Opération burkini à Grenoble : la Licra Isère dénonce une action au nom et pour le compte de « certaines » femmes

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – La Licra Grenoble-Isère déplore l’opération coup de poing menée par un groupe de femmes soutenues par l’Alliance citoyenne le 17 mai dernier. Celles-ci étaient parvenues sans difficulté à se baigner en burkini dans une piscine publique de Grenoble au mépris du règlement. L’association dénonce une action agissant uniquement au nom et pour le compte de (certaines) femmes « musulmanes ».

 

 

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Opération bur­kini à la pis­cine des Dauphine de Grenoble, ven­dredi 17 mai © Alliance citoyenne

L’opé­ra­tion  « bur­kini » orches­trée par un groupe de femmes ven­dredi 17 mai et sou­te­nue par l’Alliance citoyenne, a fait réagir le pré­sident de la Licra Grenoble-Isère (ligue inter­na­tio­nale contre le racisme et l’an­ti­sé­mi­tisme).

 

Dans un com­mu­ni­qué, Mohamed Djerbi « déplore l”  »opé­ra­tion de déso­béis­sance civile au nom de la liberté et des droits de la femmes musul­manes  » menée par l’association Alliance citoyenne par laquelle huit femmes se sont baignées en bur­kini dans la pis­cine muni­ci­pale de Grenoble. ». Et condamne par la même « tous les pro­pos anti­mu­sul­mans pou­vant éma­ner de cette polé­mique ». 

 

Ce jeune avo­cat, qui en 2018, a été élu pré­sident de la sec­tion gre­no­bloise de l’une des plus anciennes asso­cia­tions de lutte contre le racisme au monde s’ap­puie notam­ment sur l’ar­ticle de la Constitution. «  » La France est une République indi­vi­sible, laïque, démo­cra­tique et sociale », sou­ligne-t-il. Or, indi­vi­si­bi­lité et laï­cité per­mettent notam­ment de garan­tir l’unité du peuple fran­çais sans dis­tinc­tion pos­sible fon­dée sur l’origine, la race, le sexe ou encore la reli­gion. »

 

 

« La lutte contre les inégalités doit demeurer universel et désintéressé »

 

Et ce n’est pas seule­ment la façon de pro­cé­der, « irré­mis­sible » juge Mohamed Djerbi que les moti­va­tions et les objec­tifs qui sous-tendent cet acte que l’Alliance citoyenne qua­li­fie de « déli­bé­ré­ment pro­vo­ca­teur », qui posent ques­tion. Un acte pré­paré de longue date. L’été der­nier, le col­lec­tif avait été reçu en mai­rie pour deman­der, sans suc­cès, la modi­fi­ca­tion du règle­ment des pis­cines. Les pro­ta­go­nistes de cette opé­ra­tion ont à nou­veau été reçues par la direc­trice du ser­vice des sports au len­de­main de leur action, sans plus de résul­tat visi­ble­ment.

 

« La lutte contre les inéga­li­tés est au centre de nos pré­oc­cu­pa­tions, mais nous esti­mons que ce com­bat se doit de demeu­rer uni­ver­sel et dés­in­té­ressé, » sou­ligne le pré­sident de la Licra Grenoble. « Or, en agis­sant uni­que­ment au nom et pour le compte de (cer­taines) femmes  » musul­manes  » et en prô­nant la sépa­ra­tion des sexes, cette opé­ra­tion contre­vient à nos valeurs uni­ver­sa­listes. »

 

 

commentez lire les commentaires
12212 visites | 13 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 13
  1. Faudrait leur faire remar­quer a ces [modé­ra­tion : pro­pos insul­tants] que elle se rebellent contre un pou­voir pour le droit de se sou­mettre a une reli­gion ! C’est comme si je mili­tait pour etre un esclave ! Burqa bur­qini etc que des sym­boles de sou­mis­sions et de des­truc­tion de la femme, ce sont des hypo­crite ces femmes la !

