Appel Forêt -

Collecte de serviettes hygiéniques pour les femmes précaires : la Ville de Grenoble veut briser un tabou

Collecte de serviettes hygiéniques pour les femmes précaires : la Ville de Grenoble veut briser un tabou

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF — Du lundi 3 au samedi 8 juin, avec en point d’orgue un stand dédié durant la Fête de Tuiles, la Ville de Grenoble organise une collecte de serviettes hygiéniques à l’intention des femmes en situation de précarité. L’occasion, estime le maire Éric Piolle, de porter dans le débat public le tabou sociétal autour des menstrues, au-delà des clichés ou des non-dits.

 

 

Pour la Ville de Grenoble, l’i­ni­tia­tive est aussi pra­tique que sym­bo­lique. Du lundi 3 au samedi 8 juin, la muni­ci­pa­lité et des asso­cia­tions par­te­naires (l’Amicale du nid, l’Appart, Femmes SDF et le Planning fami­lial) pro­cède à une grande col­lecte de ser­viettes hygié­niques en faveur des femmes en situa­tion de précarité.

 

L’Hôtel de Ville, le CCAS et les Maisons des habi­tants seront ainsi équi­pés d’urnes où les citoyens pour­ront dépo­ser ces articles d’hy­giène rela­ti­ve­ment coûteux.

 

De gauche à droite, Alexia Choquet (Femmes SDF), Éric Piolle, Pauline Coiffard et Pilar de Bernardy (Planning familial) © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite, Alexia Choquet (Femmes SDF), Éric Piolle, Pauline Coiffard et Pilar de Bernardy (Planning fami­lial). © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Point d’orgue de l’o­pé­ra­tion : un stand spé­cia­le­ment dédié à la ques­tion durant la Fête des Tuiles du samedi 8 juin. Car, sou­ligne le maire de Grenoble Éric Piolle, la volonté de la Ville est « clai­re­ment de per­cer un tabou », en por­tant la ques­tion des mens­trues dans l’es­pace public. Et de contre­dire les repré­sen­ta­tions édul­co­rées des publi­ci­tés ou les idées reçues. Autrement dit, « faire un vrai tra­vail cultu­rel sur cette ques­tion », juge l’élu.

 

 

« Ce n’est que le début »

 

Les règles, un fac­teur de dis­cri­mi­na­tion ? « C’est une inéga­lité pour toutes les femmes, mais en par­ti­cu­lier pour les plus fra­giles », sou­ligne encore Éric Piolle. En France, une femme sur trois n’au­rait pas les moyens de se pro­cu­rer des ser­viettes périodiques.

 

Le Planning fami­lial a fait les comptes : « Une per­sonne mens­truée dépen­sera au cours de sa vie entre 3 000 et 20 000 euros », écrit-il. La somme englobe aussi les médi­ca­ments anti-dou­leurs, l’a­chat de nou­veaux sous-vête­ments, les arrêts de tra­vail en lien avec les dou­leurs mens­truelles, etc.

 

La gratuité des protections hygiéniques comptait parmi les revendications de la manifestation de Grenoble à l'occasion de la Journée des droits des femmes © Florent Mathieu - Place Gre'net

La gra­tuité des pro­tec­tions hygié­niques comp­tait parmi les reven­di­ca­tions de la mani­fes­ta­tion de Grenoble, lors de la Journée des droits des femmes. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Personne mens­truée », c’est en effet le terme que pré­fère employer le Planning fami­lial, qui juge visi­ble­ment le mot « femmes » trop res­tric­tif. Une manière encore pour ses repré­sen­tantes d’in­sis­ter sur la dimen­sion poli­tique comme socié­tale de la question.

 

Pour Pauline Coiffard et Pilar de Bernardy, il n’est pas nor­mal de « payer pour sai­gner ». Le Planning fami­lial attend ainsi de l’État la gra­tuité des pro­tec­tions pério­diques et des dis­tri­bu­teurs dans les lieux publics… mais aussi la trans­pa­rence sur la com­po­si­tion des protections.

