Les stations du col de Porte et des 2 Alpes signent un partenariat pour booster leur fréquentation

sep article

Creative Mobilities Mou

FIL INFO – Les stations de ski du col de Porte et des 2 Alpes en Oisans viennent de signer un partenariat de trois ans. En échange de don de matériel, la petite station de Chartreuse s’engage à faire bénéficier sa voisine de l’Oisans d’un coup de pub. Objectif : booster la fréquentation.

 

 

Téléski de la station du Col de Porte Hivers 2016 ©S.Merindol

Téléski de la station du col de Porte, hiver 2016 © S. Merindol

La station des 2 Alpes et celle du col de Porte viennent de sceller un accord afin de booster leur fréquentation. Le partenariat, signé pour une durée de trois ans, relève du renvoi d’ascenseur.

 

L’accord permet à la petite station iséroise de bénéficier de don en matériel – dès lors que le matériel sera renouvelé – et d’un accompagnement technique sur son domaine skiable.

 

De son côté, la station des 2 Alpes espère bénéficier d’un bon coup de pub. La contrepartie est en effet que la petite station de Chartreuse communique sur sa grande voisine de l’Oisans. Avec l’idée, comme le résume l’accord, que les débutants commencent leur apprentissage au col de Porte pour continuer à persévérer sur un plus grand domaine.

 

La station des 2 Alpes veut y croire. « Les grandes stations ont tout intérêt à soutenir les petites, souligne Éric Bouchet, directeur de l’office de tourisme des 2 Alpes dans un communiqué. La culture du ski se développera grâce aux sites de proximité et les grandes stations en bout de chaîne en bénéficieront. »

 

 

Donnant-donnant ?

 

Reprise en main en 2015 par Didier Bic après plusieurs saisons difficiles et une fréquentation en baisse, la station de ski du col de Porte avait dû s’en remettre au financement participatif fin 2016 pour assurer sa pérennité. Pour être définitivement sortie de l’ornière ?

 

« Les investissements nécessaires à l’exploitation des domaines skiables sont importants, et les compétences nécessaires sont de plus en plus pointues », ajoute Antoine Pirio, le directeur général de Deux Alpes Loisirs, l’exploitant du domaine skiable. « Nous sommes conscients qu’une petite station n’a pas la possibilité de disposer de ces ressources. »

 

PC

 

commentez lire les commentaires
998 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.