Extinction Rebellion et Citoyens pour le climat : les militants écolos étaient à vélo ce samedi 25 mai à Grenoble

sep article

Aides aux entreprises bis - La Metro -05/2020

 

REPORTAGE VIDÉO – Les militants d’Extinction Rebellion Isère ont bloqué les voies d’accès à l’A480 juste avant le Pont de Catane à Grenoble ce samedi 25 mai en fin de matinée. Une action coup de poing à vélo pour protester contre l’élargissement de cet axe autoroutier. L’après-midi, c’était une « marche climat à vélo » qui prenait la suite, avec 500 cyclistes militant pour la vélorution climatique.

 

 

Extinction Rebellion Isère a bloqué les voies d'accès à l'A480 à Grenoble samedi 25 mai 2019 au matin. © Paul Turenne - Placegrenet.fr

Les militants d’Extinction Rebellion Isère ont bloqué les voies d’accès à l’A480 avant le Pont de Catane à Grenoble, samedi 25 mai 2019 au matin. © Paul Turenne – Placegrenet.fr

« Le vélo c’est la vie » : tel était le nom de la seconde action de désobéissance civile non violente organisée ce samedi 25 mai à Grenoble par le mouvement écologiste Extinction Rebellion Isère.

 

Ses militants ont bloqué durant une quarantaine de minutes, vers 11 heures du matin, les voies d’accès à l’A480, juste avant le Pont de Catane.

 

Une action coup de poing à vélo pour protester contre l’élargissement de l’axe autoroutier. Avec un argument simple : « Plus de voies de circulation, c’est plus de voitures et plus de bouchons. »

 

 

« Des actions de désobéissance civile non violente d’intensité croissante »

 

Cette action fait suite au « succès de sa première », organisée à Grand’ Place le samedi 27 avril : un die-in avec plus d’une cinquantaine d’activistes. Ce « dans une logique d’escalade de la rébellion », prévient le mouvement, qui entend ainsi manifester « par des actions de désobéissance civile non violente d’intensité croissante ».

 

Extinction Rebellion Isère (XR38), branche locale de ce mouvement écologiste international né à Londres en 2018 et arrivé à Paris fin mars, entend ainsi organiser la rébellion sur le territoire isérois. Son ambition ? Défendre la justice climatique et sociale de manière plus radicale que les marches ou grèves pour le climat.

 

Retour en images sur l’action d’Extinction Rebellion à Grenoble contre l’élargissement de l’A480.

 

Reportage : Paul Turenne

 

 

500 cyclistes pour la vélorution climatique

 

Le collectif Citoyens pour le climat de Grenoble organisait également, ce samedi, sa dernière manifestation avant la pause estivale. Un événement monté avec l’aide d’Alternatiba et d’ANV-Cop 21. De quoi « soutenir et intensifier » cet appel répété en faveur d’une politique à la hauteur de l’urgence climatique. Et ce après la mobilisation des lycéens et étudiants de ce vendredi 24 mai.

 

Les manifestants avaient, cette fois-ci, rendez-vous à 13 h 30 au pied de la tour Perret du Parc Paul-Mistral pour une marche pour le climat… à vélo. Un choix des organisateurs pour « un événement plus original » et « qui permettait surtout de se rendre dans des zones de la ville plus éloignées ». Les 500 cyclo-manifestants sont ainsi partis en direction du sud par la rue de Stalingrad puis l’Avenue Léon Blum, dans une ambiance festive.

 

Vélorution devant Le Plateau dans le quartier Mistral à Grenoble. Source : Page Facebook Citoyens pour le climat

Vélorution devant Le Plateau dans le quartier Mistral à Grenoble. Source : Page Facebook des Citoyens pour le climat

 

Le cortège s’est ensuite dirigé vers le quartier Mistral, afin d’afficher son « soutien aux habitants déplacés et impactés par les travaux d’élargissement [de l’A480, ndlr] ». Un arrêt sur le parvis du Plateau a permis d’échanger avec eux sur les thématiques climatiques mais aussi sur l’articulation des enjeux sociaux et environnementaux. Le groupe a ensuite poursuivi sa route avant de faire une halte dans le Parc Vallier Catane… à quelques pas du lieu de l’action du mouvement Extinction Rebellion, le matin même.

 

Le collectif Alternative A480 a ensuite pris la parole pour dénoncer « les non-sens de ce projet, les scandales des négociations de l’État et de la concertation publique, en passant par l’inutilité de l’élargissement pour la fluidité du trafic et l’aberration écologique qu’il représente. » Puis le cortège a repris sa route rue Ampère pour rejoindre le parvis de La Belle électrique où la “vélorution” s’est terminée.

 

Prochain rendez-vous, le 9 juin au Parc Paul-Mistral pour un pique-nique zéro déchet. L’occasion de discuter et d’imaginer la suite du mouvement.

 

MB

 

Campagne réouverture des musées du Département
commentez lire les commentaires
2308 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. Et personne (a) ne leur a foutu une amende pour avoir perturbé la circulation et (b) personne ne leur a roulé dessus?
    Un scandale! 3:)

    sep article
    • C’est vrai ça ! De même que tous les jours de la semaine aux heures de pointe on a droit à des bouchons de véhicules motorisés, de conducteurs qui s’engagent dans les carrefours sans s’assurer de pouvoir les quitter et tout ça, tous les jours, sans que personne ne réagisse ! Une honte !

      sep article
  2. La Chine est le pays le plus pollueur du monde.
    Les 20 villes les plus polluées sont chinoises.
    Nos chaussures de sport sont fabriquées en Chine.
    Nos Iphones d’Apple sont fabriqués en Chine.
    Nos vélos sont fabriqués en Chine .
    une partie de notre nourriture bio « Tatexbio » est fabriquée
    en Chine .
    un très grand bateau chinois,qui nous abreuve de marchandises
    pollue plus qu’un million de voitures .
    Ne serait-il pas judicieux de reprendre la production de biens
    de consommation de France,en employant des méthodes
    écologiques …

    sep article
  3. L’augmentation de la pollution au no2 due au cvcm de leur champion Eric Piolle avec son lot d’embouteillages en plein Grenoble grâce à ce fumeux plan de non circulation, ils ne manifestent pas pour ça? Etonnant non?

    sep article
    • Si si, vous comprenez très mal : ils montrent l’exemple pour ceux qui justement sont coincés dans les bouchons dans leur véhicule motorisé.

      sep article
  4. Ce n’ est qu’à Grenoble qu’on peut voir des [modéré : propos injurieux] agir de cette façon en toute impunité

    sep article