UNE Le groupe des femmes musulmanes qui revendiquent le droit de porter un burkini dans les piscines municipales de Grenoble, soutenues par l'Alliance citoyenne, mardi 21 mai 2019 © Séverine Cattiaux- Place Gre'net

Réunion avec les pro-burkini : la Ville de Grenoble décide… de ne rien décider pour ses piscines municipales

Réunion avec les pro-burkini : la Ville de Grenoble décide… de ne rien décider pour ses piscines municipales

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – L’évolution du règlement des piscines municipales de Grenoble en faveur des maillots de bain couvrant, les fameux burkinis, n’est pas pour tout de suite. C’est ce qui ressort d’une entrevue, ce mardi 21 mai en début de soirée, entre le groupe des musulmanes voilées soutenues par l’Alliance citoyenne, et deux adjoints d’Eric Piolle, maire de Grenoble.

 

 

Le groupe des femmes musulmanes qui revendiquent le droit de porter un burkini dans les piscines municipales de Grenoble, soutenues par l'Alliance citoyenne, mardi 21 mai 2019 © Séverine Cattiaux- Place Gre'net

Femmes sou­te­nues par l’Alliance citoyenne qui reven­diquent le droit de por­ter un bur­kini dans les pis­cines muni­ci­pales de Grenoble, mardi 21 mai 2019. © Séverine Cattiaux- Place Gre’net

Les femmes voi­lées de l’Alliance citoyenne qui reven­diquent l’ac­cès aux pis­cines muni­ci­pales en bur­kini n’ont abso­lu­ment rien obtenu à l’is­sue de l’en­tre­vue qui s’est dérou­lée ce mardi à 18 h 30.

 

La ren­contre a pour­tant duré plus d’une heure avec les deux émis­saires du maire de Grenoble, Sadok Bouzaiene, adjoint au sport, et Emmanuel Carroz, adjoint à l’é­ga­lité des droits.

 

Une ren­contre avec la Ville obte­nue suite à l’ac­tion de « déso­béis­sance civile » de mili­tantes à la pis­cine les Dauphins, ven­dredi 17 mai. Et ce avec le sou­tien de l’Alliance citoyenne. « Nous atten­dons ce ren­dez-vous depuis dix mois », tenait à rap­pe­ler l’une des femmes voi­lées peu avant l’heure du ren­dez vous, devant la direc­tion des sports, au 25 rue Constantine.

 

 

Un premier rendez-vous resté sans lendemain

 

Le groupe des femmes musulmanes qui revendiquent le droit de porter un burkini dans les piscines municipales de Grenoble, soutenues par l'Alliance citoyenne, mardi 21 mai 2019 © Séverine Cattiaux- Place Gre'net

Groupe des femmes qui reven­diquent le droit de por­ter un bur­kini dans les pis­cines muni­ci­pales de Grenoble et membres de l’Alliance citoyenne, mardi 21 mai 2019. © Séverine Cattiaux- Place Gre’net

Il est vrai qu’en juillet 2018, le groupe avait ren­con­tré des élus de la Ville de Grenoble et des tech­ni­ciens. À cette occa­sion, il avait demandé aux élus de faire évo­luer le règle­ment des pis­cines comme à Rennes, afin que les femmes vêtues de bur­kini puissent avoir accès aux bassins.

 

Pour appuyer leur requête, les mili­tantes avaient apporté une péti­tion signée par plu­sieurs cen­taines de femmes favo­rables au port du maillot de bain cou­vrant dans les piscines.

 

Au sor­tir de ce ren­dez-vous de juillet 2018, la Ville leur avait assuré qu’elle ne man­que­rait pas d’é­tu­dier leur demande et de reve­nir vers elles. Par la suite, et mal­gré de mul­tiples relances, la muni­ci­pa­lité ne leur a plus donné signe de vie.

 

 

Eric Piolle diffuse un communiqué et clôt le débat

 

Ce mardi, la ques­tion de l’ac­cès ou non du bur­kini dans les pis­cines de Grenoble aurait pu être tran­chée. Il n’en a rien été. En fin de mati­née, le maire de Grenoble, Eric Piolle, a affirmé dans un com­mu­ni­qué que l’heure n’é­tait pas venue de se pro­non­cer sur cette ques­tion. La rai­son avan­cée ? Un cli­mat peu pro­pice aux prises de décision.

 

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Action de déso­béis­sance civile de femmes en bur­kini à la pis­cine des Dauphine de Grenoble, ven­dredi 17 mai. DR

« Les condi­tions d’un dia­logue serein ne sont pas réunies pour échan­ger en bonne intel­li­gence sur ce sujet », jus­ti­fie ainsi l’édile.

 

Et le maire de dénon­cer, en les ren­voyant dos à dos, tant l’ac­tion coup de poing de l’Alliance citoyenne qui « [expose] des agents du ser­vice public, des usa­gers du ser­vice public, et […] [pré­fère] le buzz au débat », que les oppo­sants au port du bur­kini à la pis­cine qui « [jouent] la cari­ca­ture, le péril, la peur, avec cer­tains pro­pos qui débordent du cadre répu­bli­cain ».

 

 

« Le contexte politique n’était pas favorable »

 

Un peu avant 20 heures, ce sont d’a­bord les adjoints et deux membres du cabi­net du maire qui sont sor­tis de l’im­meuble le Polynôme. Peu enclins à épi­lo­guer sur la réunion, ils ont ren­voyé les médias au com­mu­ni­qué de presse du maire. Peu après, ont suivi les mili­tantes de l’Alliance citoyenne, davan­tage loquaces, bien que la réunion ne se soit pas dérou­lée comme elles l’a­vaient espéré.

