En 2020, la Métropole de Grenoble entend limiter l'affichage publicitaire à un format de 4m2 maxi. Et limiter l'emprise du numérique.

Bientôt la fin des panneaux publicitaires de plus de 4 mètres carrés dans la Métropole de Grenoble

Bientôt la fin des panneaux publicitaires de plus de 4 mètres carrés dans la Métropole de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Finies les enseignes de 12 m2 (les  fameuses 4 X 3) mais aussi de 8 m2 dans l’agglomération grenobloise ? La Métropole entend en effet faire le ménage et limiter l’affichage publicitaire à un format de 4 m2. Si le futur règlement local de publicité intercommunal est adopté, plus de cinq cents enseignes grand format passeront à la trappe. La Métro estime ainsi faire un bon compromis sans marcher dans les pas de la Ville de Grenoble, qui avait en 2014 banni les panneaux publicitaires Decaux de l’espace public.

 

 

En 2020, la Métropole de Grenoble entend limiter les panneaux publicitaires à un format de 4 mètres carrés maximum et resteindre l'emprise du numérique.La Métropole de Grenoble travaille à l'élaboration d'un règlement local de publicité intercommunal. Demain, moins de panneaux ? © Patricia Cerinsek

Demain, moins de pan­neaux publi­ci­taires ? © Patricia Cerinsek

En 2020, la Métropole de Grenoble ne devrait plus voir fleu­rir sur son espace public un seul pan­neau publi­ci­taire de plus de 4 m2. Si les conseillers métro­po­li­tains adoptent le futur règle­ment local de publi­cité inter­com­mu­nal le 24 mai pro­chain, les 516 enseignes de 12 et 8 m2 qui fleu­rissent actuel­le­ment sur 48 des 49 com­munes de la Métro pas­se­ront ainsi à la trappe. Soit près de 20 % de l’en­semble des publicités.

 

Les règle­ments locaux de publi­cité doivent en effet se mettre en confor­mité avec la loi Grenelle 2 du 12 juillet 2010 d’ici juillet 2020. Sur le ter­ri­toire, cette mise à jour concerne toutes les com­munes, sauf Fontaine dont le règle­ment actuel, pos­té­rieur à 2010, reste en vigueur.

 

L’objectif est donc d’har­mo­ni­ser les règles sur les 48 com­munes mais aussi faire mieux que la régle­men­ta­tion natio­nale. « On a la pré­ten­tion que ce soit plus ver­tueux », résu­mait ainsi Yannick Ollivier, le vice-pré­sident à la Métro délé­gué à l’aménagement du ter­ri­toire, à Place Gre’net en jan­vier der­nier.

 

 

Les publicités numériques limitées à 2 m2 et sur les seuls abris-voyageurs

 

Une pre­mière étape s’a­chève donc. Celle de la concer­ta­tion entre élus et ser­vices tech­niques, aux­quels ont été par­fois asso­ciés, non sans regard par­ti­cu­liè­re­ment cri­tique, des asso­cia­tions comme Paysages de France.

 

Résultat : plu­sieurs mesures régle­men­taires vont être prises. La limi­ta­tion de la taille des grandes enseignes, mais aussi la limi­ta­tion des dis­po­si­tifs publi­ci­taires numé­riques à un for­mat maxi­mal de 2 m2 et sur les seuls abris-voya­geurs. Dans les zones d’ac­ti­vité, ces enseignes numé­riques seront par ailleurs limi­tées à 1 m2.

 

En 2020, la Métropole de Grenoble entend limiter les panneaux publicitaires à un format de 4 mètres carrés maximum et resteindre l'emprise du numérique.La Métropole de Grenoble travaille à l'élaboration d'un règlement local de publicité intercommunal. Demain, moins de panneaux ? © Patricia Cerinsek

© Patricia Cerinsek

 

Autre enga­ge­ment : la den­sité des publi­ci­tés sera limi­tée le long de cer­tains axes de cir­cu­la­tion. Dans les cœurs de ville et sec­teurs tou­ris­tiques, ces enseignes devront faire l’ob­jet d’un trai­te­ment adapté, avec notam­ment des « lettres décou­pées ». Là aussi, leur nombre devrait être limité.

 

Dans les espaces consi­dé­rés comme plus sen­sibles, à savoir essen­tiel­le­ment autour des éta­blis­se­ments sco­laires, les enseignes seront limi­tées au mobi­lier urbain. Publicités qui par­tout, sauf dans les zones d’ac­ti­vi­tés, seront inter­dites sur les toi­tures ou en terrasse.

