Isère Tourisme se félicite du premier bilan de la saison hivernale 2018 – 2019

sep article



FIL INFO — Isère Tourisme livre un premier bilan de la saison hivernale 2018 – 2019 dans les stations de ski de l’Isère : une progression de la fréquentation des remontées mécaniques, et une relative stabilité du taux d’occupation des hébergements marchands. Des résultats dont se félicite le pôle tourisme du Département de l’Isère.

 

 

« Les pro­fes­sion­nels des sta­tions de l’Isère affichent le sou­rire », se vante Isère Tourisme dans sa note de conjonc­ture sur le bilan de la sai­son hiver­nale 2018 – 2019. Si la ten­dance des fré­quen­ta­tions demeure (rela­ti­ve­ment) stable par rap­port à la sai­son pré­cé­dente, le pôle tou­risme du Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère ne manque pas d’af­fi­cher sa satis­fac­tion et de saluer ses propres actions en faveur des sta­tions d’hi­ver du dépar­te­ment.

 

La station de ski du Granier. © Office de tourisme Entremont

La sta­tion de ski du Granier. © Office de tou­risme Entremont

 

« La diver­sité de typo­lo­gies des sta­tions de l’Isère, la faci­lité d’accès depuis les grandes métro­poles et la stra­té­gie d’Isère tou­risme pour faire redé­cou­vrir la richesse d’activités du dépar­te­ment (…) par­ti­cipent à ces bons résul­tats », écrit ainsi Isère Tourisme. Avant de men­tion­ner des ren­dez-vous tels la Fête de la Coquille Saint-Jacques de Villard-de-Lans… ou le fes­ti­val Tomorrowland à l’Alpe-d’Huez, gras­se­ment financé par la Région.

 

 

Un bond de fréquentation sur les vacances de Noël

 

Les bons résul­tats en ques­tion ? Tout d’a­bord, une « belle pro­gres­sion » de la fré­quen­ta­tion des remon­tées méca­niques, par rap­port aux quatre der­nières sai­sons. Les remon­tées des sta­tions de l’Isère affichent ainsi 8 % de « jour­nées skieurs » de plus sur la période allant de décembre à début mars. Soit le double du niveau natio­nal, qui affiche + 4 %.

 

Taux d'occupation des hébergements marchands 2018-2019

Taux d’oc­cu­pa­tion des héber­ge­ments mar­chands 2018 – 2019

 

Le taux d’oc­cu­pa­tion des héber­ge­ments mar­chands affiche, quant à lui, une cer­taine sta­bi­lité par rap­port à la sai­son pré­cé­dente. Avec, comme l’an­née der­nière, un pic de fré­quen­ta­tion sur les vacances de février, tan­dis que les vacances de Pâques res­tent les moins pour­voyeuses en clien­tèle. Les vacances de Noël conti­nuent pour leur part à bien se por­ter, après une chute du taux d’oc­cu­pa­tion à 42 % sur la période 2016 – 2017.

 

Comme d’ha­bi­tude, ce sont les rési­dences de tou­risme qui attirent le plus les vacan­ciers, avec un taux d’oc­cu­pa­tion de plus 60 % sur la sai­son. Suivis par les hôtels, aux alen­tours de 55 %, et les appar­te­ments meu­blés proches de 45 %. À noter : une légère pro­gres­sion des gîtes ruraux, qui frôlent les 40 % de taux d’oc­cu­pa­tion. Avec notam­ment une très bonne acti­vité en mars et en avril, coïn­ci­dant avec la cam­pagne publi­ci­taire des Gîtes de France lan­cée fin février.

 

FM

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
4970 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.