Nouvel aménagement du Square Silvestri à Grenoble : skate, basket, regrets et revendications

sep article
48 € par an pour louer un vélo : et si c

REPORTAGE VIDÉO – Le samedi 4 mai, avait lieu l’inauguration du Square Silvestri, un nouvel espace situé en plein centre-ville de Grenoble, notamment dédié au basket et aux activités de glisse urbaine. Entre skaters, paniers de baskets et acte XXVI des gilets jaunes, l’inauguration a été quelque peu mouvementée…

 

 

Une figure en skate à plus de 2 mètres du sol.

Une figure spectaculaire à plus de 2 mètres du sol. © Mohamed Benmaazouz – Placegrenet.fr

Les amateurs de skate et les fans de basket de l’agglomération se sont donné rendez-vous samedi 4 mai en début d’après-midi pour inaugurer le tout nouveau Square Silvestri, à Grenoble. Les uns pour marquer les premiers paniers du terrain de basket-ball. Les autres pour étrenner le skatepark.

 

Une inauguration organisée avec le Skatepark de Grenoble et les Big Bangs Ballers, association favorisant le vivre-ensemble à travers le basket. Le tout avec une pratique libre des concours dans les deux disciplines.

 

Une centaine de personnes sont ainsi venues découvrir ce nouvel espace situé en plein centre-ville, à deux pas de la Caserne de Bonne. Plus précisément, juste en face de la Maison des associations, à l’angle du boulevard Gambetta et de la rue Berthe de Boissieux.

 

 

Un skatepark presque parfait

 

Le skatepark a, tout au long de l’après-midi, été le théâtre de figures en tous genres. Seul hic : le manque de place. Avec, au final, de nombreux télescopages faute d’espace suffisamment grand pour accueillir la horde de fans de glisse présents ce jour-là.

 

Square Silvestri

Jeune skater dans le square Silvestri. © Mohamed Benmaazouz – Placegrenet.fr

Certains devaient même attendre plusieurs minutes avant de pouvoir dévaler les modules de ce terrain de jeu.

 

« C’est trop petit ! On est trop par rapport à la taille de l’espace », critique Eliott, lui-même monteur de skateparks.

 

Et il n’était visiblement pas le seul à le penser. Ce skater a d’ailleurs profité de la présence du maire pour faire part de son avis.

 

 

 

Un espace de fraîcheur qui a laissé place au béton

 

Le terrain de basket situé au sein du parc Hoche a en réalité dû déménager square Silvestri pour permettre la construction d’une nouvelle école et répondre à l’augmentation des effectifs scolaires sur ce secteur. Le square Silvestri a été retenu par la municipalité pour accueillir ce terrain de sport, sur la base d’une enquête menée fin 2016 auprès d’environ 200 personnes, en majorité favorables à cet emplacement.

 

Le réaménagement du square a toutefois fait l’objet de critiques de la part de membres de l’union de quartier Championnet Bonne Condorcet Hoche (CBCH) qui l’assimilent à une « privatisation » du square. Frédéric Champavier, vice-président de l’union de quartier, regrettait ainsi en novembre 2017 la disparition annoncée, selon lui, d’une « zone de rencontre » autant que d’un véritable îlot de fraîcheur en centre-ville.

 

Mohamed Benmaazouz

 

 

Les gilets jaunes se sont invités à la fête

 

Durant l’après-midi, un cortège de gilets jaunes est venu à l’inauguration du Square Silvestri. Non pas pour tester le skatepark, ni pour marquer quelques paniers. Mais juste pour « dire bonjour » au maire Eric Piolle, ironise un gilet jaune. Et ils ont même attendu l’édile sous la pluie près d’une demi-heure.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Une fois ce dernier arrivé, le dialogue s’est déroulé dans le calme. Des gilets jaunes ont critiqué les agissements de la police lors de la manifestation du 1er mai.

 

De son côté, le maire de Grenoble s’est targué de gérer « une des rares villes en France où autant de dialogue social avec les gilets jaunes a été créé. » Et s’est félicité qu’il n’y ait pas eu de casse et de débordements comme dans d’autres villes. « Pour l’instant ça se passe… même s’il y a eu des frictions le 1er mai. »

 

commentez lire les commentaires
2119 visites | 7 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 7
  1. Faux, tout d’abord le long terrain de foot permettait une installation du skate park à l’opposé de l’ecole, les fenêtres des classes sont fermées ou alors bruits de la route, de plus les pratiquants vont aussi a l’école…

    sep article
  2. Une place conséquente pou ces pratiques et d’autre sports seraient vers l’esplanade, mais le choix est de construire des immeubles.
    Dommage, d’avoir employé de l’argent public et de s’être planté.
    Car, l’espace actuelle n’y est pas pour une ville comme Grenoble et vu le nombre d’utilisateur?

    sep article
    • Apparemment il y en a un
      https://g.co/kgs/v2SqGV
      Peut être même un autre quai de la Graille quartier Jean Macé
      Bien sûr celui de la Bifurk mais payant et pas ouvert tout le temps.

      sep article
    • il y aurait déjà un skatepark à l’Esplanade
      https://g.co/kgs/v2SqGV
      et un autre dans le quartier Macé sur les quais de La Graille

      sep article
  3. Précision, une enquête menée fin 2016 auprès d’environ 200 personnes pour la plupart de Hoche, sans l’union de quartier cbch qui à été conviée alors que tout était lancé et n’a pu que compter les points.

    Il est positif qu’une infrastructure sportive voit le jour à Grenoble, mais il était possible de réaliser ces équipements à la place de l’ancien terrain de foot 80 mètres plus loin, a côté de l’école Lucie Aubrac, solution absente des propositions étudiées, avec l’alternative de faire plus grand, avec moins de pollution directe pour les jeunes, sans abbatre les arbres de Silvestri et ceux voisins de la piscine Jean Bron, dans un environnement verdoyant.

    Le square Silvestri aurait pu être amenagé différemment en voyant sa qualité d’ilot de fraîcheur renforcée …

    sep article
    • Vu le bruit que font les skates, faire un skateboard à côté d’une école aurait certainement été bénéfique pour les oreilles des élèves ou alors, il était interdit pendant les heures scolaires 🙂

      sep article
  4. Je passe tous les jours devant pour aller à la Maison des associations et m’attarde souvent pour admirer quelques exploits. Il est vrai que le skate-parc est un peu petit mais, il n’y avait pas plus de place puisque les arbres et les bancs ont été conservés le long de la rue Berthe de Boissieux et d’autres arbres ont été plantés du côté du boulevard Gambetta, qui ne demandent qu’à grandir et à s’étoffer pour donner une ombre agréable au dessus des bancs installés à cet endroit. Les petits et les grands skateurs sont très disciplinés et attendent leur tour pour s’élancer sans provoquer d’accident. C’est de l’auto-gestion super, respectueuse des uns et des autres.
    Le terrain de basket attire aussi beaucoup de monde. La cohabitation semble heureuse.
    Le square est du coup très animé et plus intéressant que l’espace caillouteux et vide qu’il y avait avant.

    sep article