    sep article
  2. Hallucinant
    Le maire laisse faire il est muet car il est d’ac­cord avec elles.
    C’est la 5ème dimen­sion

    sep article
  3. Ce que je trouve mal­heu­reux que dans cer­tains pays les femmes se battent contre le fou­lard la burqa et tout vête­ments reli­gieux et demande à récu­pé­rer leurs Jobs cer­taines elles étaient méde­cins ins­ti­tu­trices Profs et ces femmes quand elles militent elles sont tuées ou bat­tues et tout les sevismes qu’elles peuvent subir.
    C’est quand France il y a des lois qui pro­tège les femmes elle peuvent se pava­ner
    Et faire du bruit.
    Je hais le mot reli­gion ça tue la race humaine et je vois que nous avons pas évo­lué de se côté là pour être quel­qu’un de bien il y a pas besoin de faire parti où de mon­trer notre reli­gion pour faire du bien autour de nous . Dans tous les pays il y a des lois et des règles il faut les res­pec­ter si ça plaît pas on n’y va pas où pour ces femmes qui font des exac­tions elles devraient aller faire un stage dans les pays où les femmes on aucun droit même pas de conduire . Le seul qu’elles ont c’est faire des enfants et le ménage.

    sep article
  4. Je ne vois aucune photo du Maire, en com­pa­gnie des nageuses ;
    doit-on com­prendre qu’il n’aime pas la nata­tion ?
    Tout cela pour dire que Monsieur Piolle ‚est très doué pour pré­sen­ter
    sa per­sonne « tel­le­ment pho­to­gé­nique » aux camé­ras.
    Par contre ‚pour un pro­blème qui concerne en pre­mier lieu la mai­rie
    de Grenoble , il n’y a aucune réac­tion …

    sep article
  5. D’accord avec vous en tous points mon­sieur Djerbi, et merci. Plus j’y pense plus je trouve hal­lu­ci­nant que ces femmes aient été reçues à la mai­rie après cette pro­vo­ca­tion annon­cée, et alors qu’on savait le contenu nau­séa­bond (pour être poli) véhi­culé par la meneuse du groupe sur sa page face­book.

    sep article
  6. N’oublions pas de citer celui qui a rendu cet évé­ne­ment et pole­mique pos­sibles, per­met­tant une publi­cité en faveur d’ex­tré­mistes, Eric Piolle, Palme du grand n’im­porte quoi sur fond de cam­pagne muni­ci­pale.

    sep article
  7. Yen a Marre des étran­gers qui impose leurs culture de force

    sep article
  8. Il faut arrê­ter ces « conne­ries ». On est dans une répu­blique laïque autant que je sache. Soit ces femmes se conforment à la loi, soit, elles n’ont pas pis­cine ! Point. Sans par­ler de l’hy­giène !!! Y en a vrai­ment marre de ces conne­ries. Conviction reli­gieuse ou non, j’en ai stric­te­ment rien à foutre. Le gros pro­blème. C’est que l’Education Nationale a per­mis cette dérive !!! En effet, de mon temps, on avait tous les jours ce qu’on appe­lait :« L’Instruction Civique » ! Surtout. Quant aux Fables de La Fontaine, c’é­tait une fois/semaine. Qu’en est-il aujourd’­hui ? Je pose la ques­tion à tous les Ministres de l’Education Nationale dont Bayrou et sur­tout à Ferry qui disait que les arith­mé­tiques ne servent à rien ! Quelle conne­rie monu­men­tale de la part d’un ancien Ministre. Après on se demande pour­quoi nos enfants sont dans ce « déla­bre­ment » morale incon­si­dé­rable !

    sep article
  9. Moi je suis natu­riste, donc avec mon groupe d’a­mis nous irons nous bai­gner nue à leur côté. Voilà l’é­ga­lité, la liberté les valeurs de notre FRANCE.

    sep article
  10. Quel pro­pos anti­mu­sul­man ?

    On parle d’is­la­mistes, non ?

    sep article
  11. Et bien ? 6 articles en une semaine sur le sujet ! La vie à Grenoble est-elle à ce point ennuyeuse pour que ce genre de chia­le­rie com­mu­nau­taire prenne une telle impor­tance ?

    sep article
    • ah non ! c’est pil­pa­tant ! match épique ! licra anti­ra­ciste contre lycra bur­qui­niste … qui va gagner ?
      lycra bur­qui­niste à la répu­ta­tion bien sur­faite enfon­cée par la licra anti­ra­ciste 😉

      sep article