 

Le groupe des femmes musulmanes qui revendiquent le droit de porter un burkini dans les piscines municipales de Grenoble, soutenues par l'Alliance citoyenne, mardi 21 mai 2019 © Séverine Cattiaux- Place Gre'net

© Séverine Cattiaux- Place Gre’net

« Les élus ont com­mencé par nous dis­tri­buer le com­mu­ni­qué de presse d’Eric Piolle, relate une jeune fille voi­lée, et nous ont expli­qué qu’ils n’a­vaient pas de man­dat pour don­ner suite à notre demande, et que le contexte poli­tique n’é­tait pas favo­rable. »

 

Un motif que la mili­tante balaye du revers de la main : « Ce sont sur­tout leurs inté­rêts d’é­lus qui priment sur les aspi­ra­tions des citoyens », tacle-t-elle.

 

 

« Sadok Bouzaiene nous a dit que c’était à nous d’assumer notre différence »

 

Les mili­tants ont demandé aux élus de, soit mettre le sujet du bur­kini à l’ordre du jour du pro­chain conseil muni­ci­pal, soit tes­ter l’ou­ver­ture d’une pis­cine au bur­kini, ou encore d’i­ma­gi­ner un cré­neau horaire dans la semaine, ouvert aussi aux femmes por­tant des maillots de bain cou­vrant. Inflexibles, les élus ont conti­nué à se retran­cher der­rière les pro­pos du maire.

 

"Course pour la dignité" organisée par l'Alliance citoyenne, samedi 5 avril 2019. Des femmes voilées et non voilées ont couru pour défendre leur liberté de porter le voile. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Taous Hammouti lors de « Course pour la dignité » orga­ni­sée par l’Alliance citoyenne, le 5 avril 2019. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Taous Hammouti, l’une des lea­ders du groupe, a bien essayé de les atten­drir : « Des mamans vont encore pas­ser un été sans pou­voir accom­pa­gner leurs enfants à la pis­cine et, comme les papas tra­vaillent, les enfants ne pour­ront pas aller à la pis­cine », leur a‑t-elle lancé.

 

D’après les mili­tantes, l’ar­gu­ment aurait eu un petit effet sur leurs inter­lo­cu­teurs, mais pas au point de les faire sor­tir de leur réserve.

 

Au final, l’en­tre­vue n’aura donc rien donné. Mais les mili­tantes ne comptent pas renon­cer. Une remarque de Sadok Bouzaiene a même un peu plus encore échauffé les esprits : « Ils nous a dit que c’é­tait à nous d’as­su­mer notre dif­fé­rence », rap­portent-elles, cho­quées. Et de réaf­fir­mer qu’elles n’as­pirent qu’à aller à la pis­cine comme tout le monde… sans renier leurs convictions.

 

Une chose est sure : ces mili­tantes peuvent comp­ter sur le sou­tien sans failles de l’Alliance citoyenne. Leur ligne de conduite repose « sur deux prin­cipes intan­gibles de la République : le res­pect de la liberté de conscience et l’ac­cès pour tous aux ser­vices publics », affirme ainsi Adrien Roux, pré­sident de l’association.

 

Séverine Cattiaux

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Ancien adjoint aux Sports, Sadok Bouzaïene démissionne du conseil municipal de Grenoble
Ancien adjoint aux Sports, Sadok Bouzaïene démissionne du conseil municipal de Grenoble

  EN BREF - Le maire de Grenoble Éric Piolle a officialisé mardi 4 août la démission du conseiller municipal Sadok Bouzaïene, adjoint aux Sports Lire plus

Piscine Vaucanson à Grenoble © Ville de Grenoble
Fermeture de la piscine Vaucanson : une preuve de “l’effondrement du patrimoine” à Grenoble ?

  FOCUS - Vétuste et potentiellement dangereuse pour ses usagers, la piscine Vaucanson de Grenoble est fermée depuis novembre et ne devrait rouvrir que l'été Lire plus

UNE Groupe Pom Pom girls, dans la salle de danse du nouveau centre sportif Jean-Philippe Motte, samedi 12 octobre 2019 lors de l'inauguration du gymnase. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Scolaires, clubs sportifs… Le nouveau gymnase Jean-Philippe Motte ne pourra pas accueillir tout le monde

  FOCUS - Bâti en face du 10 galerie de l'Arlequin, à la Villeneuve, le nouveau gymnase Jean-Philippe Motte a été inauguré samedi 12 octobre, Lire plus

Equipe du Hockey club de Grenoble, hockey sur gazon. © Jocelyne Mangin
Le Hockey club de Grenoble jouera, lui aussi, sur le gazon synthétique du stade Bachelard

FOCUS - Inquiet pour sa survie fin 2018 car ne disposant plus de terrain pour disputer ses rencontres de championnat, le Hockey club de Grenoble Lire plus

Les footballeuses du GF38 féminin lors d'un entraînement au stade Stijovic le 24 octobre 2017. © Laurent Genin
GF38 féminin : au revoir Lesdiguières, bonjour le Clos d’Or ?

FOCUS - Le 15 octobre, l’équipe féminine du GF38 a disputé son dernier match à Lesdiguières avant un long moment. Sans stade fixe, les footballeuses grenobloises joueront Lire plus

Le futur centre sportif de l'Arlequin devrait ouvrir à la rentrée 2019. © Document ville de Grenoble
Le centre sportif Arlequin enfin sur les rails, dix ans après l’incendie du gymnase de la Piste

Le maire de Grenoble Éric Piolle et son adjoint aux Sports Sadok Bouzaïene assistent ce samedi 16 septembre à 15 heures à la pose de la première Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

L'Oeil de Perotto - La défaite d'Eric Piolle à la primaire écologiste, vue par Marc Perotto sur Place Gre'net

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Hexagone

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin