Des faux billets de 50 euros distribués par Métromobilité pour inciter au covoiturage

sep article

FIL INFO — La plateforme Métromobilité organise actuellement une distribution de flyers sous forme de billets de 50 euros pour sensibiliser les automobilistes aux bienfaits, notamment financiers, du covoiturage. En attendant une campagne d’information prévue pour la rentrée 2019.

 

 

« Félicitations, vous gagnez jusqu’à 50 euros par mois grâce au covoiturage ! » Tel est le message imprimé au dos d’un “faux” billet de 50 euros que Métromobilité distribue aux  automobilistes « sur les grands axes reliant le Vercors à la métropole grenobloise ». Cette opération de communication, qui a débuté le mardi 4 juin et se poursuit le jeudi 6 juin, vise à les convaincre et à les sensibiliser aux bienfaits, notamment financiers, du recours au covoiturage.

 

Le message imprimé au dos du flyer. © Métromobilité

Le message imprimé au dos du flyer. © Métromobilité

 

« Dans la métropole grenobloise, 63 % des trajets domicile-travail sont effectués en voiture et le taux d’occupation moyen des véhicules est de 1,06 personne », rappelle Métromobilité. Alors que des plateformes de type Blablacar ont permis au covoiturage sur de moyennes ou longues distances d’entrer dans les mœurs, la plateforme de mobilité juge ainsi que « son usage sur de courte distance reste une pratique à développer ».

 

 

Une campagne d’information prévue pour la rentrée 2019

 

Avec ses faux billets de 50 euros, Métromobilité explique miser sur un mode de communication basé sur l’humour plutôt que sur la culpabilisation des « autosolistes ». Les points de diffusion ? La place Jean-Prévost à Sassenage, l’avenue Berlioz et l’avenue de Grenoble à Seyssinet-Pariset, ainsi que l’avenue Louis-Vicat à Seyssins.

 

Le covoiturage sur de courts trajets, une solution contre les bouchons ? © Elodie Rummelhard - Place Gre'net

Le covoiturage sur de courts trajets, une solution contre les bouchons ? © Élodie Rummelhard – Place Gre’net

 

L’occasion pour Métromobilité de rappeler que son espace en ligne et son application mettent à disposition des outils pour faciliter le covoiturage, qu’il s’agisse de fonctionnalités pour trouver un trajet, des informations pratiques ou même des « speed-dating pour mettre en relation conducteurs et passagers ». En attendant la mise en place, durant l’été, de « bornes de covoiturage pour les trajets spontanés ». Et une campagne d’information à la rentrée 2019.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1295 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Ils peuvent toujours payer les commerçants avec, ils ne sont plus à ça prêt les pauvres vu ce qu’ils endurent depuis Cvcm.

    sep article
  2. Métromobilité ne sert absolument rien, encore de l’argent public de gaspillé.

    Pour les TC, l’appli Itinisère est beaucoup mieux, d’autant plus qu’elle couvre tout le département. Et pour le covoiturage, il n’y a que BlaBlaCar qui vaille, dont le service rendu vaut bien les commissions certes un peu élevées.

    sep article