La région Aura soutenue par l’Europe lance la plateforme S3 « Hydrogen Valleys »

sep article



FIL INFO – Le 22 mai dernier, la région Auvergne Rhône-Alpes a lancé, avec trois autres régions européennes – Normandie, Aragon, Pays-Bas du Nord – et la Commission européenne, la plateforme S3 « Hydrogen Valleys ». L’événement s’est déroulé à l’occasion du rendez-vous mondial de la mobilité électrique (EVS32) à Eurexpo Lyon.

 

 

« Nous pou­vons être fiers d’avoir été choi­sis par la Commission euro­péenne pour le déve­lop­pe­ment de la stra­té­gie hydro­gène sur le conti­nent euro­péen », se féli­cite Paul Vidal, conseiller régio­nal, délé­gué aux trans­ports sco­laires et inter­ur­bains de la Région Auvergne Rhône Alpes (Aura). Cette der­nière a en effet été rete­nue par la Commission euro­péenne, avec trois autres régions* de l’u­nion, pour lan­cer la pla­te­forme S3 « Hydrogen Valleys ».

 

La région Aura, avec trois autres régions européennes et la Commission européenne, a lancé la plateforme S3 « Hydrogen Valleys » le 22 mai dernier.DR

DR

 

L‘inauguration de cet outil de moder­ni­sa­tion indus­trielle autour de l’hydro­gène a eu lieu le 22 mai der­nier à Eurexpo Lyon, dans le cadre de EVS 32, le ren­dez-vous mon­dial de la mobi­lité élec­trique. Le tout en pré­sence de Christian Weinberger, le coor­di­na­teur hydro­gène à la DG Grow de la Commission euro­péenne.

 

 

« S3 Hydrogen Valleys va permettre de renforcer les opportunités de projets »

 

Paul Vidal en est per­suadé, « l’en­ga­ge­ment de la région Auvergne Rhône-Alpes dans la pla­te­forme S3 “Hydrogen Valleys” en tant que co-coor­di­na­teur va per­mettre de ren­for­cer les oppor­tu­ni­tés de pro­jets trans­na­tio­naux de recherche, déve­lop­pe­ment et inno­va­tion pour les acteurs régio­naux et accé­der aux finan­ce­ments euro­péens ».

 

L’un des objec­tifs de S3 « Hydrogen Valleys » est en effet de contri­buer à la moder­ni­sa­tion indus­trielle des régions euro­péennes dans le domaine de l’hydrogène. Mais pas seule­ment, il vise aussi à « accé­lé­rer la tran­si­tion des tech­no­lo­gies hydro­gène du labo­ra­toire vers le mar­ché en exploi­tant et en ampli­fiant les finan­ce­ments dis­po­nibles au niveau euro­péen », indique la Région Aura.

 

Au nombre des objec­tifs, celui aussi d’aider les PME et les star­tups, confron­tées à de nom­breux obs­tacles dans leur déve­lop­pe­ment et leur expan­sion sur les mar­chés.

 

Inauguration de la nouvelle station de recharge à Hydrogène du projet HyWay au GEG de Grenoble

Inauguration de la nou­velle sta­tion de recharge à Hydrogène du pro­jet HyWay au GEG de Grenoble début 2016.  DR

 

Enfin, la pla­te­forme pré­voit d’é­tendre au niveau régio­nal l’écosystème sou­te­nant l’innovation dans le domaine de l’hydrogène. Comment ? « En met­tant en place des pôles d’innovation et des éco­sys­tèmes trans­na­tio­naux entre l’industrie, les PME, les centres de recherche et les uni­ver­si­tés ». Et ce, en vue de créer des col­la­bo­ra­tions euro­péennes.

 

 

« Le projet Zéro Emission Valley a des répercussions bien au-delà de nos frontières »

 

« Copiloter le déploie­ment de cette éner­gie du futur, c’est la preuve que ce que nous fai­sons en région Auvergne-Rhône-Alpes avec le pro­jet Zéro Emission Valley a des réper­cus­sions bien au-delà de nos fron­tières », estime le conseiller régio­nal.

 

Lancé en 2017, ce pro­jet qui a séduit la Commission euro­péenne, fait du déve­lop­pe­ment de l’hydrogène sur le ter­ri­toire de la région Aura une prio­rité. Cette ambi­tion régio­nale a attiré, dès 2018, trois acteurs des sec­teurs des trans­ports et de l’éner­gie – la mul­ti­na­tio­nale Michelin, le groupe Engie et la SAS Hympulsion qu’ils ont créée ensemble. Ce pour déployer une flotte de véhi­cules hydro­gène, des sta­tions de recharge, et des élec­tro­ly­seurs des­ti­nés à pro­duire cette éner­gie du futur.

 

Dans le sillage de cette dyna­mique de déve­lop­pe­ment d’une éner­gie propre et moins chère, un nombre très impor­tant d’acteurs pri­vés et publics, les ont rejoints. D’autant plus que la pers­pec­tive de géné­rer de la crois­sance et de l’emploi s’avère pro­met­teuse.

 

Station hydrogène Dubai © Air Liquide

Station hydro­gène Dubai. © Air Liquide

 

Les prin­ci­paux acteurs indus­triels aujourd’hui impli­qués dans cette thé­ma­tique ? Aux côtés de Michelin et Engie, figurent désor­mais EDF, Air Liquide, GRT Gaz, Mc Phy, Symbio Fcell ou encore Atawey. Dans la caté­go­rie des orga­nismes de recherche et de tech­no­lo­gie, le CEA Liten, le CNRS et Grenoble INP, vont éga­le­ment appor­ter leur exper­tise.

 

Et main­te­nant ? La Région Aura compte mon­ter rapi­de­ment des pro­jets pilotes et éva­luer les aides finan­cières afin d’élaborer, indique-t-elle, des pro­jets pérennes pour­voyeurs d’emploi.

 

VM

 

 

* Normandie, Aragon (au nord-est de l’Espagne) et Pays-Bas du nord.

 

commentez lire les commentaires
4516 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.