Opération burkini à Grenoble : la Licra Isère dénonce une action au nom et pour le compte de «certaines » femmes

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

FIL INFO –  La Licra Grenoble-Isère déplore l’opération coup de poing menée par un groupe de femmes soutenues par l’Alliance citoyenne le 17 mai dernier. Celles-ci étaient parvenues sans difficulté à se baigner en burkini dans une piscine publique de Grenoble au mépris du règlement. L’association dénonce une action agissant uniquement au nom et pour le compte de (certaines) femmes « musulmanes ».

 

 

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Opération burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai © Alliance citoyenne

L’opération  « burkini » orchestrée par un groupe de femmes vendredi 17 mai et soutenue par l’Alliance citoyenne, a fait réagir le président de la Licra Grenoble-Isère (ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme).

 

Dans un communiqué, Mohamed Djerbi « déplore l' »opération de désobéissance civile au nom de la liberté et des droits de la femmes musulmanes  » menée par l’association Alliance citoyenne par laquelle huit femmes se sont baignées en burkini dans la piscine municipale de Grenoble. ». Et condamne par la même « tous les propos antimusulmans pouvant émaner de cette polémique ». 

 

Ce jeune avocat, qui en 2018, a été élu président de la section grenobloise de l’une des plus anciennes associations de lutte contre le racisme au monde s’appuie notamment sur l’article de la Constitution. «  » La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale », souligne-t-il. Or, indivisibilité et laïcité permettent notamment de garantir l’unité du peuple français sans distinction possible fondée sur l’origine, la race, le sexe ou encore la religion.»

 

 

« La lutte contre les inégalités doit demeurer universel et désintéressé »

 

Et ce n’est pas seulement la façon de procéder, « irrémissible » juge Mohamed Djerbi que les motivations et les objectifs qui sous-tendent cet acte que l’Alliance citoyenne qualifie de « délibérément provocateur », qui posent question. Un acte préparé de longue date. L’été dernier, le collectif avait été reçu en mairie pour demander, sans succès, la modification du règlement des piscines. Les protagonistes de cette opération ont à nouveau été reçues par la directrice du service des sports au lendemain de leur action, sans plus de résultat visiblement.

 

« La lutte contre les inégalités est au centre de nos préoccupations, mais nous estimons que ce combat se doit de demeurer universel et désintéressé, » souligne le président de la Licra Grenoble. « Or, en agissant uniquement au nom et pour le compte de (certaines) femmes  » musulmanes  » et en prônant la séparation des sexes, cette opération contrevient à nos valeurs universalistes. »

 

 

commentez lire les commentaires
11248 visites | 13 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 13
  1. Faudrait leur faire remarquer a ces [modération : propos insultants] que elle se rebellent contre un pouvoir pour le droit de se soumettre a une religion! C’est comme si je militait pour etre un esclave! Burqa burqini etc que des symboles de soumissions et de destruction de la femme, ce sont des hypocrite ces femmes la!

    sep article
  2. Hallucinant
    Le maire laisse faire il est muet car il est d’accord avec elles.
    C’est la 5ème dimension

    sep article
  3. Ce que je trouve malheureux que dans certains pays les femmes se battent contre le foulard la burqa et tout vêtements religieux et demande à récupérer leurs Jobs certaines elles étaient médecins institutrices Profs et ces femmes quand elles militent elles sont tuées ou battues et tout les sevismes qu’elles peuvent subir.
    C’est quand France il y a des lois qui protège les femmes elle peuvent se pavaner
    Et faire du bruit.
    Je hais le mot religion ça tue la race humaine et je vois que nous avons pas évolué de se côté là pour être quelqu’un de bien il y a pas besoin de faire parti où de montrer notre religion pour faire du bien autour de nous . Dans tous les pays il y a des lois et des règles il faut les respecter si ça plaît pas on n’y va pas où pour ces femmes qui font des exactions elles devraient aller faire un stage dans les pays où les femmes on aucun droit même pas de conduire . Le seul qu’elles ont c’est faire des enfants et le ménage.

    sep article
  4. Je ne vois aucune photo du Maire, en compagnie des nageuses;
    doit-on comprendre qu’il n’aime pas la natation ?
    Tout cela pour dire que Monsieur Piolle ,est très doué pour présenter
    sa personne « tellement photogénique » aux caméras.
    Par contre ,pour un problème qui concerne en premier lieu la mairie
    de Grenoble , il n’y a aucune réaction …

    sep article
  5. D’accord avec vous en tous points monsieur Djerbi, et merci. Plus j’y pense plus je trouve hallucinant que ces femmes aient été reçues à la mairie après cette provocation annoncée, et alors qu’on savait le contenu nauséabond (pour être poli) véhiculé par la meneuse du groupe sur sa page facebook.

    sep article
  6. N’oublions pas de citer celui qui a rendu cet événement et polemique possibles, permettant une publicité en faveur d’extrémistes, Eric Piolle, Palme du grand n’importe quoi sur fond de campagne municipale.

    sep article
  7. Yen a Marre des étrangers qui impose leurs culture de force

    sep article
  8. Il faut arrêter ces « conneries ». On est dans une république laïque autant que je sache. Soit ces femmes se conforment à la loi, soit, elles n’ont pas piscine ! Point. Sans parler de l’hygiène !!! Y en a vraiment marre de ces conneries. Conviction religieuse ou non, j’en ai strictement rien à foutre. Le gros problème. C’est que l’Education Nationale a permis cette dérive !!! En effet, de mon temps, on avait tous les jours ce qu’on appelait : »L’Instruction Civique » ! Surtout. Quant aux Fables de La Fontaine, c’était une fois/semaine. Qu’en est-il aujourd’hui ? Je pose la question à tous les Ministres de l’Education Nationale dont Bayrou et surtout à Ferry qui disait que les arithmétiques ne servent à rien ! Quelle connerie monumentale de la part d’un ancien Ministre. Après on se demande pourquoi nos enfants sont dans ce « délabrement » morale inconsidérable !

    sep article
  9. Moi je suis naturiste, donc avec mon groupe d’amis nous irons nous baigner nue à leur côté. Voilà l’égalité, la liberté les valeurs de notre FRANCE.

    sep article
  10. Quel propos antimusulman?

    On parle d’islamistes, non?

    sep article
  11. Et bien ? 6 articles en une semaine sur le sujet ! La vie à Grenoble est-elle à ce point ennuyeuse pour que ce genre de chialerie communautaire prenne une telle importance ?

    sep article
    • ah non ! c’est pilpatant ! match épique ! licra antiraciste contre lycra burquiniste … qui va gagner ?
      lycra burquiniste à la réputation bien surfaite enfoncée par la licra antiraciste 😉

      sep article