Chirurgien grenoblois sanctionné : l’avocat des cinq victimes présumées a réuni une trentaine de patients

sep article



FIL INFO – L’avocat de cinq victimes présumées du chirurgien grenoblois sanctionné de trois ans d’interdiction d’exercer a réuni une trentaine d’anciens patients du praticien. Objectif ? Faire valoir de nouveaux témoignages de séquelles graves en lien avec des opérations.

 

 

Il fait la une des pages faits divers des médias locaux comme natio­naux. Le chi­rur­gien gre­no­blois sanc­tionné de trois ans d’in­ter­dic­tion d’exer­cer à la suite de cin­quante-quatre opé­ra­tions « sans jus­ti­fi­ca­tion médi­cale » va-t-il faire l’ob­jet de nou­velles plaintes de patients ? L’avocat de cinq d’entre eux a, en tout cas, réuni une tren­taine de per­sonnes souf­frant de séquelles suite à une opé­ra­tion, relatent nos confrères de Sud-Ouest.

 

Le chirurgien sanctionné a notamment exercé à la Clinique des Cèdres à Échirolles. © Clinique des Cèdres

Le chi­rur­gien sanc­tionné a notam­ment exercé à la Clinique des Cèdres à Échirolles. © Clinique des Cèdres

 

Pour nombre de ces témoins, aucun doute : être passé sous le bis­touri du pra­ti­cien a été lourd de consé­quences. « Il m’a fait plus de mal que de bien. Ça fait un an que je fais du kiné à la même cli­nique. J’en ai 33 et je suis bou­sillé », déclare ainsi un jeune homme à BFM. Sur CNews, un autre ex-patient raconte devant les camé­ras com­ment des vis posées dans la colonne par le chi­rur­gien se sont révé­lées extrê­me­ment dou­lou­reuses… et puru­lentes.

 

 

De nouvelles plaintes à venir ?

 

L’affaire relève d’un véri­table « scan­dale de santé publique », pour Me Édouard Bourgin, qui décrit chez le chi­rur­gien une « ten­dance com­pul­sive à opé­rer dans des condi­tions de légè­reté abso­lue ». Le tout, juge encore l’a­vo­cat, à la faveur d’un silence cou­pable des « ins­ti­tu­tions cen­sées enquê­ter et répri­mer ». Le défen­seur du chi­rur­gien mis en cause conti­nue pour sa part de dénon­cer un « lyn­chage média­tique ».

 

Une opération de scoliose. © Centre hospitalier universitaire Grenoble-Alpes

Une opé­ra­tion de sco­liose. © Centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire Grenoble-Alpes

 

D’autres plaintes à pré­voir ? Édouard Bourgin a d’ores et déjà pré­venu que « cer­tains cas ne seront pas rece­vables », mais compte de toute évi­dence sur la pres­sion média­tique pour inci­ter à de nou­veaux témoi­gnages. Outre la sanc­tion pro­non­cée par le Conseil des méde­cins, le chi­rur­gien gre­no­blois fait l’ob­jet d’une enquête pré­li­mi­naire pour escro­que­rie et non-assis­tance à per­sonne en dan­ger.

 

FM

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
5060 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.