 

 

Extinction des feux de 23 heures à 7 heures du matin

 

Enfin, les enseignes devront être éteintes de 23 heures à 7 heures du matin. Mais des déro­ga­tions seront pos­sibles pour ceux exer­çant une acti­vité sur ce cré­neau horaire.

 

« Jusqu’à pré­sent, la régle­men­ta­tion concer­nant la publi­cité était assez maigre : sur les 49 com­munes de notre ter­ri­toire, seule la com­mune de Fontaine pos­sé­dait un règle­ment conforme », sou­ligne le pré­sident de la Métro Christophe Ferrari dans un com­mu­ni­qué. « Il en résulte des choses qui détonnent et déparent, de grands pan­neaux publi­ci­taires qui dépré­cient les hori­zons remar­quables de nos pay­sages alpins, l’architecture de nos rues et de nos bâtiments. »

 

Un bon com­pro­mis, comme le sou­ligne Yannik Ollivier ?

 

Christophe Ferrari et Yannick Ollivier © Florent Mathieu - Place Gre'net

Christophe Ferrari et Yannik Ollivier © Florent Mathieu – Place Gre’net

La Métropole n’a pas suivi la voie tra­cée par la Ville de Grenoble. Sitôt élu, le maire éco­lo­giste Eric Piolle avait en effet appli­qué sa pro­messe de cam­pagne et mis un terme au contrat avec Decaux. Ce fai­sant, il avait dégagé de l’es­pace public 326 pan­neaux publi­ci­taires mais avait aussi dû renon­cer à plu­sieurs cen­taines de mil­liers d’euros de recettes de rede­vances par an.

 

Un pas que la Métro n’a mani­fes­te­ment pas consenti à fran­chir. Pas plus que le syn­di­cat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC). Le SMTC a, en février der­nier, recon­duit son contrat avec Decaux sur ses abris voyageurs.

 

Reste à faire adop­ter ce nou­veau règle­ment inter­com­mu­nal. Après le vote le 24 mai, le pro­jet de règle­ment sera sou­mis pen­dant trois mois à la consul­ta­tion des per­sonnes publiques asso­ciées. Dont Paysages de France, bien connue pour son regard acéré sur la ques­tion mais aussi ses pro­cé­dures devant les tri­bu­naux. Après quoi, une enquête publique sera ouverte cet automne. Objectif : adop­ter le règle­ment dès février prochain.

 

Patricia Cerinsek

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Extinction Rébellion a mené une action anti-pub à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Action anti-publicité éclair à Grenoble d’activistes d’Extinction Rébellion

  REPORTAGE VIDÉO - Des activistes d'Extinction Rébellion Isère ont mené une action visant à dénoncer la publicité ce samedi 16 mai à Grenoble. Jusqu'alors Lire plus

L'avenue Gabriel Péri à Saint-Martin d'Hères, exemple d'axe particulièrement fourni en affichage publicitaire. © Jules Peyron - Place Gre'net
Publicité : le nouveau règlement à peine voté, Paysages de France met en demeure la Métro

  DÉCRYPTAGE - Trop de pub pour les uns, pas assez pour les autres. Le règlement intercommunal de la publicité dont vient de se doter Lire plus

L'association Les Jardins de la Buisserate dénonce la "répression policière" et appelle au dialogue
À Saint-Martin-le-Vinoux, le projet immobilier sur les jardins de la Buisserate fait polémique

  FOCUS - Le collectif Avenir des terres, soutenu par Vivre à Grenoble et la FNE Isère, s'oppose au projet de construction d'immeubles sur les Lire plus

Deuxième phase d’installation du mobilier urbain Vox à Grenoble… et demain sur le territoire de la Métro ?

  FOCUS - La Ville de Grenoble salue la deuxième phase d'installation de son mobilier urbain Vox : des panneaux d'affichage nanti d'un porte-voix à rayures Lire plus

Les travaux de rénovation des arrêts de bus et tramways débutent, sur fond d’entente cordiale entre le SMTC et JCDecaux

  FOCUS — Le début des travaux de rénovation des arrêts de bus et de tramways de l'agglomération grenobloise est l'occasion pour le SMTC et Lire plus

L'avenue Gabriel Péri à Saint-Martin d'Hères, exemple d'axe particulièrement fourni en affichage publicitaire. © Jules Peyron - Place Gre'net
Règlement local de la publicité : la Métro sous le feu des critiques des publicitaires… et de Paysages de France

FOCUS - Un pas de plus vers la réduction du nombre de panneaux publicitaires sur tout le territoire de la métropole grenobloise. Le conseil métropolitain Lire plus

Flash Info

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

|

19/10

10h35

|

|

19/10

9h26

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin