Climat : deux cent dix responsables politiques européens, dont le maire de Grenoble, interpellent l’UE

sep article



FIL INFO – Alors que le Conseil de l’Europe se réunit, ce 9 mai, pour travailler à la future stratégie de l’Union européenne, deux cent dix maires et hauts responsables politiques européens, dont le maire de Grenoble montent au créneau. Et réclament que le Conseil s’aligne sur la position de la Commission européenne, à savoir un objectif de neutralité carbone pour 2050.

 

 

Eric Piolle, le maire de Grenoble. DR

Deux cent dix maires et hauts res­pon­sables poli­tiques euro­péens, dans l’Union euro­péenne (UE) ou en dehors, inter­pellent l’ins­ti­tu­tion.

 

Alors que le Conseil de l’Europe se réunit de manière infor­melle, ce 9 mai, en Roumanie pour débattre du pro­gramme stra­té­gique de l’UE pour la période 2019 – 2024, des élus – parmi les­quels Eric Piolle, le maire de Grenoble – se sont fen­dus d’une lettre ouverte adres­sée au président du Conseil euro­péen et aux chefs d’État et de gou­ver­ne­ment des États-membres.

 

Un cour­rier dans lequel ils enjoignent au Conseil de s’en­ga­ger plus fer­me­ment en matière de lutte contre le chan­ge­ment cli­ma­tique. Et notam­ment de se fixer un objec­tif de neu­tra­lité car­bone pour 2050, dans les pas de la Commission euro­péenne.

 

 

Objectif 2050 : un cap que les signataires veulent ambitieux

 

Pour l’heure, l’UE s’est seule­ment enga­gée d’ici 2030 à faire bais­ser de 40 % ses émis­sions de gaz à effet de serre par rap­port aux niveaux de 1990. Un cap à plus long terme reste à déter­mi­ner.

 

Alors que l’Union euro­péenne doit pré­sen­ter sa nou­velle stra­té­gie en faveur du cli­mat en 2020, la pro­po­si­tion de la Commission est, pour ces élus, la « seule option viable pour l’a­ve­nir de l’Europe et du monde ».

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« L’urgence de la crise cli­ma­tique requiert une action immé­diate, un ren­for­ce­ment de notre ambi­tion cli­ma­tique et tout ce qui est en notre pou­voir pour main­te­nir la hausse de la tem­pé­ra­ture mon­diale en-des­sous de 1,5 °C d’ici le milieu du siècle, en cohé­rence avec le Rapport spé­cial sur le réchauf­fe­ment plané­taire de 1,5 °C du Groupe d’experts inter­gou­ver­ne­men­tal sur l’é­vo­lu­tion du cli­mat », pointe la lettre ouverte. « Or, les poli­tiques actuelles en matière d’éner­gie et de cli­mat mises en place à l’é­chelle mon­diale engagent la pla­nète sur la voie d’un réchauf­fe­ment glo­bal de l’ordre de 3 °C. »

 

Des chiffres qui res­tent de simples objec­tifs. Trois ans après l’ac­cord de la Cop21 signé à Paris, l’an­née 2018 a ainsi crevé les pla­fonds. Et a été mar­quée par une crois­sance excep­tion­nelle des émis­sions de CO2, selon l’Agence inter­na­tio­nale de l’éner­gie (AIE), en rai­son de l’aug­men­ta­tion de la demande  en éner­gie. Et, le 6 mai dernier, l’AIE a alerté sur la stag­na­tion des capa­ci­tés en éner­gies renou­ve­lables.

 

PC

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1310 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Le cli­mat dépend direc­te­ment du nombre d’ha­bi­tants qui vivent sur un ter­ri­toire.
    Cette vérité est aussi valable pour la ville de Grenoble.
    En effet, pour 30000 habi­tants sup­plé­men­taires , il faut construire un inci­né­ra­teur
    de déchets de plus .
    Chaque fois qu’une voi­ture ou un édi­fice sont incendiés,cela rajoute à la pol­lu­tion
    et donc à la des­truc­tion du climat.Dans les villes il y a encore beau­coup à faire…
    je ne pense pas que le Président du conseil euro­péen peut inter­ve­nir sur la poli­tique
    des villes qui pol­luent , par contre les maires,peuvent sur cer­tains para­mètres inter­ve­nir
    avec effi­ca­cité .
    PS ; j’ai­me­rais savoir com­bien un véhi­cule qui brûle,apporte à l’aug­men­ta­tion excep­tion­nelle
    des émis­sions de CO2 à l’in­té­rieur de la ville de Grenoble ?

    sep article
  2. C’ est qui ce M Piolle ? C’est pas le type qui a prôné la « décrois­sance pour l’économie » en France ?

    sep article