Nouvel appel à la grève et à la manifestation pour le climat vendredi 24 mai à Grenoble

sep article



FIL INFO — Après les manifestations de mi-mars, les organisations de jeunesse appellent à une nouvelle grève et une nouvelle marche pour le climat vendredi 24 mai. À Grenoble, rendez-vous est donné devant la gare à 14 heures, mais aussi devant la MC2 à 18 heures pour une “Planetary Dance”. La CGT appelle de son coté à rejoindre le mouvement et à y porter ses revendications sociales.

 

 

Marche du siècle à Grenoble, le samedi 16 mars © Diane Hentsch - Place Gre'net

Marche du siècle à Grenoble, le samedi 16 mars. © Diane Hentsch – Place Gre’net

Nouvel appel à la grève et à la marche contre le cli­mat. Après le mou­ve­ment des 15 et 16 mars, c’est le ven­dredi 24 mai que les mou­ve­ments Fridays for Future et Youth For Climate France appellent à se ras­sem­bler. Un ras­sem­ble­ment sou­tenu sur Grenoble par des syn­di­cats comme l’Union natio­nale des lycéens ou la CGT Isère.

 

 

Une “Planetary Dance” « pour marquer le jour du dépassement »

 

Rendez-vous est donné à par­tir de 14 heures sur la place de la gare. Le mot d’ordre du mou­ve­ment : « Faisons masse par­tout dans le monde pour exi­ger de l’ac­tion de la part des gou­ver­ne­ments, se ren­con­trer et agir ensemble. » Les mili­tants se ras­sem­ble­ront ensuite devant la MC2 à 18 heures, où Fridays For Future invite à une “Planetary Dance” « pour mar­quer le jour du dépas­se­ment ». Ce der­nier tombe cette année le 10 mai pour l’Europe et marque le moment où l’hu­ma­nité a consommé plus que ce que la pla­nète peut four­nir en un an.

 

Marche pour le climat du 30 mars © Jules Peyron - Place Gre'net

Marche pour le cli­mat du 30 mars © Jules Peyron – Place Gre’net

 

La Planetary dance ? La danse en ques­tion a été créée par la cho­ré­graphe Anna Halprin en 1987. « Face à l’épuisement des res­sources de la pla­nète, à l’effondrement de la bio­di­ver­sité, au dérè­gle­ment cli­ma­tique, cette danse pour la Terre est ouverte aux per­sonnes de tous âges et tous hori­zons, inté­res­sées par les ques­tions sociales et éco­lo­giques, sans pré­re­quis de danse, pour cou­rir, mar­cher ou sim­ple­ment res­ter debout », écrit Fridays For Future.

 

 

Des revendications sociales portées par la CGT

 

La CGT mêle éga­le­ment pro­blé­ma­tiques sociales et envi­ron­ne­men­tales. C’est pour­quoi le syn­di­cat ouvrier déclare, lui aussi, appe­ler « les salarié·e·s, les retraité·e·s et les privé·e·s d’emploi à rejoindre les mani­fes­ta­tions qui seront orga­ni­sées sur le ter­ri­toire ». Le syn­di­cat en pro­fite pour por­ter ses propres reven­di­ca­tions car, écrit-il, « les ques­tions envi­ron­ne­men­tales et l’urgence cli­ma­tique sont com­plé­men­taires de [ses] com­bats pour le pro­grès et la jus­tice sociale ».

 

La CGT prône ainsi « un accès uni­ver­sel aux biens et ser­vices publics mon­diaux, notam­ment l’eau » et un accès au loge­ment « sans dis­cri­mi­na­tion de natio­na­lité ou de situa­tion sociale ». De même qu’une poli­tique indus­trielle en phase avec les enjeux envi­ron­ne­men­taux et sociaux, autour notam­ment d’une « réin­dus­tria­li­sa­tion locale (…) capable de favo­ri­ser les cir­cuits courts ».

 

FM

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
3040 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. res­tera à voir les déchets qu’ils lais­se­ront après leur mani­fes­ta­tion cli­ma­tique et éco­lo­gique , dans d’autres villes et dans le monde, ça se finit par des rues jon­chés de déchets et pan­cartes .

    sep article