 

Éric Piolle abonde : pour lui, l’i­ni­tia­tive de la Ville de Grenoble vient en réponse à un man­que­ment de l’État sur la ques­tion du coût des mens­trues. Et le maire de Grenoble d’as­su­rer que cette col­lecte de ser­viettes hygié­niques pré­fi­gure d’autres actions.

 

« Cette semaine-là c’est une pre­mière étape, c’est très impor­tant de pas­ser par là ! », confirme pour sa part Alexia Choquet.

 

 

Des coupes menstruelles au lieu de serviettes hygiéniques ?

 

La direc­trice de Femmes SDF espère par la suite voir naître des solu­tions plus pérennes, notam­ment via le groupe de réflexion consti­tué par sa propre association.

 

Des solu­tions plus pérennes et peut-être plus éco­lo­gique ou confor­table ? Si les pré­oc­cu­pa­tions envi­ron­ne­men­tales pèsent (par­fois) peu face à la pré­ca­rité, les ser­viettes hygié­niques n’en repré­sentent pas moins des tonnes de déchets. Et de plus en plus de femmes se tournent vers des tech­niques alter­na­tives, comme les coupes mens­truelles, répu­tées plus saines et plus confortables.

 

« Si on demande en prio­rité des ser­viettes, c’est parce qu’on s’a­dresse, dans un pre­mier temps, à un public de per­sonnes qui vivent dans la rue », explique Pauline Coiffard. Envisager des coupes mens­truelles pour les femmes SDF ? Pourquoi pas… à condi­tion que ces per­sonnes aient éga­le­ment accès à la pos­si­bi­lité de les net­toyer et les sté­ri­li­ser tous les jours. Soit, encore une fois, une nou­velle étape à franchir.

 

Florent Mathieu

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Atelier jardinage au jardin éco-pédagogique de la commune de Vif © Cultivons nos toits
Une troisième ferme urbaine va voir le jour sur un terrain situé entre les Villeneuve de Grenoble et d’Échirolles

FLASH INFO - La Ville de Grenoble a décidé de mettre un terrain à disposition de l'association Collectif autonomie alimentaire de Grenoble et ses environs, Lire plus

Alain Carignon en discussion avec un riverain du parc Henri Tarze. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Parc Tarze : le groupe d’opposition d’Alain Carignon crie au “bétonnage”, la Ville de Grenoble dément

FOCUS - Le groupe d'opposition d'Alain Carignon remonte au créneau concernant le projet d'aménagement du parc Tarze par la Ville de Grenoble. L'élu y organisait, Lire plus

Vers une société d'économie mixte public-privé dans le cadre de la fusion entre Actis et Grenoble Habitat?
Rapprochement d’Actis et de Grenoble Habitat : la société d’économie mixte, scénario privilégié ?

FOCUS - Pour le Collectif contre la privatisation d'Actis, la preuve est faite: le "rapprochement" entre Actis et Grenoble Habitat (GH), voulue par la Métropole Lire plus

La Ville de Grenoble annonce des mesures de "déprécarisation" pour ses agents éducation et jeunesse
La Ville de Grenoble annonce des mesures de « déprécarisation » pour ses agents éducation et jeunesse

FLASH INFO — "Poursuivre l’effort de déprécarisation des agent-es et améliorer leurs conditions de travail". Tel est le programme annoncé par la Ville de Grenoble Lire plus

La Ville de Grenoble relance ses piétonnisations estivales sur les quais, Championnet et cours Berriat
La Ville de Grenoble relance ses piétonnisations estivales sur les quais, Championnet et cours Berriat

FLASH INFO — La Ville de Grenoble donne le départ de ses "piétonnisations estivales" pour l'été 2021, à compter du samedi 3 juillet. "La dynamique Lire plus

Fermée pour cause de dégât des eaux, la crèche Mutualité de Grenoble rouvrira-t-elle un jour?
Fermée pour cause de dégât des eaux, la crèche Mutualité de Grenoble rouvrira-t-elle un jour ?

EN BREF - La crèche Mutualité de Grenoble va-t-elle définitivement fermer ses portes? C'est ce que redoutent des parents d'enfants accueillis, alors que l'établissement est Lire plus

Flash Info

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

|

14/07

13h45

|

|

13/07

22h27

|

|

13/07

12h52

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin