La présence de la Patriote Mireille d’Ornano lors de la cérémonie du 8 mai à Grenoble a scandalisé les Communistes

sep article



FIL INFO — La section Grenoble-Meylan du PCF Isère s’est montré choqué de la présence de Mireille d’Ornano lors de la cérémonie du 8 mai à Grenoble. Et considère que l’eurodéputée ralliée aux Patriotes n’était pas en droit d’arborer l’écharpe tricolore durant le temps de commémoration.

 

 

La pré­sence de Mireille d’Ornano, conseillère muni­ci­pale d’op­po­si­tion de Grenoble et euro­dé­puté, durant la céré­mo­nie du 8 mai 1945 à Grenoble n’est pas du goût des com­mu­nistes isé­rois. Dans un com­mu­ni­qué, la sec­tion PCF Grenoble-Meylan dénonce ainsi ver­te­ment la par­ti­ci­pa­tion aux com­mé­mo­ra­tions de cette fidèle de Jean-Marie Le Pen, ancienne adhé­rente du Front natio­nal, aujourd’­hui ral­liée aux Patriotes de Florian Philippot.

 

Sur son compte Twitter, Mireille d'Ornano poste une photo d'elle, ceinte de l'écharpe tricolore, au premier rang à côté du maire de Grenoble et du préfet de l'Isère, durant la cérémonie du 8 mai à Grenoble. © Mireille d'Ornano Mireille d'Ornano 8 mai © Mireille d'Ornano

Sur son compte Twitter, Mireille d’Ornano a posté une photo d’elle, ceinte de l’é­charpe tri­co­lore, au pre­mier rang à côté du maire de Grenoble et du pré­fet de l’Isère, durant la céré­mo­nie du 8 mai à Grenoble. © Mireille d’Ornano

 

« Les valeurs por­tées par [les Patriotes] sont aux anti­podes de celles défen­dues par les femmes et les hommes qui libé­rèrent la France et l’Europe du nazisme et du fas­cisme », écrivent les com­mu­nistes. Tout en jugeant qu’il « n’est pas accep­table que les vieilles ren­gaines obs­cu­ran­tistes du pétai­nisme viennent côtoyer les valeurs huma­nistes léguées par la Résistance ». Même si Florian Philippot a, en son temps, pointé du doigt « l’hor­reur de Vichy ».

 

 

Une écharpe tricolore usurpée ?

 

La pré­sence de Mireille d’Ornano ne se jus­ti­fie-t-elle pas par son sta­tut d’é­lue ? Pas du tout, répond encore le PCF, pour qui « le fait de se retran­cher der­rière la Démocratie et la République pour légi­ti­mer la pré­sence des repré­sen­tantes et repré­sen­tants de ces par­tis poli­tiques est une insulte à celles et ceux qui ont tant donné pour les faire vivre ».

 

Sur les réseaux sociaux, Mireille d'Ornano apprécie tout autant de poser ceinte de l'écharpe tricolore... que nantie d'un gilet jaune. © Mireille d'Ornano

Sur les réseaux sociaux, Mireille d’Ornano appré­cie tout autant de poser ceinte de l’é­charpe tri­co­lore… que nan­tie d’un gilet jaune. © Mireille d’Ornano

 

Les com­mu­nistes estiment de plus que Mireille d’Ornano n’é­tait pas en droit d’ar­bo­rer l’é­charpe tri­co­lore de la République fran­çaise durant la céré­mo­nie. En tant qu’eu­ro­dé­pu­tée, juge le PCF, l’é­lue gre­no­bloise aurait en effet dû se revê­tir de « l’écharpe bleue du par­le­ment euro­péen ». Et le « parti des fusillés » d’ac­cu­ser Mireille d’Ornano « d’a­bu­ser et de détour­ner […] le pro­to­cole et le sens de cette céré­mo­nie ».

 

FM

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2005 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.