L'avenue Gabriel Péri à Saint-Martin d'Hères, exemple d'axe particulièrement fourni en affichage publicitaire. © Jules Peyron - Place Gre'net

Règlement local de la publi­cité : la Métro sous le feu des cri­tiques des publi­ci­taires… et de Paysages de France

Règlement local de la publi­cité : la Métro sous le feu des cri­tiques des publi­ci­taires… et de Paysages de France

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - Un pas de plus vers la réduction du nombre de panneaux publicitaires sur tout le territoire de la métropole grenobloise. Le conseil métropolitain a en effet arrêté, ce vendredi 24 mai, son projet de règlement local de publicité intercommunal. Un projet lancé en juillet 2018, aujourd'hui adopté malgré les vives critiques qu'il a pu connaître depuis près d'un an. Il doit désormais être soumis à la consultation, puis franchir l'étape d'une enquête publique à l'automne. Avant que le texte définitif ne soit approuvé, en février 2020.

 

 

Christophe Ferrari et Yannick Ollivier © Florent Mathieu - Place Gre'net

Christophe Ferrari et Yannick Ollivier, vice-président délégué à l'aménagement du territoire. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Aucune opposition et seulement deux abstentions. « Le RLPI (règlement local de publicité intercommunal) est adopté sans opposition », a d'ailleurs lancé, l'air surpris, Christophe Ferrari, le président de la Métropole, juste après le vote en conseil métropolitain, ce vendredi 24 mai.

 

Le résultat a également dû étonner Yannik Ollivier, vice-président délégué à l'aménagement du territoire et rapporteur du projet. Il confiait à l'assistance, un peu plus tôt au cours de la séance : « Je n'ose pas espérer l'unanimité mais, si c'était le cas, cela ferait gagner pas mal de temps à nos services ».

 

Une remarque qui n'a pas manqué de déclencher l'hilarité dans hémicycle. Après quoi le président du conseil a immédiatement souligné : « Cela n'est en aucun cas un argument ». Mais peut-être la question du gain de temps a-t-elle aidé les élus à prendre une décision. En cas d'opposition au projet, un deuxième débat aurait en effet dû être organisé.

 

 

L'approbation définitive prévue pour février 2020

 

L'étape du vote par le conseil métropolitain étant passée, le parcours est désormais tout tracé. De juin à août, une période de consultation des personnes publiques associées (associations, collectivités, SMTC…) permettra de peaufiner le texte. Viendra ensuite le temps de l’enquête publique à l'automne. Avant l'approbation définitive du RLPI, en février 2020.

 

La publicité, coupable de gâcher le paysage ? Jules Peyron - Place Gre'net

La publicité, coupable de gâcher le paysage ? Jules Peyron - Place Gre'net

Mais le RLPI c'est quoi exactement ? Un texte qui régit l’implantation et le format des panneaux publicitaires et enseignes dans la métropole. Le texte, présenté ce 24 mai par Yannik Ollivier, suit six orientations définies au cours de huit mois de concertation, suite au lancement du projet par Grenoble-Alpes Métropole le 6 juillet 2018. Premier de ces objectifs : la « préservation des identités paysagères de la Métropole ».

 

 

500 panneaux publicitaires en moins dans la métropole

 

Pour ce faire, Grenoble-Alpes métropole a opté pour l'interdiction pure et simple des panneaux publicitaires dont la taille excéderait 4 m2. Soit les panneaux de 8 m2 et 12 m2, ce qui représente environ 500 installations sur le territoire métropolitain.

 

L'avenue Gabriel Péri à Saint-Martin d'Hères, exemple d'axe particulièrement fourni en affichage publicitaire. © Jules Peyron - Place Gre'net

L'avenue Gabriel-Péri à Saint-Martin-d'Hères, exemple d'axe particulièrement fourni en affichage publicitaire. © Jules Peyron - Place Gre'net

Le texte régule aussi l’implantation de dispositifs publicitaires numériques « qui n'était pas réglementée », souligne le conseiller métropolitain Philippe Cardin.

 

Ces dispositifs seront ainsi limités à un format de 2 m2 et sur les seuls abris-voyageurs. Des limites essentielles, selon Philippe Cardin : « Il y avait un vide et ce règlement vient donner un cadre à cet affichage. »

 

Des restrictions qui vont dans le bon sens ? Loin de là, à en croire Paysages de France. Depuis le début de la concertation sur le RLPI en septembre 2018, l'association s'est montrée particulièrement critique envers le projet.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 40 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

JP

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

A Grenoble, Paysages de France lance un ultimatum à Eric Piolle. Pourqu'il retire ou s'engage à le faire, la publicité numérique des abribus.
Affichage publi­ci­taire : Paysages de France lance un ulti­ma­tum au maire de Grenoble

EN BREF - À Grenoble, la porte laissée ouverte à la publicité numérique sur les abribus  fait bondir Paysages de France. L'association a lancé un Lire plus

Extinction Rébellion a mené une action anti-pub à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Action anti-publi­cité éclair à Grenoble d’ac­ti­vistes d’Extinction Rébellion

  REPORTAGE VIDÉO - Des activistes d'Extinction Rébellion Isère ont mené une action visant à dénoncer la publicité ce samedi 16 mai à Grenoble. Jusqu'alors Lire plus

L'avenue Gabriel Péri à Saint-Martin d'Hères, exemple d'axe particulièrement fourni en affichage publicitaire. © Jules Peyron - Place Gre'net
Publicité : le nou­veau règle­ment à peine voté, Paysages de France met en demeure la Métro

  DÉCRYPTAGE - Trop de pub pour les uns, pas assez pour les autres. Le règlement intercommunal de la publicité dont vient de se doter Lire plus

Deuxième phase d’ins­tal­la­tion du mobi­lier urbain Vox à Grenoble… et demain sur le ter­ri­toire de la Métro ?

  FOCUS - La Ville de Grenoble salue la deuxième phase d'installation de son mobilier urbain Vox : des panneaux d'affichage nanti d'un porte-voix à rayures Lire plus

Les tra­vaux de réno­va­tion des arrêts de bus et tram­ways débutent, sur fond d’en­tente cor­diale entre le SMTC et JCDecaux

  FOCUS — Le début des travaux de rénovation des arrêts de bus et de tramways de l'agglomération grenobloise est l'occasion pour le SMTC et Lire plus

Un panneau d'affichage en limite d'un quartier résidentiel, mais aussi près d'un axe urbain. Sera-t-il interdit par le futur Règlement Local de Publicité intercommunal ? © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
De moins en moins de pan­neaux publi­ci­taires à Grenoble… et le retour des colonnes Morris

  DÉCRYPTAGE - L’équipe municipale de Grenoble conduite par le maire écologiste Eric Piolle avait bouté le mobilier JCDecaux hors de l'espace public. La Métropole s'apprête Lire plus

Flash Info

|

10/08

13h33

|

|

10/08

10h05

|

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin