Nouvel appel à la grève et à la manifestation pour le climat vendredi 24 mai à Grenoble

sep article

FIL INFO — Après les manifestations de mi-mars, les organisations de jeunesse appellent à une nouvelle grève et une nouvelle marche pour le climat vendredi 24 mai. À Grenoble, rendez-vous est donné devant la gare à 14 heures, mais aussi devant la MC2 à 18 heures pour une “Planetary Dance”. La CGT appelle de son coté à rejoindre le mouvement et à y porter ses revendications sociales.

 

 

Marche du siècle à Grenoble, le samedi 16 mars © Diane Hentsch - Place Gre'net

Marche du siècle à Grenoble, le samedi 16 mars. © Diane Hentsch – Place Gre’net

Nouvel appel à la grève et à la marche contre le climat. Après le mouvement des 15 et 16 mars, c’est le vendredi 24 mai que les mouvements Fridays for Future et Youth For Climate France appellent à se rassembler. Un rassemblement soutenu sur Grenoble par des syndicats comme l’Union nationale des lycéens ou la CGT Isère.

 

 

Une “Planetary Dance” « pour marquer le jour du dépassement »

 

Rendez-vous est donné à partir de 14 heures sur la place de la gare. Le mot d’ordre du mouvement : « Faisons masse partout dans le monde pour exiger de l’action de la part des gouvernements, se rencontrer et agir ensemble. » Les militants se rassembleront ensuite devant la MC2 à 18 heures, où Fridays For Future invite à une “Planetary Dance” « pour marquer le jour du dépassement ». Ce dernier tombe cette année le 10 mai pour l’Europe et marque le moment où l’humanité a consommé plus que ce que la planète peut fournir en un an.

 

Marche pour le climat du 30 mars © Jules Peyron - Place Gre'net

Marche pour le climat du 30 mars © Jules Peyron – Place Gre’net

 

La Planetary dance ? La danse en question a été créée par la chorégraphe Anna Halprin en 1987. « Face à l’épuisement des ressources de la planète, à l’effondrement de la biodiversité, au dérèglement climatique, cette danse pour la Terre est ouverte aux personnes de tous âges et tous horizons, intéressées par les questions sociales et écologiques, sans prérequis de danse, pour courir, marcher ou simplement rester debout », écrit Fridays For Future.

 

 

Des revendications sociales portées par la CGT

 

La CGT mêle également problématiques sociales et environnementales. C’est pourquoi le syndicat ouvrier déclare, lui aussi, appeler « les salarié·e·s, les retraité·e·s et les privé·e·s d’emploi à rejoindre les manifestations qui seront organisées sur le territoire ». Le syndicat en profite pour porter ses propres revendications car, écrit-il, « les questions environnementales et l’urgence climatique sont complémentaires de [ses] combats pour le progrès et la justice sociale ».

 

La CGT prône ainsi « un accès universel aux biens et services publics mondiaux, notamment l’eau » et un accès au logement « sans discrimination de nationalité ou de situation sociale ». De même qu’une politique industrielle en phase avec les enjeux environnementaux et sociaux, autour notamment d’une « réindustrialisation locale (…) capable de favoriser les circuits courts ».

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2443 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. restera à voir les déchets qu’ils laisseront après leur manifestation climatique et écologique , dans d’autres villes et dans le monde, ça se finit par des rues jonchés de déchets et pancartes .

    sep article