Les basketteuses de La Tronche-Meylan promues en Ligue 2, les Voironnaises ratent le coche

sep article
2,50 € par mois pour prendre le bus et le tram : et si c

FIL INFO – Grâce à leur victoire (67-43) face à Ifs samedi 25 mai, les joueuses de basket de La Tronche-Meylan montent en deuxième division féminine et décrochent le titre de championnes de France de Nationale 1. Leurs homologues de Voiron ne les accompagneront pas en Ligue 2 après leur défaite (60-73) à Strasbourg – Illkirch-Graffenstaden.

 

 

Victorieuses du Trophée Coupe de France en 2018, les joueuses du Basket club La Tronche-Meylan (BCTM), qui évoluent en Nationale 1 (N1), la troisième division française, ont décroché la montée en Ligue 2 samedi 25 mai après leur large succès à domicile 67-43 contre les Normandes d’Ifs.

 

Les joueuses et le staff du Basket club La Tronche-Meylan (BCTM) la saison dernière. © Archive BCTM

Les joueuses et le staff du Basket club La Tronche-Meylan (BCTM) la saison dernière. © Archive BCTM

 

Les joueuses entraînées par Mickaël Cortay ne menaient que 38-30 à la mi-temps. Elles se sont détachées en seconde période grâce notamment à un troisième quart-temps où elles n’ont encaissé que quatre points.

 

L'entraîneur du BCTM Mickaël Cortay, au centre, lors d'un entraînement. © Archive LG

L’entraîneur du BCTM Mickaël Cortay, au centre, lors d’un entraînement. © Archive LG

En plus de l’accession, les Troncho-Meylanaises sont sacrées championnes de France de N1. Elles devancent Ifs au classement à la différence particulière (défaite de trois points à l’aller, victoire de 24 unités au retour).

 

Avant la dernière journée des phases finales, il était difficile d’imaginer un tel dénouement pour elles. Des quatre équipes en lutte pour la montée : La Tronche-Meylan, Ifs, Strasbourg – Illkirch-Graffenstaden et le Pays voironnais basket club (PVBC), seules les deux premières du classement grimpaient en deuxième division. Or le BCTM était troisième avant son dernier match. Mais il a su l’emporter, ce qui n’a pas été le cas de Voiron, premier, à Strasbourg.

 

 

Voiron avait pourtant les cartes en main

 

L’accession tendait pourtant les bras aux joueuses de Quentin Buffard qui pouvaient même se permettre de s’incliner de dix points en Alsace. Mais elles ont finalement cédé de 13 unités (60-73), plombées par une première période complètement manquée. À la pause, elles accusaient un retard de 24 points, qu’elles n’auront pu combler qu’en partie en deuxième mi-temps.

 

Les Voironnaises peuvent nourrir des regrets. Même si la montée n’était pas l’objectif en début de saison, elles échouent d’un rien, au goal-average général, par rapport aux Alsaciennes finalement deuxièmes et donc promues avec La Tronche-Meylan. C’est aussi un deuxième coup dur à encaisser après leur défaite (45-52) en finale du Trophée Coupe de France le 10 mai dernier face à Orthez. Après un très bon parcours cette année qui se termine dans la douleur, elles devront rebondir la saison prochaine, toujours en N1.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
669 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.