

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

|

18/01

15h20

|

|

18/01

11h19

|

|

18/01

10h31

|

|

17/01

19h34

|

|

17/01

12h10

|

|

17/01

10h52

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin